SECRET EMPIRE (Nick Spencer / McNiven,Sorrentino,Acuña,Yu)

http://imageshack.com/a/img924/392/Q3D5xi.jpg

Civil War II n’est même pas encore terminé que l’éditeur Marvel Comics “tease” sa prochaine saga évènement pour le printemps 2017 lors du Comic Con de San Diego.

Après avoir affirmé que “Divisés, nous tenons”, la maison des idées revient sur sa déclaration avec une citation de l’Évangile selon Marc (chapitre 3), popularisée par le futur président Abraham Lincoln lors de son discours du 16 juin 1858 : « Une maison divisée contre elle-même ne peut subsister »

Si je devais y aller de ma petite supposition, je dirais que cette affaire n’est pas sans lien avec la nouvelle situation de Captain America : Steve Rogers Attention, Spoiler !].

Est-ce pour cette raison que le scénariste Nick Spencer tenait tant à écrire la conclusion de Civil War II avec l’épisode spécial The Oath ?

Lien
Le site de l’éditeur : marvel.com

En même temps, passer d’une civil war à une citation de Lincoln, il n’y a qu’un pas (certes, il l’avait prononcée avant la Civil War…).

Tori.

Et “une maison qui renie ses personnages à un train d’enfer ne peut que s’écraser contre un mur à terme”, il ne l’a pas dit, Lincoln ?
Il aurait dû.

mais tu le dis bien, c’est une période qui sert sans doute à introduire plein de perso pour de futurs exploitations. Une politique active de nouveauté notamment pour les phases suivantes du marvelcinematic.

Je ne parle pas de ça, mais de la féminisation et du rajeunissement des grandes figures de Marvel.
Les nouvelles séries explorant des personnages peu mis en avant jusque-là, ou de pures créations masculines/féminines, jeunes/moins jeunes, ça m’intéresse. Ça ne participe pas de cette dynamique un peu folle qui va séduire un lectorat sur le court terme, mais le fidéliser sur le moyen et le long terme ? Je n’y crois pas.
Dans tous les cas, je ne suis pas la cible.
Wolverinette, je m’en cogne. Thorette, tout autant. Iron Girl, idem. Je te laisse rallonger la liste. Il y a matière à. Et je ne m’étends même pas sur les variations autour de Gwen, dont l’indispensable Gwenpool.

Je dois avouer que je m’intéresse à Thor la déesse à cause de Jason Aaron, dont les précédents épisodes m’ont bien plu (sans trouver ça génial, j’estime qu’il remplit bien son contrat en poussant Thor dans des zones où il n’est pas encore allé…). Mais la nouvelle Wolverine, pareil, je m’en cogne. Surtout écrite par Tom Taylor.
C’est toujours un peu le même truc : c’est pas tellement l’idée qui m’ennuiera ou me séduira, mais ce que le scénariste en tirera comme intrigue et rebondissement. Et il m’est plus agréable de savoir comment le personnage que je connais depuis longtemps va s’en sortir, que d’assister à l’agitation d’une version décalquée.
Là encore, Jason Aaron a réussi à ménager la chèvre et le chou : il crée une copie féminine, mais il garde le Prince Odinson dans le décor, afin de le faire réagir face aux événements récents. Ça, ça me semble intéressant. Ça me donne envie de continuer.
Reste que “continuer”, ce n’est pas facile. Je regarde mon rayon Spider-Man, et je vois déjà trois titres différents pour le seul run de Slott. Avec quatre numérotations. Pour Thor, ça fera quatre ou cinq titres et renumérotations différents quand Aaron concluera sa prestation. Bon, moi, j’arrive à m’y retrouver (et encore), parce que je vais sur les forums, parce que je connais des boutiques spécialisées… mais purée, c’est pas simple. Je suis essoufflé avant même d’avoir tourné la première page.
Alors les bouquins changent de titres, et les héros à l’intérieur changent de tronche. Ça ne m’a pas l’air d’être un investissement sur le long terme, de la part de la rédaction.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]
Alors les bouquins changent de titres, et les héros à l’intérieur changent de tronche. Ça ne m’a pas l’air d’être un investissement sur le long terme, de la part de la rédaction.
Jim[/quote]

J’ai le sentiment que Marvel tente quelque chose de plus définitif, peut-être sous l’insistance amicale de Disney - c’est l’angle jeuns et féminin qui me le laisse supposer - et avec la volonté de trouver une solution au problème de l’érosion du lectorat.

