THE HUNT (Craig Zobel)

V1_SY1000_CR0%2C0%2C631%2C1000_AL

DATE DE SORTIE PREVUE

27 septembre 2019 (USA)
Indéterminée (France)

REALISATEUR

Craig Zobel

SCENARISTES

Nick Cuse et Damon Lindelof

DISTRIBUTION

Betty Gilpin, Hilary Swank, Emma Roberts, Justin Hartley, Macon Blair…

INFOS

Long métrage américain
Genre : action/horreur
Année de production : 2019

SYNOPSIS

Douze étrangers se réveillent dans une clairière. Ils ne savent pas où ils sont, ni comment ils sont arrivés là. Ils ne savent pas qu’ils ont été choisi pour une raison bien précise…la Chasse.

Premier teaser :

Ah, le thème de la chasse à l’homme qui revient… belle métaphore de l’état de la planète.

Jim

Marrant. Je tombe sur cette news deux jours après avoir relu ce magnifique diptyque d’Uncanny X-men dans lequel Tornade est capturé par un trio de vieux mutant qui joue à la chasse à l’homme avec des excuses fallacieuse pour justifier leur sombres méfaits.

Fabuleux arc. Les vieux mutants en question viendront vite renforcer les rangs de la Freedom Force, vite après. Alan Davis aux dessins sur un des deux épisodes si mes souvenirs sont bons…
Rarement Ororo aura été aussi badass… et sans ses pouvoirs, par-dessus le marché.

Concernant le film, on peut aussi penser à “Punishment Park” de Peter Watkins, lui-même une déclinaison à sa façon de la fameuse “Chasse du Comte Zaroff”.

Exact puis Jackson Guice (encrée par Dan Green ce qui m’a fait croire longtemps que ce deuxième épisode était dessiné par Silvestri)

Et pareil que toi j’adore ce dyptique. Important (séparation de l’équipe jusqu’a leur mort, 2ème confirmation pour Wolverine du retour de Jean etc.) et passionnant avec une Tornade qui tient tête au trio.

Et pour en savoir plus…:wink:

Tu peux rappeler les numéros d’épisodes ?

215

216

Grillé par le doc, comme d’hab’. En France, ça doit correspondre à Spécial Strange 59 :

image

Ah, merci !
Faudrait que je les relise, je pense que c’est une période que j’ai dû lire dans un total désordre et bien après d’autres !

La bande-annonce :

Ça développe de nouvelles idées par rapport aux éléments précédents.

Jim

Universal a annulé (pour le moment) la sortie de The Hunt. Décision prise suite aux récentes tueries en masse et aux polémiques qui ont suivi, alimentées notamment par Fox News et les tweets de Donald Trump (qui préfère s’en prendre à l’industrie des jeux vidéos et du cinéma plutôt que de s’occuper du contrôle des armes aux U.S.A.).

Trump :

Liberal Hollywood is Racist at the highest level, and with great Anger and Hate! They like to call themselves “Elite,” but they are not Elite. In fact, it is often the people that they so strongly oppose that are actually the Elite. The movie coming out is made in order to inflame and cause chaos. They create their own violence, and then try to blame others. They are the true Racists, and are very bad for our Country!

Ce type est tellement… exagéré que l’étonnement à son égard l’emporte parfois sur la détestation.

Jim

Ah ?
Pour ma part, la détestation passe largement devant.
L’effet de sidération est passé depuis longtemps.
Que l’Amérique ait pu élire et réélire Obama pour passer ensuite à ce gros tas de merde, je trouve ça dingue, mais pas fascinant.
Maintenant, je ne me fais pas d’illusion sur l’humanité des politiques arrivés à un tel niveau de responsabilités. Il faut en écraser des gueules pour accéder au poste suprême… Mais lui ? Faut-il qu’un peuple soit désespéré pour toucher à ce point le fond.

J’ajouterais qu’en matière de violence, la photo de sa femme et de lui avec le bébé à l’hôpital, c’est nettement plus insupportable que Reservoir Dogs.

Tu viens de me faire replonger dans la sidération : j’avais échappé à cette photo.

Jim

The Hunt sortira finalement aux Etats-Unis le 13 mars.

Sortie française le 22 avril.

Mais c’est vraiment super, ce petit truc. Vraiment.
C’est d’un mauvais esprit hallucinant, ça va très vite, ça déjoue plein d’attente, ça lance des fausses pistes, c’est d’un humour grinçant formidable… Très très vite, on devine que le thème de la chasse à l’homme n’est pas le sujet du film, en tout cas pas celui qui intéresse le réalisateur. Et donc, c’est très vite évacué, pour passer à autre chose.

Et surtout, c’est une charge impitoyable contre le politiquement correct, en retournant comme un gant tous les discours qu’on qualifiera rapidement de « woke », c’est succulent.
Quant à Betty Gilpin, que personnellement je ne connais pas, elle est hallucinante. Constamment à la limite de l’hystérie ou de la tétanie, avec ce recul blasé et méchant des vrais misanthropes, elle crève l’écran. Au point qu’elle finit par éclipser même l’impériale Hilary Swank.
Quand au catfight de la fin, il est vicieux et teigneux comme il faut.
Vraiment, une excellente surprise.

Jim