THE FORMIDABLES t.1-3 (Christophe Malgrain)

Du bon Comics US par un français ; Chris Malgrain. Le tome 1 est paru le 07/11/2014, le tome 2 et le sketchbook sont prévu fin 2015.

youtube.com/watch?v=LCzg3UV … e=youtu.be

Du bon comics US fait par un français ? C’ est à dire? C’est paru aux US ?

Non, mais il a fait du comics US, Malgrain. Avec un petit nouveau, un certain Stan Lee. :wink:

Je n’en savais rien et je viens de lire sa page wiki, je précise.

Je viens enfin de le lire (alors que je l’avais depuis quelques mois).
C’est sympa. Très byrnien (y a des visages, on dirait du swipe, et l’encrage est fortement influencé, marquant une évolution par rapport aux boulots précédents de Christophe), avec une narration solide, quelques bulles mal placées mais rien de rédhibitoire.
C’est assez old school (et du coup, quelques gros mots font tache, comme s’il hésitait à être plus cru et n’osait pas y aller à fond), bien péchu, et le scénario s’ingénie à toucher du doigt le puritanisme et la ségrégation de l’époque (ça se passe en 1959).
C’est un peu les Fantastic Four à la sauce Malgrain, pour faire court.
Quelques petites imperfections, mais suffisamment d’énergie et de sincérité pour que l’on attende le deuxième avec impatience. Pour cette année, je crois.

jim

J’ai le deuxième tome de la série (qui à ma connaissance en compte trois). C’est très sympathique, quoique pas exempt de défauts.

Couv_270336

L’intrigue est simple : après l’attaque d’un super-vilain fasciste (mais manipulé par les Rouges, laisse-t-on entendre aux lecteurs), les héros appelés « les Formidables » (une expression dérivée de la couverture, mais guère employée à l’intérieur) sont dévoilés au public, qui découvrent un noir et un homosexuel : dans ces années cinquante-soixante fantasmées, ça passe mal. Donc le gouvernement envoie le Steel Patriot, un héros tricolore en activité depuis la Première Guerre mondiale, enquêter. Mais comme ce dernier est un ami du fondateur du groupe, tout se résout par une discussion (non sans être passé par la case ramponneaux inévitable).

Dessin-Original-De-Chris-Malgrain

L’album a pour lui un dessin énergie directement inspiré de John Byrne, avec un arrière-goût de Starlin ici et là, et des designs à la Kirby. Chris Malgrain fait sa déclaration d’amour aux comics à l’ancienne. Mais l’un des défauts du récit, c’est que le rythme est plombé par de nombreux flash-backs visant à présenter le monde et ses héros principaux. Ça prend de la place, et ça tombe souvent dans les clichés (alors que les origines du Steel Patriot, elles, les détournent en une seule case, preuve qu’on aurait pu faire plus synthétique).
Malgrain cherche à pointer du doigt les travers de la société américaine, mais il ne manque pas de répéter les clichés, notamment la bastonnade vue en flash-back. Autre souci de caractérisation, les personnages normaux se comportent comme des personnages à pouvoir, donnant du poing et gesticulant comme suspendus dans les airs. C’est un peu dommage, même si c’est moins présent que dans le premier tome. Autre amélioration, les dialogues sont plus souples et naturels, même si on n’évite pas un tunnel d’explication en plein milieu.

9782359600438_pg

L’album est complété par trois histoires courtes, qui auraient mérité de profiter d’une page de respiration (ou d’un « à suivre » en plus gros juste avant). La première par Malgrain, la deuxième par Minguez, la troisième par Louis, histoire à l’occasion de quoi apparaît Miss Deeplane, l’héroïne de ce dernier. Et celle-ci, d’ailleurs, rencontre le Steel Patriot dans un clin d’œil à une continuité qui donne envie d’en savoir plus.

Jim