Spider-man #142-149

http://a401.idata.over-blog.com/391x600/4/28/06/60/27/spider-man-146.jpg

[quote]SPIDER-MAN 146
Fear itself continue ici
mensuel, 4,10 EUR, 96 pages
Bouleversé par la mort de la Torche des Fantastiques, Spider-Man décide de devenir membre de la Fondation du Futur. Par Dan Slott, Marcos Martin et compagnie.
(Contient les épisodes US Fear Itself : Spider-Man 3 ; Amazing Spider-Man 657, 658 (I), 661 (II), 663 (III))
SORTIE LE 6 MARS ![/quote]

Lien
facebook.com/PaniniComicsFrance

Dan Slott a enfin su rendre la “mort” de Johnny Storm émouvante. Ces épisodes de Amazing sont tout ce que ne sont pas les FF d’Hickman : j’y ai retrouvé le côté famille, le soap-opéra, l’humour, l’aventure, l’exploration…c’est simple ce sont les meilleurs épisodes des FF que j’ai lu depuis longtemps…et on les trouve dans AMAZING SPIDER-MAN. Chapeau, Dan Slott…son Amazing est toujours l’une de mes séries préférées du moment. Et les dessins sont un régal.

Seul point noir du mag, le dernier épisode de la mini FEAR ITSELF, toujours aussi soporifique.

Dan Slott est très fort.
J’ai lu l’article le concernant sur Comic Box, et je comprends mieux son délire avec les différents costumes de Spider-Man. Mais si au début j’étais dubitatif, force est de constater que ça change un peu les choses d’une part, mais que ses histoires sont tellement un régal que ça passe comme une lettre à la porte. Je le redis, ça fait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir en lisant Spider-Man.

Dan Slott m’a fait revenir sur spidey là ou BND ne m’a pas convaincu (j’ai lâché au bout du premier arc), Slott, lui a su me faire rester, c’est fun, ça bouge, bien, on s’ennuie pas…

Pour une fois je serais contre l’avis du Doc j’ai trouvé cet épisode de fear itself plutôt très sympa, on y voit Parker lutter contre la peur et inspiré les gens, j’ai vraiment trouvé ça sympa.

Dan Slott est excellent, comme sur la plupart des ses travaux, c’est vraiment le type de scénariste qu’il fallait à ce titre, il profite à fond de l’univers à disposition.
J’ai beaucoup apprécié aussi le numéro de ce mois, les anecdotes m’ont bien plu et fait sourire.
Pas lu le fear itself car pas emballé par le premier numéro

Excellente et très amusante interview de Slott dans le dernier Comic Box. Son enthousiasme pour Spidey fait plaisir…et le plaisir est partagé à la lecture. Du tout bon !

[quote=“Le Doc”]Dan Slott a enfin su rendre la “mort” de Johnny Storm émouvante. Ces épisodes de Amazing sont tout ce que ne sont pas les FF d’Hickman : j’y ai retrouvé le côté famille, le soap-opéra, l’humour, l’aventure, l’exploration…c’est simple ce sont les meilleurs épisodes des FF que j’ai lu depuis longtemps…et on les trouve dans AMAZING SPIDER-MAN. Chapeau, Dan Slott…son Amazing est toujours l’une de mes séries préférées du moment. Et les dessins sont un régal.

Seul point noir du mag, le dernier épisode de la mini FEAR ITSELF, toujours aussi soporifique.[/quote]

Depuis qu’il a écrit The Thing, je reste persuadé que c’est potentiellement l’un des plus compétents pour écrire Fantastic Four.

Jim

Rien qu’à vous lire, j’ai l’impression qu’il va falloir que je m’y remette au tisseur ! Slott m’a toujours fait bonne impression et ça a l’air d’être encore le cas sur son run sur spidey. Merde, dire que je m’étais sevré avec BND …
BND/BMB y aurait il un lien mystérieux ? Uhm ! :smiley:

[quote=“nikohell”]Rien qu’à vous lire, j’ai l’impression qu’il va falloir que je m’y remette au tisseur ! Slott m’a toujours fait bonne impression et ça a l’air d’être encore le cas sur son run sur spidey. Merde, dire que je m’étais sevré avec BND …
BND/BMB y aurait il un lien mystérieux ? Uhm ! :smiley:[/quote]

Moi aussi, j’ai fait comme toi, j’ai laissé tomber après BND.
Ceci dit, j’ai chopé en solde quelques exemplaires en province, et à chaque fois que je lisais du Slott, je trouvais ça très bien. Y avait que les épisodes de Stern que je préférais.