L’éditeur Marvel Comics ressort le slogan “Une maison divisée contre elle-même ne peut subsister” - citation de l’Évangile selon Marc (chapitre 3) popularisée par le président Abraham Lincoln - pour promouvoir la saga évènement de l’année 2017 : Secret Empire.

Bien qu’elle ne soit pas aussi connue que l’Hydra, l’A.I.M. ou la Société du Serpent, l’Empire Secret est l’une des plus vieilles organisations malfaisantes de l’univers Marvel. Les agents du S.H.I.E.L.D. affrontaient déjà ses membres dans les années 60.
Dans les années 70, Captain America découvre que l’homme qui la dirige n’est autre que le président des États-Unis. Malheureusement, le héros à la bannière étoilée échoue à l’arrêter avant que le coupable ne se suicide, forçant le Captain à abandonner le bouclier pour devenir Nomad.

Notons que l’Empire Secret est réapparu récemment dans le premier numéro de U.S.Avengers. Cependant, le fait que le nouveau bouclier de l’agent double Steve Rogers siège en plein centre suggère qu’il s’agit de l’évènement mis en branle par le scénariste Nick Spencer dans les séries Captain America : Steve Rogers et Captain America : Sam Wilson.

La publication de Civil War II : The Oath à la fin du mois devrait nous le confirmer.

Ca m’interesse mais j’ai un peu peur que l’issue en soit révélé dans les différents spoilers là…

J’ai une solution toute trouvée pour ça. Ne regarde pas les previews et quand tu vois marquer spoiler tu t’arrêtes. Parait que ça marche plutôt bien.

Solution qui ne marche pas quand tu es rédac-chef ^^

mouarf genre.

Ouais … tu peux aussi déléguer pour cette partie !

Bah non je relis quasiment tous les articles publiés

Ben … tu délègues la relecture !

Ah c’est ça un rédac chef ca relis, en gros t’es un relecteur ;p

"Faites confiance à l’Empire Secret."

"L’Empire Secret vous vengera".

Source : www.comicbookresources.com

Secret Empire poursuit sa campagne publicitaire en émulant les différentes “marques” de la maison des idées :

Se serait-on trompé ? Tout porte à croire que Secret Empire verra se concrétiser le plan de l’agent-double Captain America pour diviser une bonne fois pour toute les héros de l’univers Marvel. Pourtant, la dernière promo - illustrée par John Cassaday - les montre plus unis que jamais.

Marvel ressort d’ailleurs, pour l’occasion, le slogan “United We Stand” ; slogan que l’éditeur utilisa pour définir l’univers Ultimate en 2012 après le crossover Divided We Fall. A l’époque, plusieurs États venaient de déclarer leur indépendance avant que Steve Rogers ne réunisse le pays en reprenant son bouclier.

Mais ce qu’on sait de Steve Rogers aujourd’hui ne nous permet pas d’être aussi optimiste.

Précisons que, dans les années 70, le chef incontesté de l’organisation malfaisante connue sous le nom de l’Empire Secret n’était autre que le président Richard Nixon. Alors que l’investiture de Donald Trump approche à grand pas, on se demande bien qui a pu reprendre le flambeau…

L’univers Marvel contre Donald Trump ? Voilà qui a de quoi amuser ce “politologue” filou qu’est Nick Spencer mais risque fort d’agacer Ike Perlmutter, directeur général de la Maison des Idées et principal investisseur du prochain dirigeant des États-Unis (c’est lui, là, sur la photo, avec son ami au postiche).