THE STAR WARS HOLIDAY SPECIAL (Steve Binder)

REALISATEUR

Steve Binder

SCENARISTES

Pat Proft, Leonard Ripps, Bruce Vilanch, Rod Warren, Mitzie Welch…

DISTRIBUTION

Mickey Morton, Paul Gale, Patty Maloney, Peter Mayhew, Harrison Ford, Carrie Fisher, Anthony Daniels, Harvey Korman, Jefferson Starship, Art Carney…

INFOS

Téléfilm américain
Genre : science-fiction/familial/musical
Année de production : 1978

Si j’avais du temps et une bonne masse, je retrouverais toutes les copies de ce truc et je les réduirais en morceaux…

Non, George Lucas ne parle pas de La Menace Fantôme, mais du chapitre le plus honteux de sa saga des étoiles (mais puisque je vous dis que ce n’est pas La Menace Fantôme) : le téléfilm The Star Wars Holiday Special, connu chez nous sous le titre Au temps de la Guerre des Etoiles.

Les origines de ce projet restent assez obscures…ou alors c’est que George Lucas a une mémoire très sélective sur le sujet. Après l’énorme succès de La Guerre des Etoiles, Lucas aurait donc été approché par la chaîne CBS pour développer un téléfilm spécial pour les fêtes. Occupé par la préparation de L’Empire Contre-Attaque, Lucas laisse alors le champ libre aux auteurs (dont Pat Proft, futur acolyte des ZAZ sur les Y-a-t-il un flic ? et les Hot Shots ! et co-créateur des Police Academy) mais exige que l’histoire soit centrée sur la famille de Chewbacca, au grand dam de l’un des scénaristes, Bruce Vilanch, qui imagine déjà avec effroi toutes ces longues plages de dialogues ennuyeuses en langage wookie.

Notre belle famille…

C’est la Journée de la Vie sur Kazook, la planète des Wookies (oui, à cette époque, elle ne s’appelait pas encore Kashyyyk). La Journée de la Vie est une fête très spéciale pour les Wookies, un peu l’équivalent de Noël…sauf que dans la version française, ils ont traduit « Life Day » en « anniversaire », ce qui fait penser que les Wookies fêtent donc tous leurs anniversaires le même jour.
La famille de Chewbacca attend donc fébrilement le retour du maître de maison : c’est l’occasion de faire connaissance avec sa femme Malla, son fils Lumpy et son père Itchy, un vieillard cacochyme et un peu pervers (j’y reviendrai plus tard). Le téléfilm marque donc la première apparition de ces personnages avant qu’ils soient un peu plus (et mieux) développés dans les différents supports de l’univers étendu.

Pendant que Han et Chewie combattent des stock-shots de La Guerre des Etoiles pour pouvoir rentrer sur Kazook, la petite famille tue le temps et c’est l’occasion de divers intermèdes musicaux (datés) et comiques (sauf que c’est plus gênant que drôle).

Ainsi, des comiques de la télé U.S. inconnus dans nos contrées participent à divers sketches extrêmement laborieux : Malla suit l’émission culinaire d’une Maïté à quatre bras, Lumpy suit les instructions d’un robot défectueux pour monter son nouveau jouet et Itchy (sans Scratchy) fantasme sur une chanteuse holographique qui lui fait des avances sur fond de kaleïdoscope disco.

Aujourd’hui, dans la Cuisine des Mousquetaires de l’Espace : du ragoût de bantha !

Les héros de La Guerre des Etoiles font bien entendu une apparition : Malla contacte Luke et Leia afin de leur faire part de son inquiétude quant au retard de Chewie et de Han. Mark Hamill venait d’être victime d’un grace accident de voiture et ses cicatrices ont du être cachées sous une épaisse couche de maquillage. Harrison Ford était au départ très réticent à l’idée de jouer dans ce téléfilm, mais il s’est finalement laissé convaincre…à son grand regret, tant son jeu et son implication semblent vraiment limités.

Je suis une poupée de cire…

Soporifique, cette tranche de vie des Wookies tente (en vain) d’être dynamisé par l’arrivée des Impériaux à la recherche de membres de l’Alliance Rebelle. En fait, ces glandeurs préfèrent regarder un clip musical et un documentaire sur la vie à Mos Esley pendant que Lumpy regarde un dessin animé. Mais que fait donc Dark Vador ?

Malgré son animation sommaire, ce dessin animé est considéré comme la partie la moins catastrophique de ce naufrage (et pourtant, c’est moche). Ce cartoon est surtout connu pour son importance historique puisqu’il met en scène les débuts du plus impitoyable des chasseurs de primes, Boba Fett, qui se paye le luxe d’avoir nettement plus de dialogues en 10 minutes que dans toutes ses apparitions cinématographiques réunies (en même temps, c’était pas difficile).

T’as raison, Chewie…ça pue, cette affaire…

Après s’être débarrassé des impériaux (oui je sais, je spoile éhontément), la famille réunie peut enfin fêter la Journée de la Vie. Ils sont alors rejoint par Leia, Han, Luke et compagnie, ce qui est l’occasion d’un déluge de sucreries qui trouve son paroxysme quand Leia se met à pousser la chansonnette sur le thème de John Williams.

youtube.com/watch?v=YRrm59Z_0w4

Et heureusement, c’est là que la torture s’arrête.

Chewbacca a rejoint une secte ?

The Star Wars Holiday Special a été diffusé sur le petit écran U.S. en novembre 1978…et n’a par la suite jamais été rediffusé, Lucas, refroidi par le résultat, y a scrupuleusement veillé. En France, la chose a été diffusé sur TF1 le 1er janvier 1979 sous le titre Au temps de la Guerre des Etoiles, dans une version raccourcie d’une vingtaine de minutes (tous les passages musicaux sont passés à la trappe). Le casting vocal du film avait été totalement changé, à l’exception de Francis Lax pour Han Solo (pas de Yan Solo dans cette V.F.).

Longtemps oublié, le téléfilm est réapparu régulièrement sur la toile depuis les années 90 grâce à des particuliers ayant mis en ligne leurs enregistrements de l’époque.
Et tant pis pour Lucas et les comédiens qui auraient voulu que cette expérience douloureuse soit oubliée à jamais !

1 « J'aime »

Le plus drôle, c’est quand même que ce téléfilm était considéré entièrement canon, jusqu’aux l’annonces récentes de modification de ce qui était canon (maintenant, il doit faire partie de « Star Wars Legends »).

Il y a quand même la partie en animation qui est présente sur le coffret Blu-ray, en Easter egg

Tori.

Un classique du nanar de mauvais gout.

[size=200]INTERVIEW DU REALISATEUR STEVE BINDER[/size]

J’ai pu voir le dessin-animé:Boba Fett pète la classe.

Et le voici, en V.O. :

youtube.com/watch?v=jsNwP_1kTZQ

May the 4th be with you ! :wink:

Pub !

Ce court-métrage animé est disponible depuis le début de l’été (oui, je sais, j’ai oublié d’en causer avant et je viens seulement de le revoir…il y a une jolie coquille sur l’écran d’accueil d’ailleurs) sur Disney + dans la section Star Wars Vintage. Il y a aussi les dessins animés Droids et Ewoks, le Clone Wars de Genndy Tartakovsky et les téléfilms des Ewoks.
Bon, pour l’Holiday Special en entier, ils n’ont pas osé…^^

C’est déjà énorme d’avoir rendu cette partie disponible, quand on sait que Lucas aurait aimé pouvoir détruire toutes les copies du Holiday special

Tori.