LES FILS DES MOUSQUETAIRES (Lewis Allen)

REALISATEUR

Lewis Allen

SCENARISTES

Walter Ferris et Joseph Hoffman

DISTRIBUTION

Cornel Wilde, Maureen O’Hara, Robert Douglas, Gladys Cooper…

INFOS

Long métrage américain
Genre : aventures
Titre original : At Sword’s Point
Année de production : 1952

Sorti aux Etats-Unis en février 1952, Les Fils des Mousquetaires (At Sword’s Point en version originale) a en fait été tourné fin 1949/début 1950. Il s’agit du premier long métrage américain qui s’intéresse à la progéniture des célèbres héros de l’oeuvre d’Alexandre Dumas. Suite au délai de l’exploitation sur le territoire U.S. (certainement dû aux problèmes que connaissait le studio RKO à l’époque), il a été précédé par une production italienne sortie en 1950, Le Fils de D’Artagnan de Riccardo Freda.

En 1648, le duc de Lavalle complote pour s’emparer du trône de France. Désespérée, la reine Anne demande l’aide des légendaires mousquetaires pour sauver sa fille, la princesse Henriette, et son fils, le jeune Louis XIV. Ce sont leurs enfants qui répondent à l’appel : les fils de D’Artagnan, Porthos et Aramis, qui portent tous les noms de leurs illustres pères (c’est plus pratique)…et Claire, la fille d’Athos (oubliée dans l’accroche de l’affiche et le titre français du film) !

2668-2

Cette situation donne lieu à un amusant petit quiproquo lorsque Claire rencontre le trio puisqu’elle se fait passer pour un homme. D’Artagnan, Athos et Aramis Jr devaient être sacrément imbibés car même avec une perruque il est impossible de confondre la flamboyante rousse Maureen O’Hara (qui tourna ensuite L’Homme Tranquille sous la direction de John Ford) avec un garçon. Loin du cliché de la demoiselle en détresse, la fille d’Athos se révèle être une fine lame qui n’est pas à sous-estimer dans les combats. Bon, les scénaristes n’ont pas pu s’empêcher d’ajouter une romance entre la jeune femme et D’Artagnan Jr…

Réalisée par Lewis Allen, plus connu pour ses films noirs (Enquête à Chicago, Je dois tuer…), Les Fils des Mousquetaires est une bonne petite série B qui déroule un spectacle aussi classique que divertissant…une aventure souriante, entraînante et bondissante, pleine de rebondissements et emballée avec efficacité en un peu moins de 80 minutes. L’ensemble prend bien entendu des libertés avec la réalité historique et avec les écrits de Dumas…mais c’est le cas de la plupart des films dédiés aux Trois Mousquetaires

MV5BZDk3NDJkMzItMzQwNS00MjM5LWExZGYtYzdjMjUwZTc2MDg4XkEyXkFqcGdeQXVyMzI5NDcxNzI@.V1

Dans le rôle de Aramis Jr, on retrouve Dan O’Herlihy, que pour ma part je n’ai pas reconnu car je crois bien ne l’avoir jamais vu jeune auparavant (il est le boss de l’OCP dans les deux premiers Robocop). Cornel Wilde (D’Artagnan Jr) et Alan Hale Jr (Porthos Jr) ont ensuite incarné les vieux D’Artagnan et Porthos dans Le Cinquième Mousquetaire en 1979. Pour Alan Hale Jr, c’était un peu une affaire de famille car son père, l’acteur Alan Hale (qui était aussi prolifique que lui), a joué Porthos dans L’Homme au Masque de Fer de James Whale en 1939 !