Métal symphonique

Bonjour à tous !

N’ayant pas vu de thread parlant de métal symphonique j’ai pensé qu’il serait bien d’en ouvir un ^^

Tout d’abord une petite intro ( wikipédia ) :

[quote]Le metal symphonique est une tendance stylistique qui associe différentes formes de metal (power, black,heavy, gothic, doom, death metal) à des arrangements d’inspiration symphonique mettant souvent l’emphase sur la mélodie.

Le terme “symphonique” est ici une façon de parler car beaucoup de groupes ne s’appuient pas réellement sur des structures symphoniques quoique certains aient recours à de vrais orchestres (par exemple , le London Symphonic Orchestra a participé à l’album Once du groupe Nightwish). Mais la grande majorité des groupes de metal symphonique ont le plus généralement recours à de simples synthétiseurs plutôt qu’à des orchestres pour suggérer les ambiances symphoniques. Le terme symphonique veut donc ici simplement dire que ces musiques cherchent à invoquer une part du caractère grandiose et majestueux de la musique symphonique.[/quote]

Ensuite quelques noms de groupes pour découvrir :

EPICA, Nightwish, Within Temptation, Sonata Artica, Helloween, Rhapsody of fire, et enfin Tarja Turunen ( ex-chanteuse de Nightwish).

Ce sont les seuls groupes que je connais ( et aussi les principaux je crois ).

Si vous avez d’autres noms n’hésitez pas ! ^^

Héhé, mon genre préféré avec le progressive :smiley:

Helloween fait un peu plus speed comme même, avec des titres comme I want out, Dr. Stein, etc…, mais ça reste un très bon groupe!
Pareil pour Rhapsody of Fire qui se revendique Hollywood Metal! (tu peux jeté une oreille sur les albums de Luca Turilli, un des membres du groupe).

Dans le même genre que ces deux derniers groupes, il y a Blind Guardian, qui sont très très bons eux aussi.
Et plus Metal Opera, tu as Aina avec son Days Of Rising Doom - The Metal Opera. Très bon, une aventure orchestrée très sympa.
Et je sais pas si on peut y mettre Jeanne d’Arc de Thy Majestie, mais album à écouter.

Perso, j’ai jamais très accroché sur Sonata Arctica, mais les autres groupes, j’adore :smiley:

Pour les groupes utillisant un moment un orchestre symphonique, il y a :
**Metallica **- S&M
Rage ( & Symphonic Orch. Prague) - Lingua Mortis

Sinon, je te conseille aussi des groupes comme **Dark Moor **(album Tarot ou Between Light and Darkness), Lunatica, **After Forever **(aussi bon qu’Epica, voire mieux), Angra

Sinon, moins symphonique, mais tout aussi mélodieux, tu peux essayer The Odyssey de Symphony X, Paradox de Royal Hunt, ou The Human Equation (ou 01011001) de Ayreon.

En ce moment tourne non stop sur ma platine For The Love Of Art And The Making de** Beyond Twilight**, un mélange speed symphonique très très bon.

Je vous livre ici l’excellente chronique de: "Diabolical Masquerade - Death’s Design " faite by Mister Ultravomit-boyz, choppée sur son skyblog: ultravomit-boyz.skyrock.com/
Le site ravira egalement les fans de Metal extreme. Bien documenté, avec de bonnes chroniques skeuds et des vidéos sympatoches.

Genre : Black symphonique

Et non, ce n’est pas parce que cet album se compose de 61 chansons que nous avons affaire à un combo de grind turque/mexicain avec des réminiscences brutal death perse … Non non non, ici, nous avons affaire au projet solo de Blakkheim, guitariste de Katatonia, secondé de Dan Swano… Blakkheim en profite donc pour nous fournir une musique plus brutale que Katatonia, mais tout de même très variée.

Voyons le cas de cet album un peu particulier… Ce qui m’a tout d’abord interpelé, c’est le petit autocollant disant “Diabolical Masquerade’s last album, the perfect symphonic horror soundtrack of blablabla…” … Alors je retourne le cd, et là, que vois-je ? 61 chansons … En fait, ces 61 morceaux ne sont que des subdivisions de 20 morceaux, appelés mouvements, chacun se détachant par son ambiance, son orchestrations, ses sonorités… Par exemple, le premier mouvement collerait parfaitement à une scène de poursuite, rien que pour son intro … En fait, l’avantage indéniable de cet album est de proposer un très large panel d’ambiance, comme vous pourrez le constatez lors d’un écoute attentive.

Les petits plats ont été mis dans les grands pour cet album, puisque Blakkheim à eu recours à l’orchestre d’Estonie pour les orchestrations, et non à de vulgaires samples … Blakkheim, quand à lui, n’a pas son pareil pour sortir des riffs acérés (1rst movement), entetants voir épiques (15th movement), violents (13th movement), se permettant parfois quelques solos, sa voix fait étrangement penser à celle d’Abbath, dans le genre gargoullis de crapaud (on le verrais bien déambuler sur scene avec un moule burne en cuir et des triangles noirs sur la gueule), la basse est très largement audible (ce qui n’est pas rien au vu de la masse d’“informations” sonores fournies), on a parfois droit à quelques nappes de clavier pour l’ambiance, et puis la batterie n’est pas martelé en permanence, et ca, ca fait du bien …

En fait, ce qu’on pourrait reprocher, c’est justement cette originalité … C’est vrai quoi, 61 chansons, on s’y perd, merde !! Pas possible d’écouter cet album par petit morceau, en picorant deci delà … Mais bon, c’est pas vraiment si grave, parce que ca s’enchaine tellement bien qu’on se rend pas compte qu’on vient de se faire l’album entier, alors on en redemande, même s’il y a parfois quelques longueurs a mon gout …

Puis petit plus, l’artwork est quand meme super beau, avec les crédits présentés facon film de la 20th century media

Note : 8.5/10

Essayé et approuvé, meme un refractaire au Black peut apprecier ce skeud qui developpe de grands moments de Metal!
Enjoy!

