LES CLOWNS TUEURS VENUS D'AILLEURS (Stephen Chiodo)

REALISATEUR

Stephen Chiodo

SCENARISTES

Stephen et Charles Chiodo

DISTRIBUTION

Grant Cramer, Suzanne Snyder, John Allen Nelson, John Vernon, Royal Dano…

INFOS

Long métrage américain
Genre : comédie/science-fiction
Titre original : Killer Klowns from Outer Space
Année de production : 1988

Les Frères Chiodo (Stephen, Charles et Edward) sont une fratrie de créateurs d’effets spéciaux qui officient, ensemble ou séparément, depuis les années 80 aux différents postes créatifs de cette discipline (animation image par image, designs de créatures, effets digitaux, marionnettistes…) : ils ont épaulé Tim Burton sur ses premiers travaux (le court métrage Vincent, le moyen métrage Hansel & Gretel…et c’est à ceux que l’on doit la scène de Large Marge dans Pee-Wee Big Adventure); ils ont créé les Critters, ces petites boules de poils extra-terrestres; et ils ont supervisé les marionnettes de Team America, Police du monde de Trey Parker et Matt Stone (pour ne citer que quelques titres).

Dans la deuxième moitié des années 80, les Chiodo se sont lancés dans un projet en commun afin de rendre un hommage aux séries B de science-fiction des années 50 dont ils sont particulièrement friands. Sur Killer Klowns from Outer Space, les frangins se sont partagés les tâches : Stephen et Charles ont écrit, Edward a supervisé la production, Stephen a réalisé, Charles s’est occupé de la direction artistique et tous ont mis la main à la pâte pour la confection des maquillages et des effets spéciaux.

Le scénario reprend habilement tous les codes des films d’invasion extra-terrestres des fifties : la petite ville américaine, le jeune couple témoin de l’arrivée du vaisseau extra-terrestre, les flics sceptiques (dont un vieux de la vieille qui déteste les adolescents comme dans The Blob avec Steve McQueen), un vieil ermite et son chien en premières victimes…et même un monstre géant (le Klownzilla) !
La particularité du film des Chiodo est que les aliens sont des clowns monstrueux venus sur Terre pour collecter et se nourrir des humains.

Les Chiodo jouent à la perfection de ce concept absurde qui tient haut la main toutes les promesses de son titre : le vaisseau spatial ressemble à un chapiteau, les armes lancent du pop-corn qui se métamorphose en créatures voraces, les victimes sont stockées dans des cocons fait de barbe à papa et les ombres chinoises et autres tartes à la crème sont particulièrement mortelles.
Les décors, qui transposent avec bonheur les visuels bariolés de l’univers du cirque dans un cadre S.F. saugrenu, sont référentiels et minutieusement travaillés et les maquillages des clowns tueurs sont savoureusement grotesques. Les Chiodo ne disposaient que d’un budget limité (2 millions de dollars pour un tournage de 30 jours), ce qui ne les a pas empêchés de personnifier chaque clown…bouffis, patauds et surtout redoutables : un très bon équilibre entre les éléments comiques et horrifiques.

Si le film ne manque ni d’imagination ni de savoir-faire, il est par contre moins convaincant au niveau de la direction d’acteurs…qui ne font d’ailleurs guère d’étincelles. Dans cette distribution assez fade, les vétérans Royal Dano (La Foire des ténèbres), qui cabotine joyeusement le temps de sa courte apparition, et John Vernon (L’inspecteur Harry), en vieux flic irascible qui se paye les meilleures répliques, tirent tout de même leur épingle du jeu.
Malgré cette réserve, Les Clowns Tueurs venus d’ailleurs demeure une réjouissante série B, sombre et délirante à la fois, et rythmée par une bande originale accrocheuse.

En bonus, la chanson du film par les Dickies :

youtube.com/watch?v=tGVX033PiDA

Celui là, je l’ai vu un paquet de fois avec mon frère et ma sœur. :sweat_smile: