ON EST CHEZ NOUS t.1-2 (Sylvain Runberg, Olivier Truc / Nicolas Otero)

Couv_372140

A la veille des élections municipales, Thierry Mongin, journaliste parisien, se voit confier une enquête sur une petite cité provençale gérée par l’extrême-droite où la jeune Chloé Vanel, l’égérie du mouvement, se présente pour effectuer son grand retour en politique. Mais le jour de l’arrivée du reporter, un immigré clandestin est retrouvé pendu avec, autour du cou, un panneau portant l’inscription « On est chez nous »… le début d’une enquête qui plongera Mongin dans les méandres sulfureux d’une mairie d’extrême-droite qui se voulait « normale ».

  • Album: 72 pages
  • Editeur : Hachette Comics (4 septembre 2019)
  • Collection : Robinson
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2017044466
  • ISBN-13: 978-2017044468
  • Dimensions du produit: 32 x 1,1 x 24,1 cm

PlancheA_372140

Un récit intéressant.

Ah tiens ? Pourquoi ?

Un thème (et un slogan) d’actualité.
Un récit engagé.
Le racisme…

Purée, toi, faut lutter pour te tirer les vers du nez.
:wink:
Tu peux développer l’aspect « récit engagé » ?

Jim

Il est question d’un meurtre raciste;sur le corps,on retrouve l’inscription qui est le titre du récit.
Une inscription que je n’ai que trop entendus chez certains fachos que je me passerai de connaitre.

Il s’agit clairement d’un récit engagé contre la montée de l’extrême-droite la plus radicale*.

*On me rétorquera que je suis très ami avec un (futur)prêtre d’extrême-droite,ce que je ne nie pas.
Je suis ami avec un militant d’extrême-droite,pas avec un facho.

On a dit les vers du nez, pas la corde !

Merci pour ces précisions.
La planche que tu montres donne l’impression d’un style sympa.

Dans l’esprit d’un sale gauchiste dans mon genre, la nuance est ténue.
:wink:

Jim

Je n’ai pas lu la BD, mais le truc qui me chiffonne un peu tout de même, c’est la couv’ et ce qu’elle laisse supposer du contenu. Si l’extrême-droite était une société de super-vilains en costumes, ça simplifierait grandement les choses. Hélas, ce qui me fait flipper, c’est plutôt le côté insidieux de la montée de la chose ces dernières années, la « normalisation », la banalisation… et la large dissémination de certains discours même chez ceux (de moins en moins nombreux) pour qui l’étiquette FN / RN en soi constitue encore un repoussoir.

Tu viens de mettre le doigt sur un truc qui m’enquiquinais et que je n’arrivais pas à formuler. N’ayant pas lu la BD non plus, je ne saurais aller plus loin dans mon commentaire, mais effectivement, je partage ce trouble.

Jim

Ouaip, c’est sympa Otéro.

Ah, pour moi, c’était seulement pour masquer les visages, les rendre anonymes… Et dire, ainsi, que ça peut être tout le monde et n’importe qui.
Et, justement, le fait de masquer les visages fait que ce n’est pas facile de les identifier.

En tout cas, je n’ai pas lu la BD, mais je sens bien le truc du gars qui en tue un autre et fait passer ça pour un crime raciste en faisant porter le chapeau au parti dont le slogan est accroché au cou du cadavre… On fait d’une pierre deux coups, en somme.
Sinon, il n’y aurait pas d’histoire, d’ailleurs (ou, en tout cas, ça ne tiendrait pas sur deux tomes).

Tori.

Voyais ça aussi comme KKK … cela dit, ça demande d’être lu avec le prisme de Tonton !

J’avoue que, comme ça, je ne vois pas ce que j’aurais pu lire de lui. Je n’associe rien à son nom, d’emblée.

Jim

Amerikkka, Le roman de Boddah, Confessions d’un enragé, 24h de la vie d’une femme, Mort par la France, 6ème soleil, Amazonia, la Tuerie …

Visiblement, non.
Certains trucs ont été commentés ici, sans doute par toi, mais je ne crois pas en avoir lu…

Jim

HAHAHAHA…

Si tu étais un sale gauchiste,tu serais le premier à me qualifier de facho et à être intolérant avec moi.
Comme les ploucs de Bouses comiques.
Ce n’est pas le cas donc tu es juste un mec de gauche.

C’est une putain de super-bonne-idée,ça.

HS:
des vidéos du (futur) prêtre:

Je ne te connais pas assez, n’allons pas trop vite en besogne, jeune impatient.

Jim

Michant monsieur.