ORPHELINS t.1-6 (Roberto Recchioni / Emiliano Mammucari…)

Orphelins - Tome 1
Petits soldats

Auteur Roberto Recchioni
Auteur Emiliano Mammucari

Genres: Sci-fi
Collection: Comics
Format : 170 x 240 mm
192 pages
Façonnage: Souple
EAN/ISBN : 9782344010051
Prix: 14.95 €

A paraître le 26.08.2015
Série en cours (6 tomes prévus)
Orphelins - Tome 2 à paraitre le 07.10.2015

La fin du monde n’est que le commencement…

Le futur. La Terre a été presque entièrement ravagée par une attaque extra-terrestre. Pour contre-attaquer, le gouvernement militaire formé par les survivants décide de mettre en place un programme d’enfants-soldats surentrainés. Parmi eux, 5 adolescents aux dons exceptionnels vont se démarquer : ils forment l’unité des Orphelins. Ensemble, après de nombreuses épreuves, ils vont découvrir l’infâme vérité qui se cache derrière cette catastrophe. Cette amitié indéfectible qui fait leur force en subira les conséquences…

Les Orphelins est une grande saga de science-fiction mettant en scène des enfants-héros face à leur destin dans un futur post-apocalyptique fait de guerres interstellaires et de révélations fracassantes. Un futur classique du genre, entre Starship Troopers et Hunger Games.

Cette série en 6 albums bénéficie d’un rythme de parution soutenu, à raison d’un tome tous les 3 mois !

Le site de l’éditeur : glenatbd.com/bd/orphelins-tome-1-9782344010051.htm

9782344010068-L

Orphelins - Tome 2
Les Esprits de l’ombre

Scénariste Roberto Recchioni
Dessinateur Emiliano Mammucari

Genres: Sci-fi
Collection: Comics
Format : 170 x 240 mm
192 pages
Façonnage: Souple
EAN/ISBN : 9782344010068
Prix: 14.95 €

A paraître le 07.10.2015
Série en cours (6 tomes prévus)

« On ne fait pas de l’art. On fait des cadavres »

En parcourant le passé des Orphelins, on découvre que Ringo a été condamné à mort pour indiscipline ! La seule façon pour lui de s’en sortir : accepter de se soumettre aux règles très strictes de Nakamura, provoquant pour la première fois de violentes tensions au sein de son équipe… Dans le présent, Pistolero s’écrase sur une planète extra-terrestre. Sans moyen de communication avec ses coéquipiers, il a pour unique compagnie un mystérieux œil mécanique du nom de « L’Hôte ». Mais il va progressivement découvrir qu’il n’est pas aussi seul qu’il le croit…

À travers une savante intrigue « double » – on suit en parallèle le passé et le présent de nos héros – et riche en rebondissements, Orphelins est une grande saga de science-fiction explosive qui nous tient en haleine de bout en bout ! Futur classique du genre, entre Starship Troopers et Hunger Games, cette série en 6 albums bénéficie d’un rythme de parution soutenu, à raison d’un tome tous les 3 mois !

Le site de l’éditeur : glenatbd.com/bd/orphelins-tome-2-9782344010068.htm

Très agréable premier tome. Vraiment. Plaisant, dynamique, bien écrit, apparemment bien traduit (malgré une ou deux coquilles bien cachées), rapide, avec une gamme de personnages intéressants, des enjeux clairs mais qui doivent cacher quelque chose, de plus complexe, un dessin classe…
Alors bon, c’est à l’italienne, la méthode de travail. Comme chez Bonelli, c’est un peu une salade composée d’ingrédients piqués un peu partout. Le début fait clairement référence à Akira avant d’embrayer sur une intrigue à la Starship Troopers. Les clins d’œil et emprunts sont nombreux et vastes (Robocop, Planète Interdite…), mais le tout est bien mixé, ça passe tout seul.
S’il n’y a pas d’originalité à proprement parler, le ton personnel se dégage par les personnages. Il y a de purs moments, autour de Nakamura et de Juno, par exemple.
Question dessin, ce premier tome est réalisé par deux illustrateurs. La première partie est dessinée par Mammucari, qui est remplacé par quelqu’un dont je n’ai pas retenu le nom (et je n’ai pas le bouquin sous les yeux). Si ce dernier est compétent, il est un cran au-dessous. En revanche, l’épisode de Mammucari est de toute splendeur : personnages magnifique, découpage au cordeau qui tombe pile poil pour soutenir les effets, encrage élégant à l’extrême. Proprement magnifique.
Chacune de ces deux parties est subdivisée en deux segments, le premier suivant le recrutement et la formation des “Orphelins”, le second narrant les missions sur le front. Le balancement de l’un à l’autre est intéressant, non pas tant par le dévoilement des mystères de leur parcours que par le portrait de leur évolution. Plutôt chouette et bien trouvé.
Bref, démarrage en trombe. Pour l’heure, le conflit auquel on assiste reste encore imprécis, ses contours et ses enjeux sont pas encore bien clairs, mais je flaire qu’il y a anguille sous roche. J’espère en tout cas quelques surprises, mais je pense que j’en aurai. Je serai donc au rendez-vous pour le prochain et sans doute le suivant. D’autant que j’aime beaucoup le format : couverture souple, splendide habillage, rabats, c’est un très bel objet.

