Marvel saga hors-serie #1-8

[quote]NOUVEAU

MARVEL SAGA HORS SÉRIE 1 : DAREDEVIL 1 (sur 2)

irrégulier, 5,50 EUR, 112 pages

Les aventures de Daredevil se poursuivent ! Matt Murdock fait face à des démons issus de son passé puis s’allie avec le Silver Surfer pour contrer un redoutable adversaire. Retrouvez aussi un épisode spécial célébrant les 50 ans de carrière du héros. Par Waid, Bendis, Kesel, Rodriguez, Lopez, Samnee et Maleev.

(Contient les épisodes US Daredevil (2011) 26(II), 28-30 ; Daredevil (2014) 1.5(I-II-III))

SORTIE LE 17 OCTOBRE ![/quote]

Les (presque) derniers épisodes de DD ca déchaine pas les foules dites donc :frowning:

Pour l’occasion je m’étais fendu d’un petit article sur le run : dailymars.net/on-a-lu-darede … mark-waid/

Pour être honnête, j’ai du retard sur la série depuis que je suis passé à la VO aux alentours du #16-17. J’ai les TPB qui suivent mais je ne les ai pas encore lu. En tout cas, je suis content de ces deux hors-séries en VF: ça fait pile la jonction avec la fin du 5ième TPB, je n’aurais ainsi pas le doublon avec Indestructible Hulk que j’aurais eu si j’avais pris le 6ième TPB, et ça me revient moins cher.

[quote]Les (presque) derniers épisodes de DD ca déchaine pas les foules dites donc :frowning:
[/quote]

Perso, j’ai arrêté la VF quand le sommaire du mag Marvel Knights a commencé à donner trop de place aux T-Bolts. Je suis justement arrivé à l’épisode 30, il me reste le dernier TPB à lire avant de passer au volume suivant.
J’ai aussi l’impression, en zieutant des commentaires par ci par là (notamment en allant chercher les couv’ sur le FB de Panini), que beaucoup attendent une réédition du run en album…

Perso, j’ai lu, j’ai aimé mais pas trouvé cet arc sensationnel mais y’a de bonnes idées (beaucoup aimé la petite histoire de l’hôpital)

Il y a des trucs assez génial dans cette partie. La relecture de l’enfance de Matt tout en arrivant à le lier à l’intrigue générale avec les Serpents et tout le passage dans le tribunal en mode total paranoïaque je trouve cela absolument mortel d’autant plus qu’il préfigure le final de la série

(et le final de la série, si tu ne ressens rien alors c’est que tu es mort en dedans)

Oui tout à fait on revient au classique mais vérifié qu’une série n’a d’existence importante qu’a partir du moment qu’elle est en librairie. C’est d’autant plus le cas ici que Daredevil fut depuis longtemps publié ainsi.

Rétroactivement la décision de publier la série en revue lui causa du tord je trouve. Le mag est aujourd’hui arrêté faute de vente et/ou de matos, on balance la suite dans deux HS et on lance la nouvelle série en librairie sans que l’ancienne soit présente.

On aura beau dire qu’on peut la commencer sans lire ce qui précède je trouve que c’est fortement dommage

Ironiquement, j’ai arrêté la série Daredevil en V.O. pour me mettre à la V.F. à peu près à la même période que celle où on vient d’arriver.

J’ai l’étrange impression d’avoir fait un tour pour rien.

moi j’ai vraiment bien aimé les épisodes de l’hôpital et du tribunal.
après j’entends bien les raisons du retour en librairie qui permettra très certainement de mettre plus en lumière le perso.mais c’était déjà le cas avant de la passer en revue alors pourquoi avoir changé à l’époque?

Je me disais que le passage en revue était peut-être une prise en compte du type d’écriture d’un Mark Waid, plus naturellement adapté aux “monthlies” qu’un Bendis, dont l’écriture s’accordait à la publication en recueils. Perso, j’étais très content de trouver du D.D. en kiosques, même à ce rythme très pépère dans “Marvel Knights”. Voilà qui ravivait des souvenirs assez magiques (Strange, la V.I. période Nocenti / Romita Jr.).

