VERONICA MARS (Rob Thomas)

Veronica Mars semble être au premier abord une adolescente ordinaire. En fait, futée et courageuse, la jeune fille s’emploie à résoudre les mystères les plus enfouis que cache la petite communauté de Neptune. Et par la même occasion, elle espère élucider le scandale qui a ruiné la vie de son père…

http://img14.imageshack.us/img14/7791/aoqt.jpg

La série Veronica Mars (2004-2007) fut annulée après 3 saisons à cause d’audiences insuffisantes. Son créateur Rob Thomas laissa néanmoins sous-entendre que celle-ci pourrait continuer sous la forme d’un long métrage.

Suite au désintérêt de la Warner, ce projet de film entra dans les limbes du development hell, jusqu’à ce que Rob Thomas et l’actrice Kristen Bell décident de faire appel aux fans de la série.
En mars 2013, Thomas et Bell lancèrent donc une campagne via le site de crowfunding Kickstarter.
Veronica Mars le film deviendra le projet le plus soutenu de l’histoire de Kickstarter avec 5,7 millions de dollars récoltés, dont 2 millions en seulement 10 heures. La production était lancée.

[quote]DATE DE SORTIE PREVUE

Indéterminée

REALISATEUR

Rob Thomas

SCENARISTES

Diane Ruggiero et Rob Thomas

DISTRIBUTION

Kristen Bell, Jason Dohring, Enrico Colantoni, Gaby Hoffman, Martin Starr, Tina Majorino, Max Greenfield, Jerry O’Connell, Sam Huntington, Chris Lowell, Ryan Hansen, Jamie Lee Curtis, James Franco…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie dramatique/policier
Année de production : 2013

SYNOPSIS

Neuf ans après la fin de ses études, Veronica Mars revient à Neptune dans le cadre d’une réunion d’anciens élèves et doit de nouveau jouer les détectives…[/quote]

Un premier aperçu présenté au Comic Con, avec un petit making of et les toutes premières images du film :

La seule question* que j’ai : reprendront-ils réellement la chanson des Dandy Warhols en générique ?

[size=85]* Ah si, j’en ai une autre : mais pourquoi ??? :cry: [/size]

Quelqu’un comprend ce que raconte ce martien?

Ça a l’air cool.

Non non non, ça n’a pas l’air cool. ça a l’air tout pareil que la série. J’ai tout simplement envie de lui mettre des claques à chaque fois ! (j’ai eu le droit à une indigestion et une overdose de V. Mars à cause de ma femme … et là, ça va faire comme avec Sex and the City, va falloir y aller ! La vie est trop injuste !)

Boycott !

Keuwa!!!

Mais t’es fou, Veronica Mars c’est un super personnage!

Le perso, sûrement ! L’actrice et son jeu, non !

Mais elle est très bien Kristen Bell, elle est expressive et sait faire passer un large éventail d’émotions par son jeu, sans non plus en faire des tonnes.

Bah je ne trouve pas. Où alors son perso et sa prestation sont trop marqués, si bien que ses attitudes, ses réactions, sa manière de pensée sont cousus de fil blanc. Et puis sa manière d’être est tellement prétentieuse (Madame je sais tout entre autre) que tu as envie de la baffer !

Et puis bon, la représentation de la jeunesse américaine dans les films et les séries, elle m’horripile de plus en plus !

soyouz powa

non mais serieux, et buffy c’est top aussi à partir de là hein ?

tiens ca faisait longtemps que j’avais pas bacher buffy, merci vero

Roooh, ça va lancer le topic je pense ce que tu dis là !

(et on en oubliera V. Mars ! Quel plan machiavélique !)

Je ne vois pas ce qui est cousu de fil blanc dans sa façon d’être. C’est une jeune femme qui est souvent sur la défensive parce qu’elle a morflé méchamment, et si elle fait preuve de beaucoup de mordant voire d’agressivité au premier regard, elle n’est pas pour autant dénuée de sensibilité ni infaillible. ça lui arrive d’ailleurs d’en faire les frais et de se fourvoyer, dans le boulot comme dans ses relations, comme lors du retour de sa mère à Neptune par exemple. Ce n’est pas un personnage unidimensionnel, et elle gagne beaucoup en profondeur au fur et à mesure.

C’est pourtant l’une des rares séries où on peut trouver un large éventail de personnages jeunes aux origines variées. Ne serait-ce que dans les différentes strates sociales d’où viennent les lycéns / lycéennes, on trouve beaucoup de choses, contrairement à des séries qui mettent en scène la jeunesse américaine de façon limitée comme Smallville ou One tree hill. Si on n’échappe pas à certains clichés, les scripts arrivent quand même à s’en affranchir par moments.