Jim

9782344010372-L

Orphelins - Tome 3

Le Revenant

Auteur Emiliano Mammucari
Auteur Roberto Recchioni

Genres: Sci-fi
Collection: Comics
Format : 170 x 240 mm
192 pages
Façonnage: Souple
EAN/ISBN : 9782344010372
Prix: 14.95 €

A paraître le 20.01.2016
Série en cours (6 tomes prévus)

Bienvenue en enfer…

Le passé : alors qu’un mouvement de révolte se fait de plus en plus préoccupant, le temps est venu pour les Orphelins d’être testé sur le terrain contre des adversaires humains… De son côté, Ringo, plus que jamais en conflit avec le pouvoir et l’autorité, commence à comprendre que derrière ces apparences se cache probablement autre chose…

Le présent : le Dr Juric a enfin révélé toute la vérité ! Et les choses se précisent : seule l’intervention des Orphelins, en proie à leurs démons et à leurs blessures intérieures, peut être en mesure d’endiguer le chaos qui s’annonce…

img_comics_9731_orphelins-tome-4-war-pigs

Orphelins - Tome 4

War Pigs

Scénariste Roberto Recchioni
Dessinateur Emiliano Mammucari


Genres : Sci-fi
Collection : Comics	
Format : 170 x 240 mm
192 pages
Façonnage : Souple
EAN/ISBN : 9782344010389
Prix : 14.95 €


A paraître le 09.03.2016
Série en cours (6 tomes prévus) 

Coup de théâtre…

Le passé : Jonas doit répondre face aux résultats décevants de son équipe lors de leur mission sur le terrain contre les terroristes. D’après Nakamura, les plus faibles doivent être éliminés… Pendant ce temps, dans le monde extérieur, des foules de personnes meurent de faim dans les rues, et des émeutes éclatent.

Le présent : les Orphelins doivent faire un choix crucial : ils ont découvert qu’ils avaient été trompés et exploités ! Comment réagir face à cette révélation choquante que Ringo a entendue de la bouche même de Juric ? Vont-ils continuer d’obéir à Nakamura ou décider de se ranger du côté de Pistolero ?

9782344010396-L

Orphelins – Tome 5

Le Coeur dans l’abîme

A paraître le 11.05.2016 – Genres : Sci-fi

Prix : 14.95 – Acheter

Scénariste : Roberto Recchioni

Dessinateur : Emiliano Mammucari

Au bord du gouffre…

Le passé : la situation est de plus en plus explosive. Alors que les grandes puissances continuent de cacher les origines de la catastrophe, le monde sombre peu à peu dans le chaos. Pendant ce temps, les Orphelins testent leurs nouvelles combinaisons de combat, dans une chasse contre Ringo.

Le présent : Jonas, Raul et Sam sont sur la piste de Juno et Ringo, qui tiennent Juric en otage. Angelo et Pistolero doivent faire un choix : éliminer le professeur ou accepter le défi qu’elle a lancé aux Orphelins rebelles.

Informations techniques

Format : 170 x 240 mm

192 pages

Façonnage Souple

EAN/ISBN : 9782344010396

9782344010402-L

Orphelins - Tome 6

Rock’n’Roll

Scénariste Roberto Recchioni
Dessinateur Emiliano Mammucari


Genres : Sci-fi
Collection : Comics	

Dès 12 ans
Format : 170 x 240 mm
192 pages
Façonnage : Souple
EAN/ISBN : 9782344010402
Prix : 14.95 €
A paraître le 29.06.2016

Série en cours (6 tomes prévus)

Conclusion d’une grande saga de SF !

Le passé : La guerre contre les aliens est déclarée. Enfin, le monde a une cible à frapper. Trois grands vaisseaux de guerre sont envoyés au-delà du système solaire. Mais pour réussir à se poser sur la planète ennemie, une nouvelle forme de propulsion doit être mise au point. L’un des Orphelins est appelé pour tester un processus mortel pour n’importe quel être humain.

