PIÈGE DE CRISTAL (John McTiernan)

Après un film d’action/survival mémorable, McTiernan fait encore plus fort, en dynamitant les codes du genre, avec ce premier (et meilleur) opus d’une franchise de référence, où l’on retrouve ses principales thématiques récurrentes (le dépaysement, la communication, la survie, l’interaction avec l’environnement).

Celui-ci a l’avantage par rapport aux autres d’être très structuré, tout fait sens, même le plus petit élément du scénario qui peut sembler anodin ne l’est pas, les enjeux se rejoignent, tout ce qui entraîne une surenchère semble logique, rien ne parait gratuit, c’est tout simplement parfait (hormis peut être le retour de Karl qu’on croyait mort, mais bon là je chipote).

Le tout fonctionne aussi et surtout grâce au personnage génial de McClane, personnage plus humain, qui s’en prend plein la gueule en ne perdant jamais son auto-dérision, auquel on peut d’autant plus s’identifier, sans oublier Hans Gruber, un des bad guys les plus mémorables de l’histoires du cinéma.

Qu’il s’agisse de la gestion de l’espace, des scènes d’actions, des rebondissements, tout concorde pour en faire la référence du genre, qui marqua une révolution durable dans le cinéma d’action de l’époque (on pourrait dire que McT est au film d’action ce que Peckinpah est au western, il y a un avant et un après).

C’est certainement le meilleur film de McT, un réalisateur dont je reste très fan en général (de Predator à Last Action Hero, en passant par le sous estimé 13ème guerrier) mais je manque peut être d’objectivité, vu que c’est un de mes films de chevet 80’s avec The Thing et Blue Velvet.

Si on devais choisir le plus grand film d’action de tous les temps, celui-ci est un sérieux candidat au titre.

Personnellement je crois que je préfère « Une Journée en Enfer », mais ça se joue de toutes façons de très peu.
« Die Hard », « The Thing » et « Blue Velvet » comme les pépites des anées 80 ? Je ne suis pas loin de penser exactement la même chose. Tu rajoutes Tsui Hark et Michael Mann à l’équation et je signe !!

C’est Edouard Baer au centre ?

:unamused:

Un des plus grands film de Mc T, mais il en a de nombreux à son actif.

Viens m’voir à Los Angeles, on passera Noël en famille, on f’ra la fête…

264389270_4770979756286449_2066686108360158116_n

Hahahahaha

Jim

Ça me fait penser qu’il faudrait que je trouve un jour une capture de ce plan « méta » d’un épisode de Moonlightning/Clair de Lune, dans lequel Bruce Willis et Virginia Madsen posent devant un vidéo-club affichant sur sa devanture un poster de Piège de Cristal (il doit y avoir aussi un épisode de cette dernière saison dans lequel David Addison se trouve devant l’entrée reconnaissable du Nakatomi Plaza).

Dans Mad #189, daté de septembre 1989 (couverture Batman), Die Hard / Piège de cristal a droit à un commentaire pour l’occasion de sa sortie en vidéo :

Jim

1 « J'aime »

A Die Hard Christmas, written by Doogie Horner, illustrated by JJ Harrison

tumblr_p1likhgTas1qe04zro6_r1_640

tumblr_p1likhgTas1qe04zro7_r1_640

tumblr_p1likhgTas1qe04zro8_r1_640

tumblr_p1likhgTas1qe04zro9_r1_640

1 « J'aime »

L’équipe de Capture Mag (ou plus précisément Stéphane Moïssakis, à l’écriture ici) a pondu une analyse très intéressante du chef-d’oeuvre de John McTiernan :

1 « J'aime »

Reconnaissable à sa « signature » (mentionner Eastwood à chaque vidéo) et déjà à l’oeuvre sur le hors-série de Rockyrama.

unnamed

3 « J'aime »