[quote=“Benoît”]

Je ne vois pas ce qui est cousu de fil blanc dans sa façon d’être. C’est une jeune femme qui est souvent sur la défensive parce qu’elle a morflé méchamment, et si elle fait preuve de beaucoup de mordant voire d’agressivité au premier regard, elle n’est pas pour autant dénuée de sensibilité ni infaillible. ça lui arrive d’ailleurs d’en faire les frais et de se fourvoyer, dans le boulot comme dans ses relations, comme lors du retour de sa mère à Neptune par exemple. Ce n’est pas un personnage unidimensionnel, et elle gagne beaucoup en profondeur au fur et à mesure.[/quote]

tu, tu tu, veux dire qu’elle est à la fois forte et fragile???

c’est aussi ce que j’aime chez buffy, elle est à la fois fragile et forte

Je crois que je vais juste me contenter d’ignorer ta logorrhée à l’avenir, ça m’évitera de perdre mon temps.

c’est dure.

Un moment de faiblesse passagère de bachage gratuit de ces deux séries et voilà que je serais ignoré ad vitam.

Benoit un peu de mansuétude, camarade ! Mets ça sur le compte d’une allergie prononcé aux blondes américaines qui fréquentent des campus qui sont des zones de guerre.

Elles sont folles ces ricaines

[quote=“Benoît”]
C’est pourtant l’une des rares séries où on peut trouver un large éventail de personnages jeunes aux origines variées. Ne serait-ce que dans les différentes strates sociales d’où viennent les lycéns / lycéennes, on trouve beaucoup de choses, contrairement à des séries qui mettent en scène la jeunesse américaine de façon limitée comme Smallville ou One tree hill. Si on n’échappe pas à certains clichés, les scripts arrivent quand même à s’en affranchir par moments.[/quote]

Origines peut être, strates sociales aussi, mais finalement c’est toujours la même chanson. Ils agissent toujours de la même façon (la religion, le mariage, l’amour, la fausse pudeur, je t’aime moi non plus, rumeurs qui prennent des … et ça se veut représentatif mais ce n’est en rien réaliste de la jeunesse ou alors, y a vraiment une grande différence entre les Amériques et l’Europe … hum Spring break. Ah ouais, en effet, ce n’est pas pareil !).

En fait, j’en ai tellement soupé de cette série, qu’il n’y a pas moyen que tu m’en fasses sortir quelque chose d’intéressant … hormis le générique !

Je ne crois pas non plus que ce soit réaliste, ni forcément très crédible. Ceci dit, je trouvais ça pas mal de mélanger les choses, de mêler les hispaniques, les aisés, les lambdas et autres ensemble dans un genre de melting pot, même si effectivement on n’échappe pas à la caricature par endroits.

Je suis d’accord avec Soyouz. Une femme forte qui remet des garçons à leur place ? Ça donne envie de lui “mettre des baffes”, bon sang.

[size=85]Et même de lui pocher l’œil avec un grille-pain. [/size]

[quote=“n.nemo”]c’est dure.

Un moment de faiblesse passagère de bachage gratuit de ces deux séries et voilà que je serais ignoré ad vitam.

Benoit un peu de mansuétude, camarade ! Mets ça sur le compte d’une allergie prononcé aux blondes américaines qui fréquentent des campus qui sont des zones de guerre.

Elles sont folles ces ricaines[/quote]

ça n’a rien à voir avec le fait d’aimer ou de ne pas aimer telle série ou quoi que ce soit d’autre, mais avec la façon dont tu as de répondre sur le ton de la moquerie un peu hautaine. Alors c’est peut-être véritablement de l’humour innocent, que je ne saisis pas parce que je n’ai pas le même humour ou parce que ça ressort mal à l’écrit, ce qui est tout à fait possible et sans doute le cas, mais je ne peux m’empêcher d’y voir tout de même, sans doute à tort, de la condescendance. Et c’est quelque chose que j’ai déjà ressenti auparavant dans certaines de tes interventions envers d’autres membres du forum.

Pour parler franchement, ça m’horripile, et ça ne m’incite pas dans mon cas à engager la discussion quand l’interlocuteur me donne l’impression de me prendre de haut.

Je préfère donc ignorer ce genre d’intervention à l’avenir plutôt que d’y répondre de façon désobligeante ou qui pourrait sembler agressive.

C’est pas faux en soi. Les séries qui mettent en scène l’adolescence (mais également l’âge adulte, voir Sex and the City ou Desperate Housewives) sont en général très conservatrices, en ce sent qu’elles ne proposent pas de modèle social nouveau ou contestataire, mais ne font que valider le modèle courant : les jeunes sont en fait dans une réitération du modèle des aînés, une pérennisation de la société.
Je n’ai jamais regardé Veronica Mars, mais le pitch ne m’intéresse pas et le fait que ce soit une jeune héroïne me freine carrément (j’ai pas duré plus d’un épisode de Revenge à cause de l’héroïne à peine pubère, malgré les nom de Philip Noyce ou de Madeleine Stowe…).
Dans Buffy, c’est différent, justement parce que la série pose la question de la nécessité de chercher un modèle différent : contestation par rapport à l’autorité (scolaire ou parentale), exploration de versions alternatives, alliances et mésalliances avec l’ennemi (et donc avec une autre grille de lecture), mise en avant du couple homosexuel… Et en soi, c’est quand même plus subversif que des radouilles du genre Terra Nova ou Falling Skies.
Mais l’un dans l’autre, je rejoins l’avis de Soyouz : des jeunes dans une narration conservatrice, en général, j’éteins.

Jim