RÉÉDITIONS MARVEL : TPBs, omnibus, masterworks, Epic…

Ha ha !! Excellent…!

http://www.imabox.fr/a2/1422011058SY9TPi50.jpg

Il faudrait faire une trépanation, pour opérer le Serval.

Tori.

51CSUWTB7LL

Je continue sur ma lancée « servalienne » avec le début du run de Aaron/Garney (qui a en commun avec celui de Silvestri/Green d’être moins bon sur la fin).
Pour moi c’est clairement la meilleure partie du run, notamment l’arc « Get Mystique » qui donne lieu à une traque sans merci entre Logan et Mystique, où le scénariste fait preuve de sa maîtrise de la caractérisation, avec une intrigue qui alterne efficacement (à l’instar de Scalped) entre passé et présent afin de dresser un portrait plus nuancé de la schtroumpfette badass.

51PO9zxWP0L

Mention spéciale également à l’hilarant épisode où Aaron tente d’expliquer la raison de l’emploi du temps surchargé du canadien grincheux, assez intéressant rétrospectivement puisque l’on y retrouve un peu le ton humoristique/délirant qui caractérise l’excellente série Wolverine & the X-Men.

Ron Garney fait des merveilles au dessin, avec un trait énergique et dynamique (qui n’est pas sans rappeler le Romita Jr de la grande époque).

Enfin bref, un très bon début de run.

Ouaip, Aaron a fait du bon boulot sur ce perso, moins vers la fin !

Je viens de relire le début du run de Jurgens/Romita Jr/Janson (au moment d’Heroes Return), j’en avais gardé un très bon souvenir et c’est effectivement pas mal du tout.

La série revient à ses fondamentaux et reprend le volet spectaculaire/cosmique lors de l’arc avec les Dark Gods, avec un JRjr en grande forme qui s’impose définitivement, en terme de puissance graphique, comme un des principaux héritiers stylistiques de Kirby.
Selon moi, Janson est son meilleur encreur à égalité avec le regretté Al Williamson.
C’est certainement mon run préféré de ces quinze dernières années, je le préfère de loin à celui de JMS, et j’aime beaucoup celui de Aaron, encore que j’attend d’avoir lu la fin de la saga du God Butcher pour avoir un avis définitif.

Très bon souvenir aussi de cette période : un excellent Romita Jr, en effet, même si certains le jugeaient déjà carbonisé à cette époque. Je ne partage pas cet avis.
Pas spécialement subtile et dans la délicatesse, cette saga des “Dark Gods”, mais en termes d’épique bourrin, on a rarement fait mieux depuis. Jurgens est particulièrement efficace sur ce type d’ambiance un peu “götterdämmerung”…

Je suis d’accord, il était encore sacrément bon à l’époque, je trouve qu’il a perdu en niveau à partir de ses épisodes de Wolverine et Black Panther.
Personnellement je garde une affection particulière pour son premier passage sur les X-Men avec Dan Green à l’encrage…

Ah la la, j’en ai des frissons qui me parcourent l’échine.

J’ai une grande affection pour le Thor de Jurgens, dont je n’ai jamais lu le début (je n’avais pas les sous pour me payer le magazine Thor en plus des magazines Iron Man et Fantastic Four… ah, l’époque Heroes Return, mes débuts ! :slight_smile:) mais auquel j’ai eu accès dans Marvel Elite (ça ne rajeunit pas).
J’ai particulièrement en mémoire le terrible affrontement entre Thor et Thanos, avec en voix off Odin parlant à un Enregistreur. Je n’ai plus le dialogue en tête, mais en gros ça disait que même quand tout est perdu, même quand le Mal gagne, même quand c’est terminé… Thor l’emporte, car il est le fils d’Odin, Dieu du Tonnerre. Ca rend très mal ici, mais ça m’a fait un grand effet avec les dessins plein de puissance de JR Jr.

Et, d’ailleurs, si le run de Jurgens perd en puissance au fil du temps, il gagne en réflexion avec une intrigue très osée sur le devenir d’un Thor investi de tous les pouvoirs. Vraiment un de mes runs préférés sur le titre, qui a pleinement éclairé tous les fondamentaux de la franchise.

Même si avec le recul, j’ai tendance à privilégier les épisode de Paul Smith et Silvestri, ça n’en reste pas moins un très bon run, c’est pour moi la période où la dynamique familiale de la série était le plus présente (qui caractérise selon moi ce qui fait en partie le charme de cette période) avec des épisodes mémorables.
Comme celui du bar par exemple, ce qui m’avait marqué dans cet épisode, c’était finalement plus la scène de rupture Peter/Kitty (tout ça en raison d’une grognasse extraterrestre :unamused: ) plutôt que l’affrontement avec le Fléau.

