LEGEND (Ridley Scott)

REALISATEUR

Ridley Scott

SCENARISTE

William Hjorstberg

DISTRIBUTION

Tom Cruise, Mia Sara, Tim Curry, David Bennent…

INFOS

Long métrage américain
Genre : aventures/fantastique
Année de production : 1985

Je suis le Seigneur des Ténèbres.
Il me faut la consolation des ombres et l’obscurité de la nuit.
Seul le soleil peut me détruire.
Tout ceci doit changer.

Dans un royaume enchanté, la princesse Lili (la jolie Mia Sara dans son premier long métrage, juste avant La Folle Journée de Ferris Bueller) préfère visiter les fermes des environs et se promener dans la forêt plutôt que de s’ennuyer à la cour. Elle y retrouve régulièrement l’intrépide Jack (joué par un Tom Cruise âgé de 22 ans au moment du tournage), un habitant des bois qui en connaît tous les secrets. Pour impressionner Lili, il décide de lui montrer les deux animaux dont la présence maintient l’harmonie de ce lieu magique, un couple de licornes…

Moments féériques sublimés par la musique de Jerry Goldsmith (et dire qu’elle a été remplacée par une bande originale du groupe Tangerine Dream pour le montage américain) dans un décor majestueux et magnifiquement photographié par Alex Thomson (Excalibur). Ridley Scott et ses équipes ont créé un univers de fantasy dans les plateaux démesurés de Pinewood. Des visuels enchanteurs qui deviennent de plus en plus sombres et inquiétants dans la deuxième partie…et qui ont été en partie détruit par un incendie au cours d’une production compliquée…

Jack et Lili ne se doutent pas que les licornes sont menacées par le Seigneur des Ténèbres car leur mort engendrera une nuit éternelle. Suivant la trace de la pureté de Lili, les gobelins du Seigneur tue une des licornes et kidnappent la seconde. Séparés dans le chaos qui s’ensuit, Lily et Jack vont tenter de rétablir l’équilibre bouleversé. Adam et Eve de ce monde environné de créatures magiques face à la personnification du mal, un véritable démon aux pieds de boucs et aux cornes gigantesques, maquillage fabuleux signé Rob Bottin et porté par un charismatique Tim Curry (The Rocky Horror Picture Show). Même si le tournage n’a pas toujours été de tout repos pour lui, son Darkness est un monstre emblématique du genre.

Les deux héros vont mener chacun leur quête…le classique parcours du héros pour Jack, entouré de facétieux complices (au centre de plusieurs gags allégeant l’atmosphère) et un combat pour garder son innocence pour Lili. Convoitée par le Seigneur des Ténèbres qui veut la pervertir, Lili est confrontée à ses faiblesses dans un château où suinte la personnalité du principal habitant des lieux dans les moindres recoins. Corruption qui atteint un splendide sommet dans la scène hallucinée où Lili danse littéralement avec son côté obscur.

Quatrième long métrage de Ridley Scott, projet qu’il portait depuis de nombreuses années, Legend a divisé à sa sortie et divise encore. Pour ma part, je me laisse toujours porter par son ambiance, son charme envoûtant, son bestiaire étonnant, ses images somptueuses…de la magie tout simplement, on adhère ou pas…

1 J'aime

Merci, Doc, pour ces commentaires.
Un film que j’aime aussi aussi énormément et dont beaucoup d’images sont restés dans ma mémoire… dont, bien sûr, le sublime Seigneur des Ténèbres!

J’ai une question pour toi : quand Lili est habillée de noir et danse, est-ce la Valse de Maurice Ravel qui a été utilisée ou Jerry Goldsmith s’en est-il inspiré?

ginevra

Il s’en est inspiré. Ca a été remarqué par plusieurs spécialistes de musiques de films et si je me rappelle bien, Goldsmith a du évoquer cela dans une vieille interview (mais ça remonte à loin, je ne pense pas retrouver la source)…

J’ai vu ce film assez tard, sa magie n’a pas eu sur moi l’impact qu’elle aurait eu si je l’avais vu plus tôt.
Je l’ai bien aimé, mais je n’ai pas été transporté.

Tori.

Vu à sa sortie. Bluffé par le visuel mais beaucoup moins par l’histoire très (trop) conventionnelle. Scott (où son décorateur) a déclaré s’être inspiré de la Belle et la Bête de Cocteau qui, pour moi, conserve un impact plus fort.