Le présent : Jonas et Juric tentent de débusquer Juno et Ringo par tous les moyens. Ils doivent arrêter Pistolero et Angelo par tous les moyens, avant qu’ils n’arrivent à faire le saut quantique et à revenir sur Terre. Mais pour les Orphelins survivants, le voyage de retour risque fort de se transformer en cauchemar…

À travers une savante intrigue « double » nous faisant suivre en parallèle le passé et le présent des héros, et riche en rebondissements, Orphelins est une grande saga de science-fiction explosive qui nous tient en haleine de bout en bout. Un classique en puissance, entre Starship Troopers et Hunger Games !

Alors Jim, tu as continué la série? Si oui, que penses-tu de la suite? Ça me tente pas mal!

En tout cas la série est finie

J’en suis au quatrième, donc à la bourre, mais c’est toujours très sympa. Action, rebondissements, personnages pas mal du tout, pas d’un bloc, bref, du gros spectacle bien troussé.

Jim

Orphelins - Tome 1 : Petits soldats

Scénario : Roberto Recchioni
Dessin : Emiliano Mammucari & Alessandro Bignamini
Couleur : Lorenzon de Felici & Annalisa Leoni
Traduction & lettrage : Aurore Schmid
Genres: S-F

Collection: Comics
Prix: 14.95 €

La fin du monde n’est que le commencement…

Le futur. La Terre a été presque entièrement ravagée par une attaque extra-terrestre. Pour contre-attaquer, le gouvernement militaire formé par les survivants décide de mettre en place un programme d’enfants-soldats surentraînés.

Cette série en 6 albums bénéficie d’un rythme de parution soutenu, à raison d’un tome tous les 3 mois !

…. **[size=150]I[/size]**l faut croire qu’un logo « comics », qui veut dire bande dessinée au pays de l’Oncle Sam vend plus dans l’Hexagone, que « fumetti » (qui veut dire la même chose, mais chez nos amis transalpins), puisque Glénat Comics publie justement une bande dessinée des éditions Bonelli, que certains d’entre nous connaissent bien au travers notamment mais pas seulement des anciennes éditions LUG : Tex Willer, Mister No, etc.

…. Après avoir lu le premier tome, cette série semble s’inspirer de la rencontre, tout ce qu’il a de plus probable, entre Étoiles, garde-à-vous ! & La Stratégie Ender, cela dit les scénaristes de bande dessinée italiens sont passés maîtres dans l’art de s’inspirer assez ouvertement d’œuvres connues (ici probablement les films adaptés du roman de Robert A. Heinlein et de celui d’Orson Scott Card) et d’en faire des ouvrages, sinon originaux du moins, qui sans faire oublier leur source d’inspiration, sortent largement leur épingle du jeu.

Si après un seul tome il m’est difficile de savoir s’il s’agit de science-fiction militaire ou militariste, je salue déjà l’idée de proposer de raconter le destin des personnages principaux selon deux époques distinctes (mais qui se répondent mutuellement).

Si le premier tome intitulé « Petits soldats » se lit assez vite, la BD italienne du moins celle de l’éditeur Bonelli propose souvent un storytelling identique quelques soit ces séries : 3 cases panoramiques par pages, parfois moins, en tout cas jamais plus de 6 cases par pages, en gaufrier.

…. Si l’histoire est pour l’instant sans surprise elle n’en demeure pas moins joliment dessinée, et la mise en couleur est tout aussi réussie.
Si deux dessinateurs et deux coloristes se succèdent ici, l’ensemble garde une unité de ton assez bluffante.

Toutefois il en faudra plus pour que je poursuive au-delà du tome 2 (que j’ai déjà sur ma tablette) si ça ne se « décante » pas un peu plus.
Car il ne faut pas se contenter de survoler le sujet (tout intéressant soit-il), il faut aussi atterrir, si je puis dire.

Qui vivra, verra !

Je confirme, c’est vraiment très bien.
La révélation du mensonge d’État est progressive mais plutôt bien ficelée, et s’associe à la description des petites trahisons internes qui ont conduit les héros à se déchirer.
C’est d’ailleurs une des forces du récit : les personnages tentent d’échapper à leur sort mais ne font que pérenniser ce de quoi ils veulent s’émanciper. La fin se termine à la fois sur une note d’espoir et de changement, et sur la construction d’un cycle.
Très bien joué en général.

En France.
J’ai entendu dire qu’en Italie, la série avait connu des suites. Faudrait que je me renseigne.

Jim

Roberto Recchioni travaille sur la rencontre entre Batman et Dylan Dog. C’est là :

Jim