TWIN PEAKS (Saisons 1-3)

img15.hostingpics.net/pics/349460dc18fbcb45f71196763adef6175b3175.jpg

“Harry, I have no idea where this will lead us, but I have a definite feeling it will be a place both wonderful and strange.”

[quote]CREATEURS

David Lynch et Mark Frost

DISTRIBUTION

Kyle MacLachlan, Michael Ontkean, Mädchen Amick, Dana Ashbrook, Lara Flynn Boyle, Sherilyn Fenn, Ray Wise, Sheryl Lee…

INFOS

Série américaine
Série en production - 3 saisons
Genre : série policière, thriller, drame, fantastique, soap
Diffusion : de 1990 à 1991 sur ABC pour les deux premières saisons, à partir de 2017 sur Showtime pour la saison 3
Format : 2 x 90, 28 x 45 mn[/quote]

img15.hostingpics.net/pics/319841twinfuneralwelcometotwinpeakscom785x4251.jpg

Je profite de la sortie imminente de l’intégrale en blu-ray pour faire un topic dédié à ce monument télévisuel.
Encore aujourd’hui, un véritable ovni inclassable, révolution du genre et oeuvre phare de son époque, qui fait partie de ce que les années 90 nous ont offert de mieux.
La série est à ce jour ce que j’ai vu de mieux en terme de séries tv, ambitieuse, hors-normes, fascinante, étrange, addictive, bénéficiant d’un casting très convainquant dans l’ensemble.

Le pilote est en ce sens un modèle, introduisant les nombreux protagonistes, véhiculant à travers eux une émotion forte alors même que le public n’a pas connu la victime de son vivant. On y retrouve déjà tout ce qui fait le succès de la série, cette galerie de personnages singuliers, son atmosphère si particulière, la BO de Badalamenti, le soin accordé à l’identité et à l’esthétique de la série, ou encore ce ton tour à tour sérieux et décalé, à l’image du personnage génial de Dale Cooper, qui découvre cette ville en même temps que nous, notre guide dans cette communauté (en apparence) paisible.

img15.hostingpics.net/pics/728385twin7u89p0Bvo1qg0xks2.jpg

La série se démarque particulièrement par sa façon de détourner et de s’approprier les genres (la série policière et le Soap opera), ainsi que les personnages archétypaux pour en livrer sa propre version, côtoyant le film noir et le fantastique, la magie et le mystère, la comédie et l’horreur, brassant les registres, formant un ensemble cohérent, un véritable ascenseur émotionnel.

On y retrouve certaines thématiques purement lynchiennes, qu’il s’agisse de la dualité de la population (dont Laura est en quelque sorte le symbole) ou de l’amour contrarié, ou encore la découverte d’un monde étrange, d’une ville paisible, qui cache de lourds secrets, la mort de Laura en étant l’élément déclencheur, à l’instar de la découverte macabre au début de “Blue Velvet”, dont la série est une véritable continuation thématique.

img15.hostingpics.net/pics/560482twinpeaksimage3.jpg

La début de la saison 2 continue sur cette lancée avec la résolution de l’intrigue autour de l’assassin de Laura Palmer, ensuite cela se gâte car c’est plus inégal.
Sans menace d’envergure, la tension retombe et l’aspect soap opera redevient prépondérant (en gros durant la période de transition entre les deux intrigues principales, à savoir celles sur Leland/Bob et la Black Lodge), avec à clé plusieurs intrigues moins inspirées (la folie de Ben Horne, le motard qui se fait manipuler). La série contient toujours de bons moments, mais il semble qu’il manque quelque chose, donnant l’impression que les scénaristes voulaient reproduire le style de Lynch sans y arriver (celui-ci étant alors occupé sur “Sailor et Lula”).

La série remonte la pente à partir de la recherche de la Black Lodge et du conflit Dale/windom, pour finir ensuite en apothéose, avec une conclusion aussi mémorable que frustrante (car sans suite).
En effet, Frost avait essayé de retenter ce qu’il avait fait pour la fin de la première saison, à savoir accumuler les cliffhangers pour obliger la chaîne à relancer la série pour une nouvelle saison supplémentaire, mais ce ne fut pas le cas vu les audiences en forte baisse et une programmation désavantageuse (sans oublier l’arrêt momentané pendant la guerre du Golfe).

img15.hostingpics.net/pics/919177twinraytwinpeaks4.jpg

Le besoin de réponses des producteurs et des téléspectateurs à propos de l’identité du tueur a bel et bien causé la perte de la série, une préoccupation somme toute secondaire pour les créateurs du show.
Au départ, Lynch et Frost n’avaient aucune envie de le résoudre, voulant une histoire sans fin, le meurtre de Laura n’étant que la toile de fond qui relie tous les personnages entre eux, une intrigue en réalité prétexte à Lynch pour entraîner les spectateurs dans son univers, nous montrant ainsi la face cachée de cette ville si spéciale…

La promo de l’intégrale :

Le retour de la série semble se confirmer, pour une troisième saison se déroulant 25 ans après les événements initiaux.

C’est même officiel et ça se passera en 2016 sur SHOWTIME :

Cette nouvelle saison sera composée de 9 épisodes.

La bonne nouvelle c’est que Lynch se chargera de la réalisation de tous les épisodes !

