VEIL (Greg Rucka / Toni Fejzula)

veil

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

**[size=150]S[/size]**i vous voulez mon avis, c’est un Greg Ruck en pilotage automatique qui est au commande de cette mini-série.

Loin très loin de ce qu’il est capable de faire (GOTHAM CENTRAL, QUEEN & COUNTRY ou encore LAZARUS) VEIL est en comparaison une histoire d’une faiblesse abyssale (si je puis dire) et d’une très grande banalité.
Fort heureusement (d’un point de vue pécuniaire s’entend) la faiblesse de ce récit est compensée par l’étonnant travail de Toni Fejzula.

Si la balance ne penche pas totalement en faveur du lecteur (ou plus humblement en ma faveur), les planches de l’artiste rattrapent (un peu) l’ennui qui s’est emparé de moi à la lecture de ce recueil.

Un « cahier graphique » accompagne la traduction des cinq numéro V.O de la série, dont voici un échantillon :

La critique par Marko est disponible sur le siteLire la critique sur Comics Sanctuary

Je ne sais pas trop quoi penser de cette BD, en fait. J’ai trouvé ça assez convenu, et je n’ai pas réussi à ressentir quoi que ce soit à la lecture. Un perso débarque, et tout s’enchaîne, de manière linéaire et classique. Un peu comme le repas du midi à la cantine.
Sauf qu’à ce repas, Toni Fejzula n’est pas invité. Heureusement qu’il est là, celui-ci, parce qu’il rehausse le truc avec de magnifiques dessins, on le sent investi dans son travail, mais j’ai trouvé que son coup de crayon avait fortement évolué. Je ne sais pas si c’est en bien ou en mal, mais ce n’est pas pareil. En tout cas, c’est bien accordé avec les couleurs !

Après, fait rigolo, on m’a filé cette BD une semaine avant que je ne me procure Central Zéro.

1 « J'aime »

Tente Dead Inside, sur scénar d’Arcudi. polar avec enquête en milieu carcéral, super ambiance et Toni au top

Cela doit être dans ma liste de courses, je pense !

Edit : confirmation, après vérification : il est bien sur la liste.

1 « J'aime »