J’ai beaucoup aimé cette semi-conclusion au premier run de Waid. Il y a un truc que Waid fait mieux que personne, c’est les histoires “humbles”, qui paient pas de mine, et qui sont pourtant irrésistibles. Ici c’est le cas. pas besoin d’avoir l’omnivers tout entier à sauver pour brosser une histoire fun et / ou touchante.
De la rencontre avec le Silver Surfer (qui rappelle la période Nocenti, justement) où DD fait du surf, à cette histoire très touchante avec Foggy (où Waid disserte mine de rien de façon assez profonde sur la fonction de la fiction) qui rappelle un peu la fameuse histoire de Stern pour Spidey avec le fan malade, en passant par ce cliff’ de fou (j’ai trouvé juste mortel) au tribunal, c’est du tout bon.

Quant à l’histoire situé dans le futur, Waid nous fait discrétos un petit “The Man Without Fear Returns” adapté au perso, et tape dans le mille. Sans compter qu’il livre des indices succulents sur la suite de son travail sur le titre (préparerait-il un “Knightfall” à la sauce DD ?).
La partie graphique me botte toujours autant pour ne rien gâter…

Encore !! Encore ! Je suis prisonnier…

[quote=“Lord-of-babylon”]Les (presque) derniers épisodes de DD ca déchaine pas les foules dites donc :frowning:
[/quote]

Perso, j’ai tellement de taff que j’ai trois mois de retard de lecture kiosque !

[quote]MARVEL SAGA HORS SÉRIE 2 : DAREDEVIL 2 (sur 2)
irrégulier, 5,70 EUR, 128 pages

Retrouvez Daredevil dans une saga complète qui conclue la série et amorce un nouveau départ pour l’Homme sans peur. Avec le retour du Pitre, de la Secte des Serpents, de la Légion des Monstres et un final surprenant ! Par Waid, Samnee et Rodriguez.

(Contient les épisodes US Daredevil (2011) 31-36)

SORTIE LE 16 JANVIER ![/quote]

[quote=“Photonik”]Je me disais que le passage en revue était peut-être une prise en compte du type d’écriture d’un Mark Waid, plus naturellement adapté aux “monthlies” qu’un Bendis, dont l’écriture s’accordait à la publication en recueils. Perso, j’étais très content de trouver du D.D. en kiosques, même à ce rythme très pépère dans “Marvel Knights”. Voilà qui ravivait des souvenirs assez magiques (Strange, la V.I. période Nocenti / Romita Jr.).

J’ai beaucoup aimé cette semi-conclusion au premier run de Waid. Il y a un truc que Waid fait mieux que personne, c’est les histoires “humbles”, qui paient pas de mine, et qui sont pourtant irrésistibles. Ici c’est le cas. pas besoin d’avoir l’omnivers tout entier à sauver pour brosser une histoire fun et / ou touchante.
De la rencontre avec le Silver Surfer (qui rappelle la période Nocenti, justement) où DD fait du surf, à cette histoire très touchante avec Foggy (où Waid disserte mine de rien de façon assez profonde sur la fonction de la fiction) qui rappelle un peu la fameuse histoire de Stern pour Spidey avec le fan malade, en passant par ce cliff’ de fou (j’ai trouvé juste mortel) au tribunal, c’est du tout bon.

Quant à l’histoire situé dans le futur, Waid nous fait discrétos un petit “The Man Without Fear Returns” adapté au perso, et tape dans le mille. Sans compter qu’il livre des indices succulents sur la suite de son travail sur le titre (préparerait-il un “Knightfall” à la sauce DD ?).
La partie graphique me botte toujours autant pour ne rien gâter…

Encore !! Encore ! Je suis prisonnier…[/quote]

Ouaip, ça passe tout seul. Ces épisodes “pas si intermédiaires que ça” sont terriblement bien écrits (Lord parle du côté paranoïaque biien fait, et il a pas tort). Ce que j’aime beaucoup depuis le début du run de Waid, c’est son rapport aux sens. ça apporte un vraie touche de “réalisme” à l’histoire.

Bon, j’ai pris du retard dans mes achats VO, j’ai donc décidé de me remettre à la VF pour lire ces six derniers numéros.

