SUBSTACK

Non plus?

JONATHAN HICKMAN, SCOTT SNYDER, NICK SPENCER, MOLLY OSTERTAG ET SALADIN AHMED REJOIGNENT À LEUR TOUR SUBSTACK

NEWSINDÉ

PAR ARNO KIKOO

L’annonce de la création d’un label comics par James Tynion IV pour la plateforme Substack n’était en réalité qu’un aspect d’une opération de recrutement bien plus vaste. Initialement pensée comme une plateforme pour que les auteurs, autrices, journalistes, etc… créent leurs newsletters (gratuites ou payantes, mais plutôt à tendance payante pour les personnalités les plus connues), Substack a mis visiblement beaucoup de billets pour aller chercher plusieurs célébrités de l’industrie de la bande dessinée américaine. Voyez plutôt.

ALL-STAR SUBSTACK

C’est un bref papier du New York Times qui fait le point sur cette grosse opération de recrutement au sein du monde des comics. L’initiative provient par ailleurs de Nick Spencer (dont la venue sur Substack et la raison de l’arrêt de ses travaux sur Amazing Spider-Man ), qui a mis en contact un petit groupe de scénaristes avec Substack afin de monter cette opération. L’idée est venue au cours de la pandémie et du confinement du printemps 2020, alors que la plupart des comicshops étaient fermés, et que des alternatives pour rester au contact du lectorat étaient à l’étude. Bien que l’offre numérique peine à dépasser les 10% du chiffre d’affaire annuel du marché des comics aux US, le fait de capitaliser sur quelques gros noms pourrait bien comm

Sont également à venir dès les prochaines semaines sinon mois Jonathan Hickman , Molly Ostertag , Scott Snyder et Saladin Ahmed , chacun ayant son propre projet, mais toujours lié aux comics, et à chaque fois avec des modalités d’abonnement qui leur seront propres. Dans l’ordre, on sait déjà que Jonathan Hickman travaille de concert avec Mike Del Mundo et Mike Huddleston (avec qui il a déjà réalisé l’incroyable Decorum ) pour un titre qui s’appelle Three Worlds, Three Moons , un projet d’univers participatif dans lequel les lecteurs et lectrices auront leur mot à dire pour son développement. Une approche qui permettra également de ramener d’autres scénaristes, avec les noms de Ram V et Tini Howard déjà listés.

Scott Snyder est lui déjà bien occupé avec ses huit comics annoncés dans le cadre de son partenariat avec ComiXology Originals . Il utilisera néanmoins sa newsletter pour donner des cours et conseils d’écriture, moyennant un abonnement déjà fixé à 7$ par mois. Il en ira de même pour Molly Ostertag (la trilogie du Garçon Sorcière , à retrouver aux éditions Kinaye ), qui doit avec sa newsletter prodiguer quelques introspections sur son travail, et sérialiser un futur roman graphique. Enfin, Saladin Ahmed a déjà annoncé qu’il profitera de Substack pour montrer à son lectorat Terrorwar , un titre d’anticipation et d’horreur illustré par Dave Acosta dans lequel les citoyens doivent affronter les manifestations physiques de leurs peurs. Un premier visuel est à retrouver en fin d’article.

La formule minimale payante sur Substack est de 5$/mois et sera très certainement le facteur limitant de cette vaste opération de recrutement. Quoique chacun des auteurs et autrices représentés (alors que d’autres sont également attendus par la suite) ont leur propre lectorat, on imagine qu’il sera difficile pour chacun d’aligner à chaque fois 5$ au minimum pour pouvoir suivre toutes les productions de leurs scénaristes préférés. D’un point de vue modèle économique, Substack finançant les travaux des nouvelles recrues, la plateforme récupèrera la première année quasi 100% des recettes sur les abonnements, avant de passer à une commission de 10%. A l’heure où la façon dont les éditeurs (surtout Marvel et DC Comics ) traitent leurs créatifs, et où le modèle Image Comics (qui oblige les artistes à travailler sans revenus assurés le temps que les numéros sortent et que les recettes arrivent ensuite) ne suffit plus, l’alternative Substack se présente comme un possible point tournant dans les mécanismes de fonctionnement de l’industrie de la bande dessinée.

En outre, les contrats avec Substack laissent les scénaristes complètement libre sur les droits de publication de leurs comics - une très bonne nouvelle pour nos éditeurs français qui pourraient être intéressés par l’une ou l’autre publication. Bien entendu, les développements seront suivis avec attention.

Il y a des sujets sur les premiers titres de Tynion et Hickman en webcomics

Il y a des trous dans ce message.

Je vois pas bien la différence avec Image, puisque substrack comme Image pompe au départ.

