LES PROJETS AVORTÉS


(KabFC) #361

[quote=“Blackiruah”]
Moi non plus ce qui marche avec mon cas, tu cites birds of prey, ça tombe bien c’est l’exception que j’ai mise et au passage. D’ailleurs, cette série, ça fait belle lurette qu’elle reste dans le fond du catalogue, c’est plus une image de marque qu’autre chose… Du market en somme.[/quote]

Du marketing ?

Mais marketing de quoi ? Va falloir arrêter d’utiliser ce mot à tort et à travers.


(FC powaaaa) #362

[quote=“KabFC”]

C’est à partir de combien de membres, une équipe ?

Tori.
4 je dirais.[/quote]

Techniquement, c’est deux ! Mais bon …


(FC powaaaa) #363

[quote=“nikohell”]Je ne suis pas d’accord. Si tu bosses bien, c’est ton réseau qui te fait des propositions. Ça ne devient du piston que si tu es mauvais et que tu récupères des contrats quand même malgré ta qualité de travail.
Si ton travail est de qualité, tu n’as pas besoin de piston juste d’être connu dans ton milieu. Par contre, tu trouveras toujours des aigris qui qualifieront l’utilisation de ton réseau comme du piston.[/quote]

Voil, t’as tout dit : si tu bosses bien. Je crois bien qu’on dit la même chose, non ? (si ce n’est pas le cas, je m’en excuse, ton idée rejoint ce que je voulais dire !)


(nikohell) #364

J’étais pas sûr non plus mais il me semblait bien. :wink:


(とり) #365

[quote=“soyouz”]

[quote=“KabFC”]

4 je dirais.

Techniquement, c’est deux ! Mais bon …[/quote]

C’est pour ça que je posais la question : pour moi, c’était deux aussi… Et des duos masculins, il y en a quelques-uns (Batman & Robin, Green Hornet & Kato, Captain America & Le Faucon, Mandrake & Lothar, Power Man & Iron Fist, etc.)…
À partir de quatre, c’est effectivement plus compliqué (Les Tortues Ninja, ça compte ?).

Tori.


(FC powaaaa) #366

ça dépend : une tortue, c’est masculin ?


(Regulator) #367

Vénus de Milo,c’est une torture femelle.


(KabFC) #368

[quote=“Tori”]
C’est pour ça que je posais la question : pour moi, c’était deux aussi… Et des duos masculins, il y en a quelques-uns (Batman & Robin, Green Hornet & Kato, Captain America & Le Faucon, Mandrake & Lothar, Power Man & Iron Fist, etc.)…
À partir de quatre, c’est effectivement plus compliqué (Les Tortues Ninja, ça compte ?).

Tori.[/quote]

Tu as tout à fait raison, non je pense que Blacky parlait d’équipe plus importante comme la légion les FF, les Vengeurs, les X-Men, JLA…


(Jean-Marc Lainé) #369

[quote=“soyouz”]

[quote=“KabFC”]

4 je dirais.

Techniquement, c’est deux ! Mais bon …[/quote]

Parce que quatre, c’est une bande de cons.
(Georges B., de Sète)

Jim


(Jack!) #370

Près de 10 ans après Cosmic Odissey (1988), alors qu’il travaille encore dans le milieu de l’animation (notamment sur les séries Batman et le film Atlantide, l’empire perdu), l’artiste Mike Mignola saisi sa chance de rendre un nouvel hommage à son héros, Jack Kirby, lors de la conception d’un film sur le Quatrième Monde.

Si le projet a tout pour faire rêver, surtout à une époque où les projets animés de DC/Warner rivalisent de qualité, il ne se concrétisera malheureusement jamais, laissant derrière lui quelques jolies réinterprétations graphiques des néo-dieux par le créateur de Hellboy.

Reste le doux rêve de voir s’animer la célèbre guerre céleste suite au clivage entre la Nouvelle Genesis du “Jeune Haut-Père” et l’Apokolyps du “Jeune Darkseid” :

Source : shanepatrickwhite.tumblr.com


(Ben Wawe) #371

Ah oui quand même…


(Photonik) #372

Y’a des trucs très impressionnants là-dedans, mais je suis pas fana de son Mister Miracle, par contre…


(Ben Wawe) #373

En effet, son design initial est trop parfait pour être modifié. :slight_smile:


(Oncle Hermes) #374

Dans son éloignement du “canon” kirbyesque on peut le trouver plus ou moins convaincant sur tel ou tel, mais quand même, franchement, l’ensemble aurait eu une sacrée classe.


(ginevra) #375

En tant que lectrice plus côté franco-belge que comics, je trouve que ces personnages ressemblent beaucoup aux dessins de Moebius ou Caza en SF.

Mais, me direz-vous, il y a des chances que les dessinateurs s’influencent les uns les autres… surtout pour Moebius qui a vécu un temps aux Etats-Unis.


(Jean-Marc Lainé) #376

Et Mignola est un lecteur de Moebius, de Caza, et… de Tardi !
L’anecdote veut qu’il ait mis des albums d’Adèle Blanc-Sec sous le nez de son coloriste du début (Dave Stewart ???), et lui disant “n’utilise pas de couleurs qui ne soit déjà utilisée ici”.