Jim

D’une manière globale, j’ai bien aimé aussi. Mais il y a un truc qui m’a… Pas choqué mais interloqué assez fortement. On voit dans les deux premiers épisodes d’Amazing une Jane/Sue délictueuse voire criminelle, et cela ne semble émouvoir personne.
Bon, je ne prétends pas être un expert ès-FF, mais il ne me semble pas l’avoir déjà vue utiliser ses pouvoirs pour enfermer un pauvre pékin, qui n’avait rien fait d’autre que chambrer un peu, dans un cube minuscule et privé d’air. C’est une forme de torture (en dehors de certains fakirs qui s’entraînent des années et qui sont conscients de ce qu’ils font, personne n’oserait s’y rendre de son plein gré, alors de force…) certes légère mais pas en adéquation avec le personnage. Bien sûr, elle a évolué depuis les premiers numéros des années 60, elle s’est affirmé, elle est devenue un élément de l’équipe sur qui on peut compter et certains des adversaires des FF ont de quoi la redouter. Mais jusque là, de ce que j’en sais, on ne l’avait pas vue s’en prendre presque gratuitement à un innocent.
Et le pire, c’est qu’elle le fait sous l’oeil bienveillant, et même sous les félicitations, d’un Spider-Man qui semble avoir oublié d’un épisode sur l’autre que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Beaucoup ici se plaignent de la caractérisation de la FF de Hickman, je trouve cet épisode bien plus mauvais en la matière, voire même délétère.

Elle avait déjà fait un acte du même genre dans la série four par aiguire saccasa ( sorry pour l’orthographe ) et Mac niven.

Perso ça me choque pas trop, je préfère la voir comme ça qu’à ses debuts.

Criminelle un bien grand mots, farceuse je dirais.

Privé d’air on en sait rien du tout. Elle peut laisser passer l’air sinon tut te rends compte à chaque fois qu’elle utilise un champ de force pour se protéger plus personne ne peut respirer

Elle a déjà été manipulé par Malice et sous l’impulsion des épisodes de Tom de Falco et Ryan je crois elle est plus forte et plus volontaire.

Sauf que spidey aime faire des blagues et que depuis des années il entoile des pauvres types dans cette substance sans qu’ils puissent respirer non plus les pauvres si on va dans les extrêmes. En quoi cet épisode est délétère ?

tu prends un peu trop aux sérieux ce qui est une boutade certes qui peut être considéré de mauvais goût avec une torture, il y a un juste milieu à utiliser. tel que je lis la scène le type est libéré au bout de 5 secondes et comme ça il apprendra que ce n’est pas beau de se moquer car on peut lui faire la même chose. c’est une bonne démonstration de l’arroseur arrosé.

Tout pareil que Kab. Juste une blague pour “venger” Ben, rien de méchant. Moi, ça m’a fait sourire…

Et de toute façon, j’aime pas les mimes…

Bon, admettons. Je trouve tout de même le châtiment bien disproportionné au regard du “crime”. Si on devait enfermer tous les boute-en-train dans une cage, même aérée, y aurait sans doute quelques personnes pour s’insurger. Du moins je l’espère.

Je parle évidemment de choix dictés par le libre arbitre. Si on entre dans les manipulations mentales/magiques/autres, il ne doit plus rester beaucoup de héros “propres sur eux”. Après, entre se montrer volontaire et enfermer des innocents, il y a un pas.

Oh non. Si je le prenais vraiment au sérieux, j’aurais fait le rapprochement avec les gouvernements dictatoriaux qui enferment de manière systématique les “libres penseurs”.

Mouais, je n’échangerais pas un baril d’Hickman avec deux barils de Slott. Et pourtant j’aime bien Slott. Mais bon le coté trop respectueux des personnages, ça me saoule grâve.

Ah, ce bon vieux Victor…

C’est vrai que tu préfères quand les personnages sont tellement chamboulés qu’ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes…une Jane femme de ménage, un Ben dépressif qui se fait rabattre le caquet par un gamin, un Red moins intelligent que ses gamins…ouais, sont bien les FF d’Hickman…

[quote=“Le Doc”]Ah, ce bon vieux Victor…

C’est vrai que tu préfères quand les personnages sont tellement chamboulés qu’ils ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes…une Jane femme de ménage, un Ben dépressif qui se fait rabattre le caquet par un gamin, un Red moins intelligent que ses gamins…ouais, sont bien les FF d’Hickman…[/quote]

Bouh que tu es taquin.

Mais tu as bien raison.

Jim

SPIDER-MAN 147 :

Deux sagas, la fin de l’aventure avec les Fantastiques et Spidey qui joue le prof remplaçant auprès des jeunes de l’Académie des Vengeurs (avec bien sûr Christos Gage au scénario pour l’occasion)…et c’était encore sacrément fun. Toujours un comic rafraîchissant, bondissant, aux dialogues savoureux et souvent très drôles…voilà un mag pêchu, à la qualité constante !

