LA COLLINE A DES YEUX N°2 (Wes Craven)

MV5BODdjMWNjZDctOGUyYS00MjVlLWExZjItM2Y2MmZkM2Q5ODZiXkEyXkFqcGdeQXVyMTQxNzMzNDI@.V1_FMjpg_UX1000

REALISATEUR & SCENARISTE

Wes Craven

DISTRIBUTION

Janus Blythe, Kevin Blair, Tamara Stafford, Michael Berryman…

INFOS

Long métrage américain
Genre : horreur
Titre original : The Hills have eyes Part II
Année de production : 1985

Le début des années 80 ne fut pas un long fleuve tranquille pour Wes Craven, avec coup sur coup deux échecs critiques et financiers : La Ferme de la Terreur et son adaptation du comic-book DC Swamp Thing. Craven travaillait déjà sur le scénario des Griffes de la Nuit mais sans trouver de studio pour le financer. Parce qu’il avait besoin de fric, il accepta alors de donner une suite tardive à son troisième film (et premier gros succès), La Colline a des yeux. Comme le regretté réalisateur l’a déclaré plus tard, il n’avait aucun enthousiasme pour le projet, une production compliquée qu’il renia par la suite.

Huit ans après, Bobby Carter est toujours traumatisé par le massacre de sa famille par un clan de cannibales dans le désert du Nouveau-Mexique. Sa seule thérapie est le groupe de motards qu’il a formé avec l’autre survivante, Ruby, la fille du patriarche des sauvages qui s’est retournée contre les siens et qui se fait maintenant appeler Rachel. Les jeunes bikers veulent participer à une course dans le désert mais Bobby refuse d’y aller. Rachel emmène alors toute la bande. Un voyage qui va prendre une tournure cauchemardesque…

MV5BYTMxMjRmODAtODNjNS00MzExLTkzYWItYWFkNWE2ZDljZGM1XkEyXkFqcGdeQXVyMjMxOTE4Mzk@.V1_FMjpg_UX1000

Si le film tente quelques variations sur le sous-genre du slasher (le décor plus adapté à un western, la personnalité de la « final girl »…), le scénario écrit à la va-vite s’effrite rapidement sous le poids des clichés, des raccourcis et des situations stupides. Il faut aussi ajouter que le tournage a du s’arrêter quand l’argent s’est mis à manquer. D’après Wes Craven, il ne restait alors plus qu’un tiers du film à mettre en boîte et la pelloche a pris la poussière pendant plus d’un an.

Suite au succès des Griffes de la Nuit, les producteurs lui ont demandé de terminer La Colline a des yeux n°2, mais sans coût supplémentaire, en se servant uniquement du métrage disponible. Pour gonfler la durée, Wes Craven a donc lardé la première moitié de flashbacks du premier volet. Bobby Carter et Ruby/Rachel y ont droit…et même leur chien, qui se rappelle avoir égorgé l’un des cannibales dans un joli moment de comique involontaire…

MV5BODU0MjU1ZTgtOWMxNC00MzYyLTg3YWEtZGZiNDcwMDlmMzZiXkEyXkFqcGdeQXVyMjUyNDk2ODc@.V1_FMjpg_UX1000

La Colline a des yeux n°2 déroule une mécanique de slasher fainéante, les protagonistes enchaînant les décisions idiotes dans leur affrontement contre ces deux dégénérés de Pluton (qui a miraculeusement survécu aux crocs du bon toutou) et du colosse appelé le Boucher. C’est mal écrit, mal filmé (surtout pendant les scènes de nuit…le directeur de la photographie a du aller se coucher tôt, on ne voit pas grand chose) et pauvrement interprété. Un ratage dans tous les domaines…

Tourné en 1983, La Colline a des yeux n°2 n’est sorti sur les écrans américains qu’en 1985, quelques mois après les débuts de Freddy Krueger, et en 1987 dans les salles françaises.

1 « J'aime »

Marrant, je suis complètement passé à côté de cette saga. Ma mère sélectionnait pour moi, peut être que ça ne lui avait pas plu (ou alors ce n’était pas sur le Cinq ou M6, je ne sais plus)

J’ai vu le premier et son remake, mais ce deuxième, je ne l’ai jamais vu.

Jim