MISTER MIRACLE #1-12 (Tom King / Mitch Gerads)

img15.hostingpics.net/pics/232596MMIRCv1var.jpg

img15.hostingpics.net/pics/198259MisterMiracle1CoverColor.jpg

La reformation annoncée de l’équipe créative du titre The Sheriff of Babylon se confirme, et ce sera à l’occasion d’une maxi-série en 12 numéros consacrée à Mister Miracle, un des personnages phares du Quatrième Monde du King, et inspiré par un autre artiste de l’évasion, à savoir Jim Steranko.
Plutôt que de s’occuper d’une grande saga bigger than life, le parti pris de King consiste à aller dans la direction opposée en optant pour un cadre plus intimiste (semblable à celui du titre Vision du même auteur), pour mieux évoquer notre époque actuelle à travers ce prisme.

La sortie du premier numéro est prévue pour le mois d’août.

img15.hostingpics.net/pics/431138MMIR017thumb650x999614895.jpg

img15.hostingpics.net/pics/342410MMIR018thumb650x999614897.jpg

img15.hostingpics.net/pics/863652MMIR019thumb650x999614899.jpg

[size=150]INTERVIEW DE TOM KING ET MITCH GERADS[/size]

Source : pastemagazine.com

Le King Kirby.
(pas le King, Tom)

À part ça, c’est pas mal, les planches que tu montres. Une fois de plus, King (Tom) aime bien les effets littéraires (répétitions et autres…), mais les personnages sont bien posés.
À part ça, un projet en douze numéros avec un extrait en gaufrier : qu’on ne vienne pas me dire qu’il n’est pas hanté par le fantôme d’un certain barbu…

Jim

Surtout qu’il le mentionne vers la fin de l’interview (aux côtés d’autres scénaristes il est vrai).

[quote=“Jim Lainé”]

Le King Kirby.
(pas le King, Tom)

À part ça, c’est pas mal, les planches que tu montres. Une fois de plus, King (Tom) aime bien les effets littéraires (répétitions et autres…), mais les personnages sont bien posés.
À part ça, un projet en douze numéros avec un extrait en gaufrier : qu’on ne vienne pas me dire qu’il n’est pas hanté par le fantôme d’un certain barbu…

Jim[/quote]

Toi aussi tu aimes bien les effets littéraires ! :mrgreen:

[quote=“soyouz”]
Toi aussi tu aimes bien les effets littéraires ! :mrgreen:[/quote]

J’essaie de m’adapter au terrain.

Jim

Oh yeah. :slight_smile:
J’aime beaucoup Mister Miracle, et les New Gods en général. Découvrir cette annonce fait chaud au coeur, et je pense que King pourra mieux s’en sortir ici que sur son Batman, trop inégal même si très intriguant.
Et les premières pages fonctionnent très bien. Orion remis à sa place par Barda, je dis oui.

Hey, très alléchant ça !!

Petit bonus, pour le coup l’interview vaut vraiment le coup d’être parcourue, ça ouvre des perspectives autrement plus intéressantes que les caisses de “c’est le meilleur projet que j’ai jamais fait et que vous avez jamais lu” dont d’autres sont coutumiers… :mrgreen:

Voilà une mini que j’attends avec impatience.

J’aime beaucoup l’approche du perso, liée à l’expérience personnelle dramatique de King (j’ignorai complètement qu’il avait eu ce problème cardiaque et failli y passer : ça donne une perspective certaine au fait d’écrire sur un “escapist”…). Et, effectivement, le découpage en gaufrier (procédé qu’il avait établi rigoureusement, mais intelligemment, à ses “Omega Men”) est un clin d’oeil à la fois audacieux et ludique (la référence à Moore me paraît plus malicieuse que mal intentionnée).

L’autre bonne surprise, c’est de s’associer à son partenaire Mitch Gerads, qu’on attend pas sur ce genre de personnage (son registre de prédilection étant plus réaliste, plus urbain). D’une certaine manière, là aussi, c’est habile pour illustrer ce à quoi il faut échapper (un dessin spectaculaire, un hommage direct à Kirby).

On sent que ça démange du monde chez DC de réactiver les New Gods, mais c’est fait à doses homéopathiques. Alors que d’un côté, le recours à “Watchmen” est grossier, là c’est plus subtil.

Et puis la cover de Nick Derington est très chouette aussi (j’aime beaucoup ce qu’il a fait sur la dernière version “Young Animal” de “Doom Patrol”).

[quote=“BenWawe”]Oh yeah. :slight_smile:
J’aime beaucoup Mister Miracle, et les New Gods en général. Découvrir cette annonce fait chaud au coeur, et je pense que King pourra mieux s’en sortir ici que sur son Batman, trop inégal même si très intriguant.
Et les premières pages fonctionnent très bien. Orion remis à sa place par Barda, je dis oui.[/quote]

Je dis oui!

Illustration de couverture du #2 par Nick Derington :

2 pages de Mister Miracle #1 par Mitch Gerads :

Source : newsarama.com

Je vais adorer.