Je l’ai souvent dit, mais quel bonheur cette série. Avec le final de ce volume 3 de Daredevil, Mark Waid dose toujours aussi savoureusement action, suspense, fantastique, humour et drame et livre des épisodes bien denses qui se lisent avec délectation. Avec l’art du rebondissement qui le caractérise, il tient toujours en haleine (c’est qu’il m’a fait peur avec la dernière page de l’épisode 31) et est à l’aise dans toutes les ambiances, en alternant notamment l’intensité du passage avec la Légion des Monstres avec la subtile légèreté du jogging dans le parc avec la jolie Kirsten.
Il sait de plus jouer avec les possibilités que lui offre l’univers Marvel, notamment par le biais de l’amitié de DD avec Hank Pym et les interventions du Docteur Strange. L’entourage du héros est toujours aussi bien soigné et est aussi pour beaucoup dans la réussite du titre. Ce qui est arrive à Foggy est terriblement émouvant mais sans jamais verser dans le pathos. C’est une magnifique histoire d’amitié et les scènes de discussions entre Matt et Foggy sont d’une grande justesse et touchent en plein coeur.
Avec le dernier épisode, Mark Waid a la bonne idée de se débarrasser d’un élément qui trainait depuis bien trop longtemps et qui n’avait plus vraiment lieu d’être. Du coup, la énième relance au numéro 1 prend son sens, avec cette idée de repartir à zéro pour un héros qui doit par la force des choses changer d’environnement…un environnement qui reste tout de même ancré dans l’histoire de Tête à Cornes, ce qui montre que le scénariste s’amuse toujours aussi bien avec la continuité Marvel.
Même si Waid et l’excellentissime Chris Samnee (une nouvelle fois brillamment secondé par Javier Rodriguez…par contre, les pages dessinées par Jason Copland étaient par comparaison un peu faiblardes) ont annoncé leur départ prochain, il reste au moins une bonne quinzaine d’épisodes à savourer avec eux aux commandes et ça, c’est chouette.
Vivement la suite !

Pas grand chose à rajouter puisque je suis d’accord sur toute la ligne (notamment sur la question de l’élément dont Waid se débarrasse lors du dernier épisode, c’est très bien joué en effet : il a vraiment bien géré cet élément tout du long, en en faisant un gag récurrent au début puis en l’utilisant de manière plus dramatique ici).

On a souvent dit que Waid avait su réintroduire du fun et un feeling plus lumineux dans le titre (et c’est très vrai : Matt Murdock le dit lui-même dans un commentaire sur sa façon de gérer ses phases dépressives), mais je retiens aussi chez lui cette volonté de vouloir associer DD à des persos a priori à mille lieues du feeling “vigilante urbain” qui le caractérise : le voir aux côtés de la Légion des Monstres, c’est aussi incongru que jouissif, au final.

C’est clair, voilà un tandem artistique qui va nous manquer ; mais bon 15 épisodes encore (j’avais pas compris qu’il en resterait autant), c’est pas si mal !!

Quand j’ai lu la dernière page de l’avant dernier épisode je suis tombé sur le cul. Quand au dernier épisode…un régal. Ce : “Je suis Daredevil” résonne encore en moi, il est d’une force, d’une puissance incroyable. Moi qui supporte pas ces histoires (cinématographique ou en bd) ou l’identité super-héroïque est poliment ignoré (coucou Nolan) un “Je suis Daredevil” avec tout l’historique qu’il contient est quelque chose de fabuleux.

Sans compter que cela n’est pas un effet de manche mais totalement calculé et préparé en amont doublé d’une narration incroyable s’appuyant sur une double lecture. Et on rajoute à cela un combat d’anthologie où tout les visages de Matt semble ne faire qu’un après des années et des années de séparation

Et puis quelle classe mince !

Edit : et dans un pays qui ne jure que par l’édition librairie (c’est navrant je sais) j’espère que la ré-édition va pas tarder

Franchement à mes yeux c’est la meilleure histoire du personnage depuis Miller.

(et clairement l’une des plus grandes oeuvres de Waid)

ça se lit quand même vachement bien, très facilement, presque naturellement ! A l’instar des séries de David et Slott !

[quote=“Le Doc”]
Je l’ai souvent dit, mais quel bonheur cette série. Avec le final de ce volume 3 de Daredevil, Mark Waid dose toujours aussi savoureusement action, suspense, fantastique, humour et drame et livre des épisodes bien denses qui se lisent avec délectation. Avec l’art du rebondissement qui le caractérise, il tient toujours en haleine (c’est qu’il m’a fait peur avec la dernière page de l’épisode 31) [/quote]

J’ai été tendu pendant tout le mag, jusqu’à la fin, attendant de voir ce que Waid avait prévu pour ce perso secondaire ! J’avais presque peur de les lire, ces épisodes !

[quote=“Photonik”]
On a souvent dit que Waid avait su réintroduire du fun et un feeling plus lumineux dans le titre (et c’est très vrai : Matt Murdock le dit lui-même dans un commentaire sur sa façon de gérer ses phases dépressives)[/quote]

Le dialogue avec Elektra est assez fendard d’ailleurs !

