LEXIQUE COMICS

Ou que cela n’avait pas forcément la même forme telle qu’établi définitivement dans les années 2000. Mais du coup ça vaut le coup de voir quand le terme event fut employé et s’il n’y a pas intérêt à trouver des termes secondaires. Parce qu’en effet tout récit célèbre et vendu en tant qu’oeuvre indépendantes est un événement (en français on est plus clair) mais ce qui m’intéresse c’est les différences de formes.

Le cross-overs à un cadre qui me parait très clair (une histoire commence dans la série régulière A pour se poursuivre dans la série B puis la série C etc) mais les autres ? Un récit qui englobe plusieurs séries régulières avec en son centre une mini-série originale c’est quoi au delà d’être un « événement » ? De même est-ce la même chose qu’une histoire qui englobe des séries régulières mais qui peuvent se lire indépendamment (comme La Mort de Superman ou No Man’s Land) ?

La différence, aussi, c’est que le Heroes Reborn de Jason Aaron est une mini-série entourée de one-shots, alors que Age of Apocalypse était une suite de mini-séries (qui remplacent les séries d’époque) entre deux one-shots, pour ouvrir et fermer le bal.
C’est la même chose que le récent Age of X-Man, d’ailleurs.

Aussi, ouais. Mais la forme change. Aujourd’hui, Crisis, Secret Wars ou même la Dark Phoenix Saga n’aurait pas la même forme (pour cette dernière, ça serait accompagné d’une mini-série et de nombreux tie-ins pour vendre trente TPB dans la foulée).

Oui, si on dit « événément éditorial » (car l’adjectif est toujours là, sous-entendu), on voit bien que ça peut recouper d’autres réalités (même si « célèbre », c’est un peu relatif : je parie qu’on peut trouver facilement des events qui sont tombés dans l’oubli, remarque valable pour des cross-overs). Genre, des vagues de numéros zéro ou moins un, par exemple.

Pour moi, c’est la grande famille des cross-overs, tout ça.
En fait, il me semble que le cross-over peut désigner plusieurs modalités de fonctionnement, alors que l’event renvoie à l’ampleur du projet.

(Et je rajouterais, mais c’est une remarque toute personnelle, que je m’en tamponne un peu : le terme event suscite en moi autant de méfiance de lecteur que le terme cross-over.)

Jim

Du coup, comment définir le Heroes Reborn initial ?
Quatre séries de 12 épisodes impliquées dans un même micro-univers, avant une mini-série de retour (Heroes Return)(et quatre #13 pour un crossover fun avec WildStorm).

Pour moi Age Of Apo est un Event (plusieurs mini) même si le terme existait pas mais ca correspond comme COIE, Secret Wars ou Contest of Champions au terme actuel d events.
Le prochain reborn est un event (mini principale et tie in)

L ancien reborn est juste un relaunch car même si on peut penser que la direction de Marvel avait prévu une fin en un an… ce n a pas été proposé comme cela ni à Liefield et Lee ni aux lecteurs.
On ne savait pas si le deal allait pas durer plusieurs années… la fin en cross resulte aussi de l evincage de Extreme studios (ou quelque soit le nom à l epoque) au profit de wildstorm…
Certes les contrats prévoyaient des ventes minis pour se revoir tous les 6 mois mais…

J aime pas trop qu on modifie ce qui était prévu au départ.
Druid était une ongoing… certes sacrifiée avant même qu un numero sorte mais pour les auteurs, les lecteusr de l epoque elle avait pas de fin au moment des sollicitations…

Les one shots VF n ont aucun sens… ce sont en général des recueils de minis séries… ce qui est important est la forme initiale; pas les adaptations, recueils… etc etc
Le terme peut changer au cours des années mais quelque chose de pensé en mini séries, c est pas une ongoing qui n a pas fonctionné… Un one shot c est pas une mini série rassemblé… ca n est pas conçu pareil.

C’est un event né d’un cross-over ?

(J’aurais bien répondu « une grosse merde à éviter », mais je me suis aperçu que j’allais donner un coup de canif à tes souvenirs d’enfance, donc j’ai rien dit, non non, j’ai rien dit…)

Jim

1 J'aime

Ma contribution à cet exercice

1 J'aime

Je n avais pas vu.

Oui je pense aussi.

Alors pour les defs.

Retcon : ne designe pas le cul d un con (abyme) mais une opération dite de rétro continuité, c est à dire le rajout à postériori d éléments dans le passé d une histoire.

Ex : byrne arretes de jouer au retcon encore !

Reboot : ne designe pas le troisième sein des peripapeticiennes dans total recall, y aurait une faute d orthographe sinon. Le terme s emploie lorsque toute une continuité d histoire est annulée au profit d une nouvelle qui commence.

Ex : j emmerde star wars VII.

relaunch : ne designe pas le rab au repas de midi mais l annulation d une série et son retour à partir d un nouveau numéro 1.

Ex : je ne suis pas un numéro !

Fill in : c est toi à la place de brad pitt sur une photo d angelina joly mais pour un episode de série.

Ex : who cares anglina, je veux tyler aussi ! (C est un indice !)