WANTED LUCKY LUKE (Matthieu Bonhomme)

Vous l’attendiez… Dargaud l’a fait !

Wanted, Lucky Luke

image

Alors qu’il vient d’être attaqué par un chasseur de prime, Lucky Luke découvre qu’il est recherché pour meurtre et sa tête mise à prix ! Pas le temps de digérer la nouvelle qu’il se retrouve à secourir un convoi de bétail en bien mauvaise posture, mené par trois soeurs aussi belles qu’intrigantes. Gentleman comme toujours, Lucky Luke se propose de les escorter jusqu’à destination. Mais dans ce contexte tendu d’hypothétique massacre par les indiens, de pillage du troupeau et de traque de la plus célèbre gâchette de l’Ouest par un mystérieux ennemi, le plus grand danger ne viendrait-il pas de ces belles jeunes femmes a priori sans défense ?

Auteur : Matthieu Bonhomme
Editeur : Lucky Comics
Date de parution : 09/04/2021
EAN : 978-2884714778
ISBN : 2884714774
Nombre de pages : 68

1 « J'aime »

Il était pas terrible au final ce Lucky Luke. L’idée de base est bonne, le résulta bof. Les personnages font n’importe quoi et ne sont pas respecté d’une case à l’autre. Une déception pour un album que j’attendais avec impatience.

on te confirmera ton avis après qu’on l’ait lu chez toi :wink:

1 « J'aime »

Héhé

Jim

« après qu’on l’aura lu »… ~___^

Ou pas, d’ailleurs : je n’étais déjà pas attiré par ce titre… L’avis de Kab ne me donne pas envie d’essayer.

Tori.

Hé bien au final, il est pas mal, cet album.

image

Bon, le principe est simple : un tireur isolé prend Lucky Luke pour cible. Ce dernier tirant plus vite que son ombre, il parvient à le mettre en fuite, et découvre qu’un avis de recherche a été émis à son nom, pour la coquette somme de cinquante mille dollars. Encore sonné par cette révélation, il vient au secours de trois sœurs qui convoient leur bétail jusqu’à la ville de Liberty, afin de ventre les bêtes et de débuter une nouvelle vie. Et c’est là que les ennuis commencent…

image

Bon, passons sur les évidences : c’est très beau, Bonhomme utilise avec une grande intelligence graphique les aplats de couleurs à la Morris, parvenant à dépasser le stade de la citation visuelle pour composer des palettes aussi simples que subtiles. Le papier mat est d’ailleurs une merveille à ce niveau, c’est doux à l’œil et au toucher.

image

Au-delà de ça, c’est très chouette : les trois sœurs sont jolies, marrantes et proposent une dynamique assez bien huilée. Et le scénario amène plein de choses qui m’ont bien convaincu. Par exemple, un jeu sur la continuité assez intéressant, notamment avec l’apparition d’un personnage associé à un album célèbre de Goscinny et Morris. Et la révélation de son prénom m’a beaucoup fait marrer.

image

Il y a aussi une dimension un peu « méta » dans le récit. Non seulement grâce aux clins d’œil concernant la trogne de certains personnages, mais aussi par le biais de toute la sous-intrigue sur la clope et le brin de paille : le fait que Luke ait arrêté de fumer est non seulement un renvoi à l’histoire éditoriale du personnage, mais aussi la justification de certaines péripéties.

image

Alors oui, la première partie, à savoir la traversée des contrées sauvages, est meilleure que la deuxième, le règlement de comptes à Liberty. Ce second acte est un poil moins drôle, se résume à beaucoup d’action, et propose des méchants un peu plus caricaturaux dans un rapport hommes / femmes moins intéressants. Cela dit, ça reste sympa, mais l’album retrouve sa tonalité d’aventures à partir de la grande empoignade où tout le monde se précipite sur Luke.

Bref, une lecture agréable, qui me donne envie de relire le premier tome de Bonhomme… si je parviens à le retrouver dans les piles où il s’est perdu.

Jim

1 « J'aime »

Dans celles qui sont usées ?

Par une première lecture, ouais : j’ai plus de place sur les étagères !

Jim

À chaque fois que je vois des planches de ce Lucky Luke, je suis fasciné par le parti pris de la mise en couleur !

Tu as raison de t’aimer.

Oooooohhh! :grin:

Pas du même avis, j’ai trouvé l’histoire plan plan, les personnages féminins changent d’attitude plus vite que ne tire Lucky Luke, c’est long et ennuyeux. J’adore Matthieu Bonhomme et j’avais adoré le précédent, mais celui-ci est bof au niveau de l’histoire, parce qu’au dessin, c’est wahou.

PS l’histoire du brin de paille renvoie aussi au précédent album ou Luke arrête de fumer.

Pour le coup j’ai préféré le Lucky suivant ou il parcours l’ouest avec un vélo à la place de Jolly, plus d’aventure et de mouvement.