L'ÉTOFFE DES HÉROS (Philip Kaufman)

lance-henriksen
dennis-quaid
(Le Doc) #1

V1_SY1000_SX670_AL

REALISATEUR & SCENARISTE

Philip Kaufman, d’après le livre de Tom Wolfe

DISTRIBUTION

Sam Shepard, Ed Harris, Dennis Quaid, Scott Glenn, Fred Ward, Lance Henriksen, Barbara Hershey, Charles Frank, Scott Paulin, Kathy Baker, Pamela Reed, Veronica Cartwright, Jeff Goldblum…

INFOS

Long métrage américain
Genre : drame/histoire/aventures
Titre original : The Right Stuff
Année de production : 1983

En 1979, le journaliste, essayiste et écrivain américain Tom Wolfe publie L’Etoffe des Héros, un livre (que je n’ai pas lu, je le précise) qui retrace l’histoire des pilotes américains après la Seconde Guerre Mondiale, de l’événement marquant qu’a été le passage du mur du son par Chuck Yeager en 1947 aux débuts de la conquête spatiale en suivant le parcours des astronautes sélectionnés pour le programme Mercury. L’Etoffe des Héros a vite intéressé les producteurs Irwin Winkler et Robert Chartoff (Rocky) qui ont engagé William Goldman (Butch Cassidy et le Kid, Les Hommes du Président…) pour en écrire l’adaptation.

La version de William Goldman aurait donné un film très différent : Irwin Winkler lui avait en effet demandé d’ignorer la partie consacrée à Chuck Yeager pour se consacrer uniquement aux astronautes. Mais pour le réalisateur Philip Kaufman (L’Invasion des Profanateurs), finalement choisi après que Winkler et Chartoff aient un temps envisagé Michael Ritchie et John G. Avildsen, la chose était impensable…et Kaufman n’avait pas non plus apprécié le ton ouvertement trop patriotique du script de William Goldman, qui a fini par quitter le navire, laissant le futur metteur en scène de L’Insoutenable Légèreté de l’Etre écrire lui-même le scénario.

Des étendues désertiques du Désert des Mojaves (où se trouve la base aérienne Edwards) au vide spatial, L’Etoffe des Héros est une fabuleuse épopée de plus de trois heures racontée à hauteur d’homme. Et pour incarner ces pionniers à l’écran, Philip Kaufman a rassemblé une impressionnante distribution. Le regretté Sam Shepard (Les Moissons du Ciel, Frances…) livre une composition aussi sobre que puissante dans le rôle de Chuck Yeager, l’homme qui a vaincu “le démon qui vit dans les airs” et qui reste au coeur du récit même s’il n’a pas participé à la Conquête de l’Espace.

Parmi les pilotes du Programme Mercury, on retrouve notamment (pour les plus connus) Ed Harris (John Glenn), Dennis Quaid (Gordon Cooper), Fred Ward (Gus Grissom), Scott Glenn (Alan Shepard) et Lance Henriksen (Walter Schirra). Dans leurs doutes comme dans leurs certitudes, dans leurs qualités comme dans leurs défauts, dans leurs succès comme dans leurs échecs, il est passionnant de suivre ces hommes et de décortiquer ce qui fait cette fameuse “étoffe des héros”.

Le scénario n’oublie jamais de s’intéresser à leur vie de famille, de par l’importance donnée aux femmes qui ressentent elles aussi la pression de la carrière de leurs maris. Pamela Reed, Veronica Cartwright ou encore Mary Jo Deschanel (en épouse bègue de John Glenn) livrent d’excellentes interprétations, avec des moments forts, tour à tour drôles, stressants ou émouvants.

Si des libertés ont été (inévitablement) prises avec les faits historiques au nom de la “licence artistique”, ces changements sont bienvenus et nourrissent un récit bien équilibré entre ses touches intimistes, son discours qui égratigne ce qu’il faut quand il le faut et sa portée quasi-mythologique. La narration est brillante, les personnages sont attachants (l’humour fonctionne, les passages plus dramatiques aussi) et la mise en scène regorge de très belles idées.

Epique, poétique, mélancolique…l’étoffe des grands films !

0 Likes

(Lord-of-babylon) #2

Un chef d’oeuvre tout simplement. Le Ed Harris de ce film aurait fait un Steve Rogers parfait

0 Likes