Hop, lu SPIDER-MAN #147 cet après-midi.

http://img593.imageshack.us/img593/8885/spidermanvf147cov.jpg

Slott conclue le team-up Spidey/FF débuté la mois dernier. Comme d’hab, c’est admirable. Tout ce qu’on aime dans les comic-books y est: l’humour, l’émerveillement, les rebondissements, la caractérisation, la continuité… Y a rien à jeter. Slott se coule sans peine dans le moule des FF et rien ne pourrait laisser supposer qu’on est dans la série de Spider-Man tellement il retrouve l’atmosphère des meilleurs épisodes de la plus célèbre famille Marvel. Seul le court et final morceau de bravoure de Spidey nous rappelle adroitement qu’on est bien dans son titre en remettant en scène ses fondamentaux de sauveteur de proximité plutôt que d’explorateur de l’impossible. Caselli et McKone s’occupent des dessins et même si on peut regretter un arc story dépareillé graphiquement, c’est de la très bonne came.

Suit une escapade de Spidey avec l’Académie des Vengeurs où il devient leur professeur, le temps d’une journée. C’est écrit par Christos Gage, le scénariste attitré d’AVENGERS ACADEMY. C’est donc une occasion pour lui d’exposer “ses” personnages à un public plus large. Et il s’en sort plutôt pas mal en nous présentant les membres du groupe et surtout leur dilemme de base. Pour autant, il ne tire pas la couverture à lui et propose une vraie histoire de Spider-Man, basée sur son passé de professeur qu’il regrette véritablement. Caractérisation et continuité sont donc toujours au rendez-vous. Malheureusement, en dehors de ça, une fois l’action lancée et le vilain révélé, ça patine sérieusement dans la choucroute pour n’être qu’une énième peignée entre héros avec manipulations mentales à la clé. Très réchauffé, avec même pas une petite idée roublarde pour faire passer le tout, comme pourrait l’avoir eu Dan Slott. Bref, de l’honnête, mais sans grand éclat. D’autant que c’est dessiné par le très raide Reilly Brown. Du Sean Chen, en à peine plus relâché.

Pour terminer, trois très courtes histoires pour servir de prologue à Spider-Island. Avec du Kitson, du Garbett et du Rios au dessins, ça vaut assurément le coup d’œil. Niveau histoire, ça pose les bases de l’événement à venir et ça brode de petites fables sur le sujet. Le format extrêmement court est aussi éminemment casse-gueule. Slott s’en sort avec les honneurs.

Ca faisait un moment que j’avais lâché Spider-Man (j’ai suivi par intermittence le travail de J.M.S. mais j’ai définitivement laissé tomber après “One More Day”). J’ai profité de “Big Time” pour essayer de me remettre à flots, et là, j’avais pris du retard sur les trois derniers numéros du mag’, j’ai lu tout ça hier soir, et en relisant vos posts, en repensant à la fameuse interview de Slott dans Comic Box (il est très fort pour “teaser”, Slott, on a vraiment envie de voir ce qu’il prépare pour la suite…), je me suis dit que j’avais grandement sous-estimé cet auteur !

Sous-estimé parce que je ne connaissais bien de Slott que son run sur “Mighty Avengers”, et si j’avais bien aimé (des milliards d’idées par épisode), j’étais resté gêné par un je-ne-sais-quoi qui m’avait empêché d’en profiter pleinement : rétrospectivement, je pense que le ton décalé et l’humour de Slott me gênait sur une série Avengers, parce que je me fais une autre idée de ces personnages (en fait, c’est un peu absurde : l’humour peut fonctionner sur n’importe quelle série, si c’est fait avec talent, même “Hulk”, série d’essence assez tragique, a eu ce genre de moments sous la plume de David, ou la J.L.A. de De Matteis / Giffen…). Evidemment avec des persos comme Spidey et la Chose, ça paraît beaucoup plus naturel…

Qu’est-ce qu’ils sont bons ces épisodes avec la F.F. ! Il me permette de comprendre ce qui ne va pas avec le travail de Hickman (que j’apprécie pourtant plus depuis “Three”) : c’est qu’il se prend atrocément au sérieux…
Donc, avec Slott, on a des épisodes funs, décomplexés, prenants et bourrés d’idées. Ca balance même du concept S.F. bien barré à rendre vert de jalousie Grant Morrison (le Baxter Building palindrome, visuellement inspiré par les travaux en trompe-l’oeil de Escher) ! C’est très rare de se poiler comme un con en lisant des comics, Slott y arrive parfaitement.
Je ne trouve pas, pour rebondir sur une remarque de Victor, que Slott soit outrageusement respectueux des persos : il les tourne en dérision juste ce qu’il faut (cf. la Chose en Barbe Noire…).

Je réévalue donc sérieusement cet auteur, effectivement taillé pour du Spidey ; on dirait qu’il y est pour de nombreuses années encore, tant mieux…

Quelqu’un a des infos sur les tenants et les aboutissants de ce fameux crossover que Slott aurait en tête depuis ses débuts chez Marvel (The Reckoning War, je crois) et qu’il évoque dans l’interview de Comic Box ?