Jim


(Marko) #377

img15.hostingpics.net/pics/917095Laurasketch.jpg

Twin Peaks (Matt Haley)

Lors de sa sortie en 2007, l’édition dvd Gold Box devait au départ inclure un graphic novel faisant office de troisième saison, permettant de conclure les intrigues laissées en suspens après l’arrêt prématuré de la série à l’époque.
En effet le forcing de Frost & Lynch avait fonctionné pour la seconde saison grâce aux cliffhangers, mais pas pour la troisième, l’intérêt des fans ayant baissé après la résolution de l’intrigue autour du meurtrier de Laura Palmer.

img15.hostingpics.net/pics/671558goldbox.jpg

L’idée de départ provenait de l’artiste Matt Haley, qui a eu l’occasion de s’exprimer plus longuement sur le sujet en 2007 au cours d’une interview pour le site Twin Peaks Archive.
Au moment de la sortie de la première saison en dvd, l’idée lui est venue de proposer une édition intégrale, avec le film “Fire Walk With Me”, incluant une troisième saison inédite sous forme de roman graphique.
Comme beaucoup d’autres, Haley était frustré par l’absence de résolution des intrigues, à l’instar d’une partie des fans du show qui ont boudé le prequel grandement sous-estimé de 1992 (le Lynch que je préfère avec Blue Velvet pour ma part).

img15.hostingpics.net/pics/633534Coopersketch.jpg

Ce projet est devenu plus sérieux à partir du moment où l’artiste a réussi a contacter certains employés de CBS/Paramount, et en particulier Paula Block, avec qui il avait précédemment collaboré pour une série Star Trek publiée chez DC, et qui a été en mesure de lui a confirmer qu’ils avaient bien les droits.
Lorsque la série a été vendue à ABC, c’était sous la condition d’un contrôle créatif significatif, et tous les projets qui sont reliés à la série doivent avoir l’accord du network au préalable.
C’est ainsi qu’il a obtenu l’opportunité de publier sa série chez Top Shelf, en accord avec Paramount Home Entertainment, et Ryan Adams afin de pouvoir l’inclure dans le coffret dvd.

Son association avec Bob Engels (co-producteur et story editor de la série) lui a permis d’avoir plus de légitimité, et celui-ci a demandé l’accord de Lynch et Frost comme condition pour le job. Haley a par la suite exprimé le souhait de réutiliser des notes si possible pour avoir une idée de la direction voulue si la troisième saison avec été produite dans la foulée des deux autres.

Engels en a donc profité pour détailler certains plans qu’il avait prévu au départ pour cette saison. Il lui a ainsi fait part de sa volonté qu’il avait de s’éloigner des personnage adolescents pour se concentrer sur Bob et sa possession du corps du double de l’agent Dale Cooper, à savoir le doppelgänger qui émerge de la Black Lodge en compagnie d’Annie dans le season finale.
Dix ans après ces événements, l’agent du FBI aurait quitté ses fonctions pour devenir le pharmacien de cette ville qu’il chérit tant, tandis que le Shériff se serait isolé des autres.
Le personnage d’ Audrey Horne, interprété par la sublime Sherilyn Fenn, devait également revenir, confirmant ainsi qu’elle avait survécu à l’explosion de la banque.
Après avoir interprété Laura Palmer et Maddy Ferguson, Sheryl Lee allait également faire son retour, cette fois teinte en rousse, pour finir par être de nouveau tuée par Bob.
Engels a également évoqué la possibilité que Bob et son camarade L’Homme venu d’un autre endroit puissent provenir d’une autre planète.

img15.hostingpics.net/pics/682544bobsketch.jpg

Haley a ensuite contacté d’autres personnes impliquées dans la production de la série, qu’il s’agisse du compositeur Angelo Badalamenti, de l’actrice Sheryl Lee, et du showrunner Mark Frost, tous plutôt enthousiastes dans l’ensemble. Frost lui a donné sa bénédiction tout en précisant que ce ne serait sans doute pas le cas avec Lynch. La réponse du réalisateur a été effectivement négative, lui qui à l’époque ne voulait pas d’une continuation sous quelque forme que ce soit (Son opinion n’est plus la même depuis).

img15.hostingpics.net/pics/475913TPpitchartfinal620x925.jpg

Le rendez-vous est pris donc en 2017 pour ce retour longtemps repoussé dans la ville de Twin Peaks, l’occasion de déguster à nouveau un bon café bien chaud en compagnie de David Lynch et Dale Cooper.
En attendant, Angelo Badalamenti nous montre qu’il n’a pas perdu la main dans un des derniers teasers en date.

youtube.com/watch?v=DHRARCb4APA

Source : twinpeaksarchive.blogspot.fr


(Jack!) #378

Très chouette déterrage qui tombe à point. Je ne connaissais pas du tout. :wink:

J’allais en parler sur le sujet consacré puis finalement je me suis ravisé faute de temps mais je le dis quand même. Là !

