CENTRE TERRE, SEPTIÈME CONTINENT (Kevin Connor)

REALISATEUR

Kevin Connor

SCENARISTE

Milton Subotsky, d’après le roman de Edgar Rice Burroughs

DISTRIBUTION

Doug McClure, Peter Cushing, Caroline Munro, Cy Grant…

INFOS

Long métrage britannique/américain
Genre : aventures/fantastique
Titre original : At the earth’s core
Année de production : 1976

Le Dr Abner Perry et son assistant et principal investisseur, l’américain David Innes, s’embarquent à bord d’un prototype de véhicule souterrain, que Innes a surnommé “La Taupe de fer”, pour le tester en effectuant la traversée d’une montagne. L’engin se révèle plus puissant que prévu et les deux hommes se retrouvent dans une gigantesque caverne au centre de la Terre. Là, ils découvrent que les habitants humanoïdes de ce monde nommé Pellucidar sont les esclaves d’une race d’oiseaux préhistoriques géants dotés de capacités extra-sensorielles…

Le studio britannique Amicus était dans les années 60 et 70 l’un des principaux concurrents de la mythique Hammer Films Productions. Face à l’horreur gothique de la Hammer, Amicus était principalement connu pour ses anthologies horrifiques, comme les adaptations des bandes dessinées de l’éditeur EC Comics, Tales From the Crypt et Le Caveau de la Terreur. Dès la deuxième partie des années 70, ce genre en particulier ne faisant plus recette (la même chose arriva à la Hammer), Milton Subotsky, le co-créateur de la compagnie, chercha à s’aventurer sur de nouveaux terrains, en se portant notamment acquéreur des droits de plusieurs oeuvres de Edgar Rice Burroughs.

Cette exploration des univers créés par le père de Tarzan et John Carter déboucha sur une trilogie sortie entre 1974 et 1977 : Le Sixième Continent (The Land that time forgot), Centre terre, septième continent (At the Earth’s core) et Le Continent Oublié (The People that time forgot). Contrairement à ce que les titres français laissent supposer, seuls le premier et le troisième long métrage sont liés. Centre Terre, Septième Continent est l’adaptation du premier roman du cycle Pellucidar, construit sur l’idée que la Terre est en fait creuse et que son noyau central représente le soleil d’un véritable monde perdu.

La trilogie Edgar Rice Burroughs d’Amicus a également pour point commun le même réalisateur, Kevin Connor, et le même acteur principal, Doug McClure. Kevin Connor débuta sa carrière en signant pour le studio de Subotsky le film d’horreur (à sketches bien entendu) Frissons d’outre-tombe avant de devenir à partir des années 80 un prolifique téléaste.
L’américain Doug McClure (Trampas dans la série TV Le Virginien), sympathique pilier du petit écran et de la série B U.S., campe David Innes (et si son nom rappelle quelque chose aux fans des Simpson, c’est parce qu’il est l’une des inspirations de Matt Groening pour le personnage de Troy McClure).

Doug McClure partage l’affiche avec le légendaire Peter Cushing, irrésistible en facétieux et écervelé scientifique et la superbe Caroline Munro (Capitaine Kronos, tueur de vampires, Starcrash, le choc des étoiles)…qu’on ne voit pas assez puisqu’elle disparaît pendant une grosse demi-heure au milieu du récit (grrrhhh)…qui joue la princesse Dia (Dian dans le roman).

Bien que tourné en 1976, les effets spéciaux de Centre Terre, Septième Continent ont l’air de provenir d’un antique serial (budget limité oblige) : Pellucidar n’est qu’une grande cave baignée de couleurs chaudes, les décors de studio sentent le carton-pâte et les monstres savoureusement improbables sont un mélange d’animatronique rudimentaire et de cascadeurs engoncés dans des costumes en caoutchouc (pas d’animation images par images à la Ray Harryhausen ici). Le design de la “Taupe de Fer” demeure l’une des réussites du département artisitique, avec une jolie esthétique victorienne.

Oui, cette aventure au charme suranné est cheap et saugrenue (Perry et Innes partent en expédition habillés comme s’ils allaient à une garden-party et les méchants sont des perroquets préhistoriques télépathes)…mais c’est aussi et surtout un divertissement bon enfant, au rythme soutenu et qui ne lésine pas sur les péripéties en tout genre…

…et puis il y a Caroline Munro !

centre-terre-7eme-continent-1-1-g