THE STRANGERS : PREY AT NIGHT (Johannes Roberts)

V1_SY1000_CR0,0,674,1000_AL

DATE DE SORTIE PREVUE

9 mars 2018 (USA)
18 avril 2018 (France)

REALISATEUR

Johannes Roberts

SCENARISTES

Bryan Bertino et Ben Ketai

DISTRIBUTION

Christina Hendricks, Bailee Madison, Martin Henderson, Lewis Pullman…

INFOS

Long métrage américain
Genre : horreur
Année de production : 2018

SYNOPSIS

Une famille s’arrête pour la nuit dans un parc de mobile home isolé qui semble complètement désert. Une jeune femme étrange frappe à leur porte…. C’est le début d’une terrible nuit d’horreur : pris pour cible et poursuivis sans relâche par trois tueurs masqués, chacun devra lutter pour sauver sa peau dans un jeu de cache-cache impitoyable.

La bande-annonce :

Le premier “The Strangers” (réalisé par celui qui co-signe ici le scénario, Bryan Bertino) a une excellente réputation. Dommage que Bertino, dont le petit dernier “The Monster” a également reçu un très bon accueil, ne se colle pas lui-même à la mise en scène…

- Pourquoi vous faites ça ?
- Pourquoi pas ?

Dix ans après The Strangers, Bryan Bertino est cette fois-ci co-scénariste et producteur exécutif de cette suite tardive qui a connu un long développement (elle avait été annoncée peu de temps après la sortie du premier). L’attente valait-elle la peine ? Pas vraiment…le scénario emprunte en effet tous les chemins les plus balisés et déroule un récit ultra classique et sans surprises (jusqu’aux figures presque imposées déjà vues dans de nombreuses productions du genre comme ces personnages qui prennent les pires décisions possibles sous l’effet de la panique).
Rien de bien neuf donc, mais il y a tout de même des passages qui sont pas mal du tout, au niveau des visuels et de l’atmosphère. Le film a le mérite d’être court (à peine 80 mn) ce qui donne une introduction assez rapide (là encore le conflit familial est du rabâché) avant l’arrivée des « Inconnus », ces tueurs masqués fans de musique des années 80 (allergiques à Kim Wilde et Bonnie Tyler, passez votre chemin). Après le home invasion de The Strangers, leur terrain de chasse s’étend à un parc de mobile home, le réalisateur Johannes Roberts (The Door, 47 meters down…) conférant aux tueurs cette présence quasi-fantomatique qui leur donne l’air à chaque fois de sortir de nulle part. C’est bien pratique…et aussi parfois un peu ridicule…mais certaines des attaques, comme celle de la piscine, sont bien orchestrées. Les influences sont assumées (John Carpenter, Massacre à la Tronçonneuse, Scream), jusqu’au bout du bout du dernier rebondissement.
Bref, des scènes plutôt bien fichues surnagent dans un ensemble qui fait un peu trop « catalogue » de ce qu’on s’attend à voir dans un slasher. J’attends donc plus de The Dark & The Wicked, le prochain film d’horreur écrit et réalisé par Bryan Bertino, surtout après son très bon The Monster.