SIMETIERRE 2 (Mary Lambert)

V1_SY1000_CR0%2C0%2C689%2C1000_AL

REALISATEUR

Mary Lambert

SCENARISTE

Richard Outten

DISTRIBUTION

Edward Furlong, Anthony Edwards, Clancy Brown, Darlane Fluegel…

INFOS

Long métrage américain
Genre : horreur
Titre original : Pet Semetary 2
Année de production : 1992

C’est le regretté Larry Cohen, roi de la série B des années 70/80 et créateur de la série TV Les Envahisseurs, qui a le premier réalisé une suite d’une adaptation d’un roman de Stephen King. Les Enfants de Salem, basé sur le concept du roman Salem, date de 1987 et est l’un des rares exemples d’une suite (officieuse ou pas) cinématographique d’une production télévisuelle (ici Les Vampires de Salem de Tobe Hooper). Capitaliser sur le nom de King, même quand le projet n’est que très sommairement lié à ses écrits, est ensuite devenu une habitude et l’année 1992 a vu la sortie des Démons du Maïs 2 (d’après Children of the Corn, une nouvelle d’une trentaine de pages qui a donné naissance à une franchise de 10 films !) et Simetierre 2.

Le succès de Simetierre (qui est toujours pour moi l’une des meilleures adaptations d’un roman de Stephen King) en 1989 a poussé la Paramount à donner le feu vert à une suite qui a été confiée à la réalisatrice du premier opus, Mary Lambert, qui n’avait dans l’intervalle réalisé qu’un seul film (le drame Grand Isle avec Kelly McGillis) et était retourné à la direction de clips musicaux (pour Madonna, Euryhtmics et Mötley Crüe principalement). Aux premiers stades du projet, Mary Lambert voulait développer une suite directe, en s’intéressant à la petite Ellie, seule survivante de la famille Creed. Mais les réticences du studio en ont décidé autrement…

V1

En effet, les responsables de la Paramount n’étaient pas convaincu du potentiel du long métrage avec une adolescente en tête d’affiche. L’histoire, qui se déroule trois ans après le drame qui a touché la famille Creed, a donc été écrite avec de nouveaux personnages et un héros masculin joué par Edward Furlong, dont c’était le deuxième rôle au cinéma après avoir connu le succès l’année précédente en John Connor dans Terminator 2 : Le Jugement Dernier. Bon, ici Furlong est tout de même assez mauvais dans le rôle de Jeff Matthews, un ado qui vient de voir sa mère actrice mourir sous ses yeux. Avec son père Chase (Anthony Edwards, de la série Urgences), il déménage dans leur maison d’été à Ludlow dans le Maine. Là, il devient vite la cible de la petite brute du lycée tout en sympathisant avec Drew, le beau-fils du shérif. Rapidement, il apprend ce qui est arrivé aux Creed…ainsi que l’existence du cimetière indien qui, selon la légende, permet de faire revenir les morts à la vie…

Avec cette intrigue, Mary Lambert voulait explorer l’inconscience de gamins de 13 ans qui prennent les pires décisions. Si Louis Creed enterre son fils Gage dans le cimetière indien dans le récit de Stephen King, c’est à cause de son immense douleur et de son sentiment de culpabilité. Jeff et Drew font des choses stupides et irréfléchies parce que ce sont des gosses et qu’ils ne pensent pas que cela puisse dégénérer…et bien évidemment, ce qui devait arriver arrivera…
L’idée en soi n’est pas mauvaise mais le film n’est pas suffisamment bien écrit pour que cela fonctionne et quasiment tous les effets chocs sont ratés, certains atteignant même des sommets de comique involontaire (comme les scènes de cauchemar)…

V1

Simetierre et Simetierre 2 ont été réalisés par la même personne et pourtant le résultat final ne donne pas cette impression. Je n’ai pas retrouvé cette tension sourde, ce malaise, l’atmosphère si bien travaillée du premier volet. La musique d’Elliott Goldenthal manque également à l’appel, élément essentiel de l’ambiance, de la tristesse qui émane du cimetière des animaux et du mystère qui se cache au-delà. C’est plat et il n’y a pas vraiment de moments qui remuent comme c’est le cas dans le long métrage de 1989…

Mais il y a quand même quelqu’un qui s’en sort bien, et c’est Clancy Brown en shérif violent et beau-père abusif. Malgré les aspects détestables du personnage, il y a un côté « comédie noire » dans son évolution au fil de l’histoire et l’acteur, qui a toujours une indéniable présence, est absolument irrésistible !

Je me rappelle avoir vu ce « Simetierre 2 » (après avoir été littéralement tétanisé par la vision du premier volet, que j’ai vu probablement trop jeune mais bon) en double programme dans une soirée spéciale avec « Braindead », tout gamin. Inutile de préciser que je garde un souvenir bien plus vivace de l’incroyable roller-coaster comico-gore de Peter Jackson que de cette suite assez faisandée (même à l’époque je n’avais pas été emballé ; je n’ai pas tenté de revoir le film depuis…).
Comme toi, je sauverais quand même l’excellent Clancy Brown, que je n’ai jamais vu foiré un rôle, indépendamment de la qualité des films dans lesquels il joue (et il est même incroyable dans un des rôles principaux de « Carnivale / La Caravane de l’Etrange », série des 2000’s honteusement sous-estimée).

Oh que c’était diablement bon comme série !

Ouais, carrément, et il faut que je me remate ça à l’occasion, d’ailleurs…

Et comme je disais à propos du premier :

Je suis en train de le regarder, et ouais, c’est pas une réussite. C’est pas mauvais en soi (et Clancy Brown est épatant), mais Mary Lambert a surtout voulu faire une sorte de comédie noire, et ce n’est ni assez drôle ni assez sombre.

Bon, après, y a Anthony Edwards qui livre un splendide cosplay d’Alex Nikolavitch, ce qui n’est pas négligeable.

Jim

Ha ha !! Bien vu.

Oh purée oui.