THE HAUNTING OF BLY MANOR (Netflix)

the-haunting-of-bly-house

Après le succès de The Haunting of Hill House, le réalisateur et scénariste Mike Flanagan poursuit sa collaboration avec Netflix pour une “saison 2” de ce qui est maintenant devenu un format anthologique (et vu les titres, je préfère donner à chaque saison son sujet dédié).

Et après le Hantise de Shirley Jackson, The Haunting of Bly Manor sera cette fois-ci inspiré par la nouvelle Le Tour d’Ecrou de Henry James, déjà adaptée à plusieurs reprises au cinéma et à la télévision.

Diffusion prévue en 2020.

J’en salive d’avance.

Et le casting vient d’être annoncé, par Mike Flanagan lui-même sur son compte twitter :

Victoria Pedretti (Nell dans The Haunting of Hill House) prendra cette fois le rôle de la gouvernante des enfants, anonyme dans le roman et prénommée Dani dans l’adaptation.

Sans plus de précision sur les rôles qu’ils joueront, les autres « revenants », si j’ose dire, de la saison précédente, sont :

Kate Siegel (précédemment Theo), une « régulière » de la troupe de Flanagan puisque déjà à l’affiche d’Oculus, Hush dont elle était aussi la co-scénariste, Ouija: les origines et Gerald’s Game

7ba456102b577862696f57f79e99e4fb

et Catherine Parker (qui hantait la précédente maison), elle aussi une habituée du réalisateur puisqu’elle était déjà des films Absentia et Oculus et sera en novembre dans Doctor Sleep

… mais on parle aussi des retours d’Oliver Jackson-Cohen et de Henry Thomas, quoiqu’ils n’aient pas été annoncés dans les tweets de Flanagan.

Au rayon des nouvelles têtes, sont annoncés :

Rahul Kohli (iZombie)

T’Nia Miller (Years and Years)

years-and-years3

Amelia Eve

V1_UY317_CR20%2C0%2C214%2C317_AL

et dans les rôles des enfants Miles et Flora, Benjamin Ainsworth et Amelie Smith (dont je n’ai pas trouvé de photo).

Mike Flanagan :

“It certainly provides a new way to tell a love story, and there are three [characters] really that beat at the heart of this season. They all have a very dark edge to them. And by the end, it’s really hard to differentiate tragedy with romance. That sense of romantic longing for someone who meant so much to us—but who’s gone—really is the heart of any ghost story.”

“At its foundation, the Haunting series is very much about haunted spaces and haunted people. The way we make those things dance together is really going to be what’s uniform about Hill House and Bly. Outside of that though, it was really important for all of us not to play the same notes we played for the first season.”