Mister Miracle #1

STORY BY
Tom King
ART BY
Mitch Gerads
LETTERS BY
VC’s Clayton Cowles
COVER BY
Mitch Gerads and Nick Derington
PUBLISHER
DC Comics
3.99(USD)
2017-08-09

From the team behind THE SHERIFF OF BABYLON and the Hugo Award-nominated writer of Vision comes a unique new take on one of Jack Kirby’s most beloved New Gods.

Scott Free is the greatest escape artist that ever lived. So great that he escaped Granny Goodness’ gruesome orphanage and the dangers of Apokolips to travel across galaxies and set up a new life on Earth with his wife, the former female fury known as Big Barda. Using the stage alter ego of Mister Miracle, he has made a career for himself showing off his acrobatic escape techniques. He even caught the attention of the Justice League, which counted him among its ranks.

You might say Scott Free has everything…so why isn’t it enough? Mister Miracle has mastered every illusion, achieved every stunt, pulled off every trick—except one. He has never escaped death. Is it even possible? Our hero is going to have to kill himself if he wants to find out.

Written by Tom King (BATMAN) and illustrated by Mitch Gerads (The Punisher), this is a MISTER MIRACLE unlike any you’ve read before.

Source : www.cbr.com

Donc a priori, Barda est sur Terre et non plus sur Apokolips suite aux évènements de Darkseid War.

Surprenant, troublant, intriguant, excitant.
Attention, je spoile.

Tom King est un scénariste intéressant, qui tente de produire des oeuvres différentes, ambitieuses, alternant les réussites totales (Vision par exemple), les passionnants semi-échecs (Omega Men) et les ratés que je ne peux m’empêcher de continuer à suivre (Batman). Là, il se lance sur Mister Miracle, un personnage qui me tient à coeur, accompagné par un compère dessinateur au style surprenant pour un personnage si coloré, mais qui fonctionne très bien ici… car ces traits correspondent pleinement à l’intrigue.
Comme souvent, il faudra relire les épisodes de King pour tout voir, tout comprendre, tout saisir ; ça fait partie du style, ça le rend passionnant.

Ici, King s’empare du mythe du Fourth World en apparence sous un volet intime (le rapport de Mister Miracle au monde… les Terriens, sa femme, son “frère” Orion, son père), mais aussi via un biais surprenant et ultra-ambitieux (The Final War). Je suis curieux de voir s’il parviendra à tenir cette double-facette, si oui ce sera définitivement impressionnant.

Il y a, déjà, beaucoup à dire sur cet épisode, sur l’approche de Scott Free qui me plaît et me parle beaucoup (on devine, très vite, l’énorme mélancolie du personnage, son incapacité à se définir, sa difficulté à nouer des liens avec les autres, son rapport globalement à la Réalité et à un destin qui lui fut imposé et qu’il tente constamment et en vain de fuir). Le lien de domination/soumission est constant ici, Scott apparaissant comme “faible”… faible face au regard d’autrui, à la popularité, à la pression, à Orion, à son rôle, et même à Barda.
Mais… mais on sent déjà qu’il y a plus. C’est Scott Free, Mister Miracle ; il peut s’échapper de tout. Et donc de ce piège qui se construit sous nos yeux, de cette Réalité qui semble se modifier sous sa vision et la folie qui le ronge.
Avec, déjà et toujours, l’ombre de Darkseid qui rôde - et pas uniquement pour la répétition de “Darkseid is”. Cette ombre, cette ampleur, presque suffocants, sont impressionnants ; et rappellent, clairement, l’approche de Morrison sur Final Crisis, avec ce Darkseid définitivement divin, corrupteur, destructeur de l’Esprit avant la chair.

Surprenant, ce premier épisode ? Oui, même connaissant un peu King, je ne m’attendais pas à une telle intrigue, et surtout de telles approches. Troublant ? Clairement, ce sera une lecture ambitieuse, qui choque dès le début en montrant le Héros qui s’ouvre les veines (!). Intriguant ? Totalement, les indices étant d’apparence peu nombreux, mais il est clair que tout a son importance, qu’il y a ici une ambition folle. Excitant ? Oh oui, vivement la suite !

Eh eh eh, je n’avais lu que le titre et pas regardé les noms de l’auteur et du dessinateur; et en voyant la planche publiée par le Doc, j’ai tout de suite deviné qui était le scénariste !:yum:

Oui, ça sent l’Eisner plein nez.

Cette manière de prendre le taureau (Scoot Free) par les cornes (la faiblesse de l’homme et la remise en cause de ce qu’il refuse d’être, un Dieu) est puissante.

ça m’a scotché.

MISTER MIRACLE #2

Written by: Tom King.

Art by: Mitch Gerads.

Cover by: Nick Derington, Mitch Gerads.

Description: What do you do after the most death-defying act of your escape artist career? You go to war, of course! Scott Free has skipped out on his trip to the great beyond and taken a boom tube to New Genesis instead, where he and his wife, Big Barda, take on the invading hordes of Apokolips. Things are a little off, however, and Mister Miracle starts to doubt why he’s fighting when Orion takes over the mantle of Highfather. It’s enough to make a New God miss Granny Goodness’s orphanage!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: September 13.

Source : www.comicscontinuum.com

Je vois bien sa volonté de la surexploitation du gaufrier 9 cases, mais là c’est un peu redondant là, non ?