J’ai beaucoup aimé son Black Panther (du moins, celui qu’on a eu en VF, et surtout le 1er épisode)

Sinon, pour en revenir au Thor de Jurgens, c’est une époque que j’ai également beaucoup aimé ! Très épique !

Ouais, pareil…j’avais également bien aimé ses Eternels avec Gaiman. Pour moi, c’est surtout depuis les Avengers de Bendis que ça s’est dégradé. Sur Captain America, les images très fortes, dans lesquelles je retrouve ce que j’ai toujours aimé chez JR Jr, succèdent à des cases expédiées à la va-vite.
On l’annonce sur Superman à ce qu’il paraît. Est-ce que le changement d’air lui fera du bien ? Wait and see…

Edit : Bon, pour Superman, c’est confirmé :

http://imageshack.com/a/img547/5634/rt0x.jpg

Il va réussir à me faire relire du DC.

il y a de très bon trucs chez DC à lire.

J’ai du mal à accrocher concernant les séries actuelles (et c’est pourtant pas faute d’essayer). Il n’y a guère que Vertigo et Tomasi qui me poussent à continuer.

Rigolo, j’en parlais avec un pote, de ces épisodes (en gros, lui, il aime jusqu’à Daredevil, il commence à décrocher à Cable… Moi, je décroche à mi-parcours du premier run de X-Men, je trouve qu’il commence à se styliser au point de devenir caricatural, et qu’il ne regagne du peps que lorsqu’il fait du sous-Kirby, genre Cable ou Thor (bon, je l’ai dit mille fois, mais moi, Romita Jr, ça me sort par les yeux…).

Voilà ce que je disais :

Moi, les premiers Romita, je les trouve super. Y a une concentration de scènes réellement formidables. L’épisode où Storm perd ses pouvoirs est magnifiques en plus d’être très bien mené. L’épisode avec le Fléau dans le bar est bien, avec la discussion entre Piotr et Kitty sur la falaise, super beau et très émouvant. Non, vraiment, là, y a une magie, qui dure quelques épisodes, qui disparaît très vite, mais elle est présente.
(…)
Ah ouais, déjà, Romita Jr, il est super élégant, ses personnages sont beaux en restant « normaux », il n’a pas encore son style figé, chaque gros plan est pensé. Et ensuite, Claremont est en état de grâce, il décrit réellement des gens, et ces sentiments mis en scène font écho au dessin. Vraiment, il se passe quelque chose, une petite étincelle, qui s’éteint assez vite hélas, mais le temps de quelques épisodes, wow !
(…)
Super période, genre six mois de grâce, vraiment.
Après, l’épisode avec Kurt et Piotr qui découvrent des traces du virus techo-organique du Magus, il est pas terrible. Et l’épisode anniversaire qui suit, c’est un vaste foutoir, à l’image de la couverture.
C’est les deux épisodes par lesquels j’ai commencé à lire la série en VO, grâce à un pote qui les ramenait des USA, et j’étais content de voir que ça bougeait, mais bon sang, j’aurais aimé voir les précédents, commencer par l’épisode de Rogue, par celui du Fléau, par celui de Storm…
(…)
Clairement : il commence à « styliser », à simplifier les anatomies, les drapés, ça devient presque caricatural, il met en place les « tics » qu’il aura plus tard. Alors quand il sera encré par Williamson sur Starbrand ou Daredevil, le vieux briscard saura tricher avec la matière, mais par la suite (Cable et tout ça…), on verra bien que JR Jr a trouvé sa grammaire personnelle, et n’en sort plus. J’aime ses premiers X-Men parce qu’il tente des trucs sans tomber dans le systématisme.

Jim

Cette scène m’avait vraiment marqué lorsque je l’ai lu, je m’étais dit que Peter avait bien mérité la raclée qu’il a reçu dans le bar.

Donc en gros de l’épisode du bar à celui avec les Vengeurs et Kulan Gath, en passant par Lifedeath.

En regardant ce que liste Comics VF, je dirais que ça part du #176 (qui a quelques pages magnifiques sur Scott et Madelyne…) jusqu’au #185 (l’épisode de la perte des pouvoirs de Storm…) soit dix épisodes. Et encore, inégaux. Le #180 est pas mal, le #181 aussi, le #182 est magnifique, tant au niveau de la beauté des personnages que des émotions retranscrites par le scénario, et le #183, bah voilà, nous ne tarissons pas d’éloge sur lui…

Jim

J’avais bien aimé les épisodes avec les Morlocks (ça correspond si je me souviens bien au moment où son père a cessé de l’encrer, remplacé par Dan Green) montrant les sacrifices que pouvais faire Kitty pour sauver Peter, ce qui rend du coup l’épisode de leur rupture d’autant plus marquant.

Les épisodes que j’aime moins de cette période, ce sont surtout ceux avec Nemrod.