J’ai été à la rencontre du dessinateur britannique I.N. Culbard pendant le Lille Comics Festival, il avait réalisé une chouette lithographie du nain “derrière le rideau”. Bref, je saute sur l’occasion (littéralement, j’étais le premier sur place et le seul) pour discuter avec l’homme de l’avenir de Twin Peaks dont, coup de pot, il venait de revoir les deux saisons avec sa compagne.
Bref, la discussion avançant, on finit par réaliser, tout à notre amusement, que de nombreux spectateurs qui sont restés sur leur faim attendent que cette nouvelle saison leur donne satisfaction avec une résolution claire et nette, compréhensible et tout le trintrin. Chose qui, pour ceux qui connaissent un peu le corpus de Lynch, parait hautement improbable sauf si on admet la dimension irréelle* de l’histoire. Et si c’est le cas, la série n’a pas tellement besoin d’explication et, donc, d’une troisième saison.

Si résolution il y a, il faudra aller la chercher tout seul. La trouver. La comprendre. Ou l’inventer. Mais il y a de fortes chances pour que Twin Peaks - saison 3 soit rien de moins qu’une immense déception pour le spectateur qui attend la “conclusion des intrigues” depuis près de 20 ans.


[size=85]* Il faut dire qu’elle m’a bien foutue les foies cette scène de la poignée du placard.[/size]


(Photonik) #379

Merci pour ce billet, Marko, je n’avais tout simplement jamais entendu parler de ce projet moi non plus. Il n’est pas surprenant, connaissant ses habitudes de “control-freak” (depuis l’amère expérience de “Dune”), que Lynch se soit opposé au projet…

Par rapport au film de 1992, la préquelle “Fire Walk With Me”, j’en suis moi aussi très fan et n’ai jamais compris le rejet des fans. Il est toutefois à signaler que le film a depuis subit une nette réévaluation critique, à l’aune des films suivants de Lynch (“Lost Highway” et “Mulholland Drive” surtout), dont “Fire Walk With Me” est clairement le prototype.

Jack!, par rapport à ce que tu dis des attentes de certains fans, j’espère quand même qu’ils ne sont pas trop nombreux à attendre une résolution rationnelle de toutes les intrigues en cours : cela me semble parfaitement antithétique avec l’esprit du show… Pour mémoire, Lynch et Frost souhaitaient initialement (mais on ne les a pas laissés faire) ne jamais révéler l’identité du meurtrier de Laura Palmer ; un choix qui aurait été sacrément couillu, et qui en dit long sur l’envie de “résolution” des deux bonhommes.
A ce titre, l’idée de la piste extra-terrestre potentiellement explorée par Matt Haley me semble la fausse bonne idée par excellence (ça n’a pas fait du bien à la franchise “Highlander”, par exemple, même si ces deux univers fictionnels divergent et pas qu’un peu…).

J’attends pour ma part de la saison 3 plus de mystères, plus d’étrangeté, plus d’absences de résolution. :wink:
L’essayiste Guy Astic, qui a beaucoup écrit sur Lynch, a une formule qui résume bien cette idée : il y a une différence entre un mystère et une énigme. La deuxième trouve une résolution et le premier non. “Twin Peaks” tire une bonne part de son intérêt de l’authentique aura de mystère qui s’en dégage.


(Jack!) #380

C’est pas faux. J’ai revu les deux premiers il y a quelques semaines et ils partagent un squelette similaire.

Le pire, c’est que j’ai l’impression que c’est ainsi qu’ils vendent la série aux États-Unis. “Vous attendez depuis 20 ans, voici enfin les réponses…”

Voilà, c’est l’idée qui m’a fait tiquer dans la chronique de Marko. Pourquoi ?

D’autant que si on résume un peu, Twin Peaks se passe d’explication. La série suit l’enquête de deux agents de l’ordre, Dale Cooper et Tommy Hawk, pour découvrir le meurtrier de la jeune Laura Palmer. Suivant les pistes avec ses méthodes non-orthodoxes et l’aide de son natif de collègue, Cooper commence à percevoir l’envers du décor ; deux lieux interdimensionnels, la loge blanche, endroit idyllique, et son ombre, la loge noire, où chaque Homme affronte son double intérieur au risque d’y être substitué (le Murmudraï chez Grant Morrison). De cette dernière loge s’échappent des parasites maléfiques qui s’adonnent à leurs passions en possédant les habitants alentours : détruire, violer, massacrer, éviscérer, manger de la soupe, etc. C’est aussi simple que cela.

Ce que j’attends de la troisième saison, c’est davantage de clés pour comprendre ce que racontent Lynch et Frost et de nouvelles serrures pour m’y perdre à nouveau.
T’façon, je continue de penser que le nain n’est rien de plus qu’une déformation grotesque de Lynch qui rigole de ses marionnettes lorsqu’elles découvrent les coulisses (après tout, Bob le tueur n’est rien de plus qu’un Ensemblier). .issua elogir ej cnod tE

Et plus de gens piégés dans des boutons de portes. Et plus de “bonne tasse de café”. C’est dit.