C’est aussi le cas avec Image.

Ouuhhhh il fait mal le Brub.

This is creators finding their hardest-core fans that want to see books coming together and hear how the process works, and are willing to pay for that access. Not every comics reader will be interested in this, which is fine, it’s not designed to appeal to every reader. It’s about a small audience (anywhere from 500 to a few thousand readers) who are paying upfront to watch creators make something.

Think of it like this, Charles Dickens serialized his novels in a weekly magazine. These novels were then printed as books and sold many more copies than the magazines they were published in. This is simply a subscription model for serialized fiction, but having it sent to your email instead. It’s that simple.

Oui sauf que lui il est chez Panel Syndicate de Vaughan et Marcos pour faire la meme chose. (Friday qu il fait avec Marcos Martin et qui sort en TP chez Image aprés avoir été prépublié uniquement en numérique chez Panel Syndicate)
Et que lui même fait une newsletter où il donne parle des avancées de ses projets.
En même temps il a un deal avec image qui publies ses comics sans qu il ait à les pitcher… il bosse avec Panel syndicate sur volet numérique et il a une newsletter gratuite… Il a simplement pas besoin du deal et ne la casse pas. Il dit juste que ca ne parlera qu a une petite partie du public pour l instant… il le sait puisqu il le fait.

A priori non Image ne donne pas d avances en tout cas pas autant que Substrack

Ils ont donné pour les gros noms, pour faire du buzz, je suis pas sur qu’ils donnent pour les petits.

Oui, mais sa newsletter est gratuite. et il dit surtout que ce n’est pas autant un changement que certaines personnes semblent le dire.

Ils donneront moins

Ce n est pas un changement en soi… le changement pour le coup est la masse d auteurs que ca a attiré d un coup.

Bien sur que c est pas nouveau.
Panel Syndicate de Vaughan fait de la prépublication numérique (prix libre) depuis des années. Ils sont même revenu sur l exclusivité numerique pour faire un deal avec image
Ils ont eux aussi du beau monde
Vaughan et Marcos martin qui sont à la tete
Brubaker, Viktor Santos, ALex de Campi, David Lopez ou Joe Kelly par exemple
http://panelsyndicate.com/

La nouveauté est plus dans une question qui était déjà posé il y a 2-3 ans avec DC et Marvel qui envisageait de ne plus publier de Monthlies mais que des TP et prépublier en numérique.

Mouais.Il y a une année Image avait eu je sais plus combien de gros noms des big two pour au final que ça change rien.

Ah ça c’est potentiellement un vrai changement, j’attends de voir.

Ça peut être un changement
Car la en gros on a des auteurs qui vont avoir une bonne avance pour prépublier leurs comics qu ils pourront ensuite dealer en publication tp avec image ou dark horse.
Donc pas besoin de devoir écrire pour le big two pour cagnottes entre temps.

A terme le fait que marvel et dc doivent sans arrêt rechercher de nouveaux talents va sans cesse s accelerer

Je trouve d ailleurs que ça avait pas mal changé avec les départs vers image, boom…
Les ventes marvel ont baissé de 20 000 ex en moyenne. DC avait rattrape sa chute avec le nu52 mais ç est revenu à leur vente prenu52 à part batman

Et on a moins de scénaristes stars…qui bossaient pour eux ils en avaient créé d autres .

Tu es sûr qu’il n’y a pas Land ?

Ouais, des mecs comme Brub, Kirkman, Vaughan s’en sortent plutôt bien sans passer par là. Spencer à ses débuts n’était pas chez les Big Two quand il publiait Morning Glory… Sans compter que l’argent donné c’est pour les gros noms et que les petits n’auront pas les mêmes sommes.

Pour moi ce n’est pas la faute d’image ou Boom dans le sens du démarchage, mais de la multiplication des titres qui empêchent de plus grosses ventes car porte-monnaie restreint et la mauvaise qualité éditorial des catalogues DC ou Marvel avec peu de liberté et des personnages immobile dans leur iconisme.

Il y a et aura toujours des scénariste ou dessinateur star, ça se créé s’ils le veulent.

Oui, tout cela va créer un appel d’air.

Jim

Je trouve que la période après gillen, fraction, brubaker… à quand même été plus longue à mâture… et à une part y compris au niveau dessin ou je trouve que des séries n ont plus le niveau 2001-2010 dans la baisse plus visible chez marvel des ventes

Je pense plutôt qu on arrive à un nouveau moment où le big two va soit devoir faire des concessions aux auteurs artistes soit encore baisser en qualité et ventes
Un peu comme mi 80 avec les royalties, les retour des planches et le début d epic…