Ya aussi des groupes à la Edguy, Manowar, Saxon, Primal Fear, Gamma Ray ou Iron Savior, on parle plutot de heavy que de sympho là, mais c’est de la musique très plaisante à écouter.

En black sympho, les premiers cradle sont monumentaux, ya les emperor, nokturnal mortum, limbonic art, summoning, obtained enslavement, septic flesh et bien d’autres encore qui valent largement le détour!

Moi j’aime bien Angra, plus particulièrement le CD rebirth :mrgreen:

rhoooooooo j’ai honte! en dehors de metallica, saxon, manowar, sonata artica et Within Temptation, je connais pas un seul groupe dont vous parlez! help!! j’ai besoin d’aide pour rattraper le retard, mais sur quelle planète ai-je donc vécu ses vingt dernières années? :blush:

désolé du hors-sujet, mais ça me vient là comme ça : pookie, ton pseudo ne viendrait pas du nom de l’ours en peluche de garfield ?

et si! je suis une fan du chat orange qui deteste les lundis et les pese-personnes! :mrgreen:

[quote=“Nookie”]Ya aussi des groupes à la Edguy, Manowar, Saxon, Primal Fear, Gamma Ray ou Iron Savior, on parle plutot de heavy que de sympho là, mais c’est de la musique très plaisante à écouter.
[/quote]

J’ai jamais écouté Primal Fear et Gamma Ray mais je confirme pour les autres.
En parlant d’Eguy je crois que personne n’a cité Avantasia l’opéra métal de Tobias Sammet, le leader d’Edguy.

Sinon dernièrement des groupes comme Serenity, Crystallion ou Edenbridge m’ont aidé à tenir le choc au boulot :smiley: .

Hop, double postillonage ni vu-ni connu http://www.gigasmiley.com/assets/img/produit/GigaSmiley.9cff5793526624ed0f4912da42b78e26.gif

Notre benzai national entame une chronique métal, et c’est Therion qui essuie les platres :

thatguywiththeglasses.com/vi … hmptherion

Le speed ou le power metal ont tendance à se rapprocher du metal symphonique je trouve.
M’enfin bon ce n’est que mon avis.

[quote=“substitute”]Le speed ou le power metal ont tendance à se rapprocher du metal symphonique je trouve.
M’enfin bon ce n’est que mon avis.[/quote]

Oyo, loin de là. Certain groupe de speed comme Blind Guardian tende à faire des trucs de plus en plus symphoniques (notamment leur prochain album qui sera carrément avec un orchestre), mais à leur début, c’est du vrai speed. Et écoute un Somewhere out in Space ou Powerplant de Gamma Ray, ça va très vite.
Et le Power, ça envoie sévère tout de même. Bien loin du symphonique.

Allez petits extraits, avec cas extrêmes :mrgreen: :

du symphonique :

du speed :

du power :

Rien à voir on est d’accord? :mrgreen:

[quote=“patouf”]Notre benzai national entame une chronique métal, et c’est Therion qui essuie les platres :

thatguywiththeglasses.com/vi … hmptherion[/quote]

Je sais jamais comment attaquer leur immense discographie, du coup, j’ai jamais écouté :confused:
J’essaierai de me rattraper…

Ouahhhh, (je débarque désolée)
Merci à vous pour les noms que vous avez cités…
J’en connaissais quelques-uns (2 de ces que vous avez cités :frowning: ) et j’aime le Métal symphonique (en tout cas de ce que j’ai pu entendre jusqu’à maintenant) ^^
grace a vous j’ai d’autres pistes.

Si vous avez des noms à me conseiller que j’aille écouter je suis toute ouï (enfin je lis quoi)

Merci d’avance pour vos suggestions

En plus des excellents groupes cités plus haut je rajouterais Kamelot à la liste.
C’est un groupe originaire des Etats-Unis qui livre un Heavy Metal Symphonique des plus intéressant pour ma part :slight_smile:

Ouais Kamelot fait parti des leaders du mouvement aussi, c’est un groupe bien populaire.

Pour Therion, essaie Theli et le Lemuria /Sirius B Asimov :wink:

Merci beaucoup

En black sympho, on peut rajouter Summoning, Sigh et Arcturus (je cite que les plus connus).

[quote=“Nookie”]Ouais Kamelot fait parti des leaders du mouvement aussi, c’est un groupe bien populaire.

Pour Therion, essaie Theli et le Lemuria /Sirius B Asimov :wink:[/quote]

C’est noté, merci :wink:

En black sympho, je rajoute Obtained Enslavement, Nokturnal Mortum, Anorexia Nervosa, Limbonic Art, Emperooooooooooooooooooooooooor, les premiers cradle et dimmu borgir…

pour un grand moment de metal symphonique qui prend au tripes et dont on ne redescend jamais:
ANGRA “Holy Land"
http://img137.imageshack.us/img137/9321/angra0rx.jpg
13 ans après il reste une référence incontournable du genre. Et pourtant Angra a touché un peu à tout le heavy classique voir power (Angels cry) quasiment le classic hard rock (Fireworks) le pure prog (Aurora Consurgens) et donc deux albums de pure Symphonique le Holy Land précités (Dédé Matos au chant) etle non moins remarquable"Temple of Shadow” (Edu Falaschi au chant)