LE SIGNE DE ZORRO (Fred Niblo)

V1

REALISATEUR

Fred Niblo

SCENARISTES

Eugene Miller et Douglas Fairbanks, d’après Le Fléau de Capistrano de Johnston McCulley

DISTRIBUTION

Douglas Fairbanks, Marguerite de la Motte, Noah Beery, Robert McKim…

INFOS

Long métrage américain
Genre : action/aventures
Titre original : The Mark of Zorro
Année de production : 1920

Star du cinéma muet, Douglas Fairbanks a commencé à se lasser des nombreuses comédies mâtinées de romance et d’aventures qui ont fait son succès entre 1915 et 1919 (période où il enchaîna les tournages puisqu’on le retrouve au générique d’une trentaine de films en à peine 5 ans). Fairbanks rêvait d’indépendance et d’épopées cinématographiques, ce qu’il trouva en fondant en 1919 la United Artists avec sa femme Mary Pickford (la plus grande actrice féminine du muet), le réalisateur D.W. Griffith et Charlie Chaplin. Dans un premier temps, la compagnie nouvellement formée ne distribuait que les longs métrages de ses fondateurs…et l’un des premiers fut Le Signe de Zorro, produit, co-écrit et interprété par Douglas Fairbanks.

Pour son premier grand film d’aventures, Douglas Fairbanks a porté à l’écran Le Fléau de Capistrano, une histoire publiée l’année précédente en feuilleton dans le pulp All-Story Weekly. Imaginé par le romancier américain Johnston McCulley, ce court roman raconte les aventures de Don Diego de la Vega, un jeune aristocrate espagnol qui décide de défendre les opprimés contre la cruauté des gouverneurs corrompus de Californie. Il devient alors Zorro…le renard !

Je n’ai jamais lu ce roman publié il y a maintenant 100 ans. Je connais surtout les nombreuses déclinaisons cinématographiques et télévisuelles de Zorro…et c’est d’ailleurs le cinéma qui a popularisé le personnage, peu de gens ayant lu le serial en pulp en 1919. Ce qui a changé après le succès du Signe de Zorro en 1920 (une oeuvre très importante dans le développement d’un certain Homme Chauve-Souris de DC Comics qui fête quant à lui le 80ème anniversaire de sa création cette année) : Le Fléau de Capistrano est ressorti en roman avec le titre du long métrage, devenant un best-seller. Johnston McCulley a ensuite signé d’autres romans et des nouvelles, ainsi que des histoires pour la célèbre série TV Zorro de Disney.

Douglas Fairbanks joue savoureusement une mécanique qui a ensuite été maintes fois reprises : son Don Diego est un noble rêveur et fainéant, qui passe son temps à dormir et à inventer des tours. En Don Diego, Fairbanks marche les épaules voûtées et son langage corporel est différent, ce qui fait que personne ne peut se douter de sa double identité.
Dès qu’il enfile le costume noir et le masque de Zorro (il se débarrasse du chapeau et de la cape dès qu’il se lance dans le combat…pas très pratiques comme accessoires), son énergie est différente et il se déplace avec plus d’entrain.

V1

Les scènes d’action sont inventives, avec des cascades bondissantes et souvent impressionnantes, de bonnes petites idées de gags dans les nombreuses courses-poursuite et des duels à l’épée dynamiques. C’est aussi dans Le Signe de Zorro qu’apparaît un élément qui est maintenant indissociable du héros : le “Z” qu’il signe à la pointe de son épée !

Douglas Fairbanks a repris le rôle de Zorro en 1925 (un an après le fabuleux Le Voleur de Bagdad) dans une suite intitulée Don X, fils de Zorro…dans laquelle il incarne à la fois Don Diego et son fils, Don César !

Film cité par Alan Grant et Norm Breyfogle dans Batman #459, comme étant lié aux origines du Chevalier Noir.

(Contrairement à Frank Miller qui, dans le Dark Knight, renvoie à la version de Robert Mamoulian avec Tyrone Power).

Jim

Et on sait que le film de 1920 fait partie des influences de Bob Kane et Bill Finger…

(Contrairement à Frank Miller qui, dans le Dark Knight , renvoie à la version de Robert Mamoulian avec Tyrone Power).

Jim

J’ai trouvé cette case (je ne sais pas de quel comics elle est tirée) qui mélange les deux versions : The Mark of Zorro, avec Tyrone Fayrbanks ! ^^

65b662bfb010f4f8132da02aa968a794405ee4eb6bc9c9e445f915b58d8d0997

Ça m’a l’air d’être du Pacheco.

C’est pas dans le run de Maurice On?

Zorro in Arkham… Zurr en Arr.

Je suis à peu près sûr que non.

Après vérification, c’est dans Superman/Batman.

Merci, Marko !

Autant…Je veux dire au temps pour moi.

L’Express débute une “série de l’été” consacrée à Zorro, dont le premier volet est actuellement disponible en kiosques.

Jim