Sinon je suis un peu mitigé à propos cette relance (et plus largement ce retour de certaines grosses licences des années 80-90) mais bon ça permettra au moins de conclure certaines intrigues en suspens…

On va pas se mentir, ça me fait très peur.

Twin Peaks est vraiment une série hors norme, peut-être ma préférée, mais en tout cas l’une des plus réussies des trente dernières années (peut-être même des cinquante dernières années, soyons fous).

Une reprise d’un tel mythe, c’est extrêmement casse-gueule, même si cela est fait par les créateurs originaux de la série. 25 ans après le phénomène, on a pas forcément les mêmes idées ni les mêmes envies et il me suffira de citer Prometheus pour dire que ce n’est pas parce que l’un des acteurs majeurs d’une chose culte travaille sur sa suite que cela soit un gage de qualité.

Alors, bien sûr, on jugera sur pièce et non à l’avance, sans avoir rien vu.

Mais avec un tel enjeu, il est clair qu’ils n’ont pas vraiment le droit à l’erreur.

Wait and see.

pareil. que Lynch revienne à la réa,autrement que sur des courts-métrages ou des clips, j’en suis très content mais retoucher à Twin Peaks ça me fait un peu peur.
je ne suis pas spécialement fan des préquelles ou des suites mais comme pour tout on jugera sur pièces

Je serais plus optimiste que vous.
Déjà, la carrière cinématographique de Lynch étant en berne (on dit qu’il travaillerait à un film, mais il a aussi confié à des proches qu’il n’en ferait probablement plus jamais), le voilà totalement disponible pour cette entreprise, contrairement au début des années 90 où il ne savait plus où donner de la tête comme le relève Marko.
D’autre part, s’il y a bien une série qui tolère (et même appelle) les développements (séquelles, préquelles, dans tous les sens en fait…) et les variations, c’est bien “Twin Peaks”.

Les fans étaient déjà sceptiques quant à l’utilité de suites et / ou de préquelles après le film “Fire : Walk With Me”, mais personnellement je trouve que c’est un ajout crucial à la mythologie de la série. Donc perso j’attends de pied ferme cette saison 3…
Et puis il y a quelque chose de presque vertigineux à revenir 25 ans après, alors même que le personnage de Laura Palmer l’annonçait elle-même à la fin de la saison 2.

Sinon, Marko a bien résumé les attraits de cette série hors-normes (dans mon Top 3 des meilleures séries de tous les temps, à tout jamais, avec “Les Soprano” et “Le Prisonnier”) : j’ai toujours vu “Twin Peaks” comme une sorte d’enquête métaphysique (au sens propre) dans un univers fantasmé et à la limite du grotesque souvent, le fantasme en question étant celui d’une Amérique telle qu’elle n’a jamais existé, mais telle qu’elle se rêve depuis les années 50, en gros. Mais cet univers en apparence idyllique est perturbé par l’intrusion d’une sorte d’univers parallèle sombre et cauchemardesque. Quel est cet univers étranger ? C’est notre réalité, la vraie Amérique.
“Twin Peaks” n’est pas une fiction hantée par une autre fiction, c’est une fiction hantée par le réel lui-même, le plus cauchemardesque des univers selon le pessimiste Lynch.

Tiens personnellement, si la série date de 1990 je la considérerais avant tout comme la clôture et fin d’une époque, celles des années 80 et la quality tv (dont elle serait le paroxysme et l’étendard ultime dans ses qualités et inconvénients), que faisant partie des années 90 qui à mon sens commence véritablement en 1993/1994 (avec le début d’X-files, Urgences, Homicides et NYPD Blues)

Je demande un nouvel article de 30 pages par Photonik pour statuer sur le bon et le mauvais de cette situation.

:wink:

Hey, ça c’est une idée. Mais je pense qu’il faudrait au minimum 60 pages pour traiter correctement la question. :wink:

Kyle McLachlan, alias l’agent Dale Cooper, vient d’officialiser son retour pour la nouvelle saison de Twin Peaks.

Il n’aurait pas pu en être autrement.

It’s damn fine cup of coffee!

[spoiler]C’est assez surprenant, mais avec le poids des ans, il a désormais un air de ressemblance avec Leland Palmer, dans les saisons 1 et 2.

Mais c’est peut-être mon esprit qui me joue des tours…

FIRE! WALK WITH ME! :mrgreen:[/spoiler]

Le retour de Twin Peaks, s’il a finalement lieu, se fera sans David Lynch qui vient de quitter le projet :

[quote=“David Lynch”]Showtime did not pull the plug on Twin Peaks.

After one year and four months of negotiations, I left because not enough money was offered to do the script the way I felt it needed to be done.

This weekend I started to call actors to let them know I would not be directing.

Twin Peaks may still be very much alive at Showtime.

I love the world of Twin Peaks and wish things could have worked out differently.[/quote]

Oh non… :frowning:

[quote=“barney stinson”]pareil. que Lynch revienne à la réa,autrement que sur des courts-métrages ou des clips, j’en suis très content mais retoucher à Twin Peaks ça me fait un peu peur.
je ne suis pas spécialement fan des préquelles ou des suites mais comme pour tout on jugera sur pièces[/quote]

bon ben je ne jugerai rien. je vais faire comme si cette suite n’existait pas

Quelle suite ?