Ray Bradbury (1920-2012) : les romans

Non les dates ne sont pas une mauvaise blague. L’un des plus grand auteurs de notre temps viens de nous quitter à l’age de 91 ans.

Repose en paix M Bradbury. Tu as ouvert mon monde et fait aimer les livres. Je garde encore la marque au fer rouge de ma lecture de Fahrenheit 451 et des dizaines et dizaines de nouvelles que tu as écrites (notamment une expliquant magistralement l’effet papillon)

:frowning:

Ah ben voila, pour ceux qui se plaignent que les jeunes ne lisent pas assez, enseignez ça au bahut, ça changera de Stendhal ou Zola!

RIP Mr Bradbury.

Oh mince, ça me fait un choc là…

Les chroniques martiennes, L’Arbre D’Halloween, La Foire des Ténèbres, L’Homme Illustré, De la poussière à la chair…et j’en passe…Je retourne régulièrement au Pays d’Octobre !
Des heures de lecture fabuleuses !

R.I.P., Mr Bradbury !

Quelle perte! Un des derniers grands de la littérature de genre…

[quote=“Vik”]

Ah ben voila, pour ceux qui se plaignent que les jeunes ne lisent pas assez, enseignez ça au bahut, ça changera de Stendhal ou Zola![/quote]

Hahaha.
Mais en fait, Bradbury fait partie des rares auteurs de SF qui sont étudiés, depuis des années d’ailleurs. Les Chroniques Martiennes, on l’avait lu en Quatrième, dans mon souvenir. Avec Ravage de Barjavel.

Aujourd’hui, j’ai bossé le matin et fait des courses l’après-midi, j’avais loupé la nouvelle (je sais pas quand elle est tombée officiellement). C’est toujours pareil : quand j’écoute pas les infos, il se passe toujours quelque chose d’important. Je viens d’allumer la radio, et ils en parlent, entre le sport et la météo (la place des nécros, quoi…).
Ah zutalor.

Jim

[quote]Mais en fait, Bradbury fait partie des rares auteurs de SF qui sont étudiés, depuis des années d’ailleurs. Les Chroniques Martiennes, on l’avait lu en Quatrième, dans mon souvenir. Avec Ravage de Barjavel.
[/quote]

Pour ma part c’était Fahrenheit 451. Mais attention ce n’était pas de la science-fiction mais de l’anticipation pour mon prof

(toujours “adoré” ce genre d’hypocrisie)

Encore un grand bonhomme de la sf qui s’en va. Au revoir, Mr Bradbury, j’espere qu’ en partant pour
les etoiles, vous avez fait un tour sur Mars.

Quelques réactions :

President Obama , “His gift for storytelling reshaped our culture and expanded our world. But Ray also understood that our imaginations could be used as a tool for better understanding, a vehicle for change, and an expression of our most cherished values. There is no doubt that Ray will continue to inspire many more generations with his writing.”

Neil Gaiman, "[Bradbury’s death] knocked me for a loop,” stated he would have more to say after a little time passes. He did go on to post an essay he wrote that was originally contained in Bradbury’s ‘The Machineries of Joy’. “If you want to quote me, you can take anything you like from this, and add that he was kind, and gentle, and always filled with enthusiasm, and that the landscape of the world we live in would have been diminished if we had not had him in our world.

Stephen King, “The sound I hear today is the thunder of a giant’s footsteps fading away. But the novels and stories remain, in all their resonance and strange beauty."

Brad Bird, “RIP Ray Bradbury. See you in the future…”

Rainn Wilson, “RIP Ray Bradbury You made Mars, time travel & Illustrated Men more real than reality for a 14 year old me.”

Steven Spielberg, “He was my muse for the better part of my sci-fi career. He lives on through his legion of fans. In the world of science fiction and fantasy and imagination he is immortal.”

Chanceux!

[quote=“Lord-of-babylon”]
Pour ma part c’était Fahrenheit 451. Mais attention ce n’était pas de la science-fiction mais de l’anticipation pour mon prof

(toujours “adoré” ce genre d’hypocrisie)[/quote]

A ce niveau ce n’est pas de l’hypocrisie c’est de la connerie arrogante. Parce que c’est vrai que c’est de l’anticipation après tout. Et l’anticipation c’est un sous genre de la sf alors différencier les deux, c’est con.

Y en a encore plein des profs comme ça …

Perso si en 3eme j’ai eu droit au Meilleur des Mondes, je n’ai pas lu de Bradbury pendant ma scolarité, et en fait je n’en ai pas beaucoup lu tout court. Mais quand même ça inspire le respect.