[quote]MARVEL SAGA HORS SÉRIE 3 : INHUMAIN 1
irrégulier, 5,70 EUR, 128 pages

Début de la nouvelle série Inhuman de Charles Soule associé au talentueux Joe Madureira et au dessinateur de Superior Spider-Man, Ryan Stegman. Dans cette première saga complète apparaissent des êtres dotés d’incroyables capacités.

(Contient les épisodes US Inhuman 1-6)

SORTIE LE 17 AVRIL

[/quote]

bon petites pauses dans mes sous titrage… Eh bien ma foi, j’ai trouvé ce premier volume fort sympathique. Soules parvient à donner à Medusa une prestance assez royale même si parfois elle se prend pour Nicki Minaj sur le trône…
Les nouveaux personnages, bien que classiques, sont attachants et les illustrations sont très solides (ralalah Joe Mad sur le pseudo Akuma, ça claque quand même). Ça démarra assez vite puis ça prend un ton un peu plus posé par la suite en ramenant (a priori car je connais nada sur les inhumans) des anciens personnages sur le devant de la scène.

Bref, j’ai bien envie de lire la suite et ça fait le taff en me donnant envie de lire des récits passés des inhumans sans être préssé. Franchement… Heureusement que c’est Soulman sur le titre, avec Fraction, ça aurait été une m**** sans nom…

Bon, c’est pas sans défauts cette affaire, mais la lecture n’a pas été si désagréable. Je ne connaissais pour l’instant le travail de Charles Soule que par son très mauvais Superman/Wonder Woman et j’y allais un peu à reculons, mais ça se laisse bien lire. Le scénariste prend le temps de créer des nouveaux personnages, dont certains se révèlent en effet d’emblée très sympathiques, et de confronter leurs réactions aux différentes factions d’Inhumains. J’aime bien en plus quand Medusa reprend un rôle central (c’était déjà arrivé à l’époque des séries cosmiques d’Abnett & Lanning…et ça efface un peu le souvenir du “harem” de Flèche Noire où elle était un peu plus effacée), même si ça ne dure jamais vraiment longtemps puisque son illustre époux remontre toujours rapidement le bout de son nez.
Après, il y a quelques longueurs, des dialogues pas toujours tip-top et la résolution de l’intrigue du deuxième arc est assez expédiée, mais ça se tient plutôt bien pour un début et les choses qui se mettent en place sont assez intrigantes pour la suite.
Graphiquement, ça commence assez fort avec MAD. Les dessins de Ryan Stegman, qui reprend ensuite le titre, sont quelques crans en dessous mais restent agréables et surtout bien dynamiques dans l’action malgré leurs faiblesses habituelles (je ne suis pas fan de sa Medusa par exemple)…

mouais…
moi Soule je trouve ca sympa sans plus. Fraction a de grandes horreurs mais il est aussi capable de tres bons trucs (Casanova, Iron Fist, Defenders…).
là je m ennuie… Rien n est developpé… ni les “mechants” qui s enchaninent (malgré la décompression) sans laisser de grands souvenirs (en plus pas sur que ramener l innommable des mighty avengers assez insipides de slott ne boostent le tout)… les clans? on les voit a peine (y avait déjà pas assez des inhumains galactiques dont on n a quasiment rien vu sous Hickmann… ni ceux laissés sur Kree-lar dont on ne parle plus)…

Pour moi ca sent le fouillis intégral… pas vraiment de direction, on fouille rien malgré la décompression…
et en plus on construit pas vraiment non plus sur le passé…

Ca ressemble un peu à Ghost Rider ou Hellstorm… où chaqu’un oublie ce qui a été fait avant… si bien que rien n avance… jusqu’a une sorte de synthèse qui arrive sur la fin des séries pour sauver les meubles mais ne sera pas reprise plus tard.

Franchement rien de neuf… ni bon ni mauvais… et comme je ne trouve rien de special a Madureira (et ce depuis toujours)… je trouve ca bien creux (plus que Superman/WW… c est dire) alors certes les 2 jeunes sont bien sympathiques (heureusement c est pas Craig et Yost au scenar avec leurs hordes de persos sans personnalités) mais en même temps bien attendu.

Pour l instant, je trouve ca confus, lent mais sans réellement exploiter les choses… bref je comprend les ventes (ce qui m arrive pas toujours)!