TAKEN 2 (Olivier Megaton)

Les premières images de la suite de Taken, l’un des succès au box-office de l’année 2009.

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

3 octobre 2012

REALISATEUR

Olivier Megaton (Le Transporteur 3, Colombiana)

SCENARISTES

Luc Besson et Robert Marc Kamen

DISTRIBUTION

Liam Neeson, Famke Janssen, Maggie Grace, Rade Serbedzija, Leland Orser…

INFOS

Long métrage français
Genre : Thriller/Action
Année de production : 2012

SYNOPSIS

A Paris, la mafia albanaise avait fait l’erreur d’enlever la fille de Bryan Mills. Aujourd’hui, à l’heure où ils enterrent leurs morts, ils veulent se venger en s’attaquant à l’ex-agent de la C.I.A. aux “compétences si particulières”. Celui-ci ne reculera devant rien pour se défendre et protéger sa famille.[/quote]

Quoi? Un deuxième film??
Bah je suis ravi de le savoir, j’avais bien aimé le premier :mrgreen:

J’avoue que Liam Neeson qui joue à Jack Bauer, j’avais bien aimé aussi.

C’était quand même bien bourrin, avec une vision assez manichéenne, pour ne pas dire raciste, de la société.
D’un côté, des méchants qui parlent une langue étrangère, qui sont assez crapoteux et qui sont des hommes de main. De l’autre, un riche issu de la sphère politique qui présente bien et qui tire les ficelles.
En bref, deux caricatures qui dénotent une méfiance pour l’étranger et une méfiance pour les représentants des institutions. Deux méfiances de droite.
Alors ouais, j’aime bien l’acteur et j’ai bien aimé la manière dont c’était filmé, mais ça sent un peu le renfermé, quand même…

Jim

Oui, le premier était puant et lourdingue. Megaton saura-t-il faire honneur à son nom et poursuivre comme il se doit cette franchise ?

Jim qui résume tous les films/séries US du genre. Je n’ai pas vu Taken, mais ce genre de clichés, on les retrouve (malheureusement) quasi partout.

D’ailleurs, hors sujet, mais j’ai vu Thor hier. Bel amoncellement de clichés aussi :laughing:

[quote=“Jim Lainé”]C’était quand même bien bourrin, avec une vision assez manichéenne,
Jim[/quote]

Quand même pas,vu que le "gentil"va jusqu’à blesser une innocente pour interroger son mari.

Après,c’est le justicier contre les méchants,c’est sûr(et c’est jouissif).

Bah non, justement.
Des méchants classe, on en trouve plein. Et ils ne sont pas obligatoirement des incarnations de la sphère de la politique, ni ne justifient obligatoirement la méfiance envers les autorités.
Des méchants étrangers, aussi, qui parlent avec des accents, même.
Rien que 24, qui est pourtant une série rentre-dedans, n’arrive pas à ce manichéisme crétin.

Mais là, il y a toute une mise en scène qui fait en sorte de bien montrer que les méchants hommes de main vivent dans des endroits crapoteux et boivent dans des verres sales, ça sent la sueur et la misère, l’argent facile et le marché noir. C’est un film qui décrit une société à deux vitesses et qui présentent la corruption et le banditisme crapuleux comme des choses normales, au lieu de les condamner. ça fait le portrait d’une immigration illégale que tout le monde à intérêt à masquer, et ça ne présente aucun personnage qui ferait office de contre-point : aucun étranger honnête, aucun politique généreux. Aucune idéologie non plus, aucune pensée stratégique, les méchants sont réduits à la traite des blanches, donc à une animalité caricaturale.

C’est un film réactionnaire.

Jim

Justement, c’est là que c’est vicelard : “regardez ce pauvre agent spécial, un bon papa, qui est poussé à de telles extrémités. Regardez le mal que font ces gens, en transformant des hommes honnêtes en brutes épaisses…

Non, sérieux, le premier film pue.

Le deuxième, faudra voir.
Tout dépend de la manière dont ils présentent les méchants, en fait, et s’ils leurs donnent une autre motivation que simplement voler des filles pour les donner à de riches libidineux. S’ils parviennent à dépasser ça, ils peuvent obtenir un bon petit film d’action.
Après tout, l’une des raisons pour lesquelles Piège de Cristal est formidable, c’est aussi parce qu’ils ont apporté un grand soin dans l’écriture des méchants.

Jim

ben pour moi,c’était plutôt le "héros"plonge dans une spirale de violence,le kidnapping de sa fille n’étant qu’un prétexte.

Je le vois plut^t(le chien de Mickey)franchement comme une bombe à retardement…

Pas vu le premier “Taken”, ni beaucoup de films de Megaton par ailleurs, mais son adaptation de “La Sirène Rouge” de Dantec (auteur que j’adore) était sacrément naze, à mon avis…

Une adaptation réussie alors, parce que le souvenir que j’ai de ce roman est assez mauvais ; et j’ai bonne mémoire.

C’est clair que c’est le moins bon Dantec (c’était son premier), mais le film échoue à reproduire l’ambiance si particulière des oeuvres du bonhomme, quelque part entre Gibson et Ellroy.

Mais c’est sûr qu’il vaut mieux lire les "Racines du Mal " ou “Villa Vortex” (mon préféré).

Premier roman avec le personnage qu’on retrouve dans “Babylon A.D.”.

Yep, Hugo Toorop…

[quote=“Jim Lainé”]Rien que 24, qui est pourtant une série rentre-dedans, n’arrive pas à ce manichéisme crétin.
[/quote]

Politiciens pourris et méchants étrangers, c’est 24 !

En tout cas certaines saisons (pas toutes, encore que…).

Après, dans Taken, cela se voit peut-être plus. M’enfin les méchants étrangers, c’est pas du tout propre à Taken quand même.

J’ai pas apprécié le premier film et ça m’a pas laissé un souvenir très marquant. Jim résume mieux que je ne le pourrais le pourquoi du malaise. Merci.

Bon, une suite Ok. D’un niveau plus élevé que le premier ce serait mieux.

Politiciens pourris et méchants étrangers, c’est 24 ![/quote]

Mais tu ne lis pas mes posts en entier.
Dans 24, ce que tu vois, c’est souvent des étrangers infiltrés et ayant assimilé le modèle occidental. Tu vois des étrangers qui se rasent de près, qui parlent d’autres langues, et qui ont la classe.

Tu n’as pas du tout la description de l’étranger crapoteux, sale, clandestin, haineux et suant qui est celle présentée dans Taken. Ce film dresse le portrait précis de ce qu’une certaine droite imagine comme épouvantail : des parasites violents qui ne s’intègrent pas mais tricotent des réseaux voyous dans les allées sombres. Bref, des caricatures.
D’un côté des occidentaux propres et dignes (même les méchants), de l’autre de sournois métèques bâtis sur le modèle de l’égorgeur d’arrière-cour ou du riche libidineux baveux.
C’est au mieux caricatural et balourd. Je pense plutôt que c’est puant.

Jim

Gageons qu’une fois de plus, avec un scenar co ecrit par nounours , le roi Besson, qui lui, contrairement au roi Midas, tout ce qu’il touche se transforme en merde, y a pas de risques que le film soit autre chose qu’une bouse cosmique. L’une des dernières production Europa, Lock out, est sans conteste l’une des plus grosses daubes de ces dix dernières années, et ils étaient 3 à pondre le scénar! Ca fait rêver.

C’est bien ainsi que j’envisage la chose, ouais.