THE CROW : LA CITÉ DES ANGES (Tim Pope)

Fantastique
Long métrage américain
Réalisé par Tim Pope
Scénarisé par David S. Goyer, d’après la bande dessinée de James O’Barr
Avec Vincent Pérez, Mia Kirshner, Richard Brooks, Iggy Pop, Thuy Trang, Thomas Jane…
Titre original : The Crow - City of Angels
Année de production : 1996

Le succès de The Crow en 1994 a amené inévitablement une suite qui fut proposée au réalisateur Alex Proyas et au créateur de la bande dessinée James O’Barr, brièvement attaché à l’écriture du script. Mais le souvenir de la tragédie qui a coûté la vie à Brandon Lee était encore trop vivace et les deux hommes ont refusé le projet, passant le relais à Tim Pope (réalisateur de nombreux clips de The Cure) et au scénariste David S. Goyer (pour sa première adaptation de comic-book deux ans avant Blade). Le but des deux hommes était de respecter l’esprit du premier long métrage tout en racontant leur propre histoire, le concept de base (un corbeau surnaturel ramène l’âme de personnes injustement tuées dans le but d’assouvir leur vengeance) pouvant être décliné au-delà de l’histoire du tragique Eric Draven.

Il y a tout de même un lien avec le premier The Crow avec le personnage de Sarah, devenue adulte et incarnée ici par la très belle Mia Kirshner (The L Word). L’amie de Eric Draven et de Shelly travaille le jour dans un salon de tatouage et peint des images de mort et de résurrection la nuit dans son appartement. Elle est hantée par des visions d’un père et de son fils assassinés par des voyous et reçoit un soir la visite d’un corbeau qui la conduit sur les lieux du drame où elle assiste au retour à la vie de Ashe Corven, un mécanicien qui s’est retrouvé avec son fils au mauvais endroit et au mauvais moment.

Il est à noter que The Crow : La Cité des Anges ne correspond pas à la vision originale de ses auteurs. Tim Pope et David S. Goyer voulaient que leur The Crow ait sa propre identité et avaient même un temps envisagé d’en faire une femme. Idée rejetée par les producteurs, Harvey et Bob Weinstein, qui ont ensuite remonté le métrage pour qu’il ressemble le plus possible au premier (il se dit que le premier montage de Tim Pope faisait plus de deux heures, ramenées à 84 minutes par les Weinstein). Pope et Goyer ont désavoué le résultat final et le premier n’a plus dirigé de film après cette expérience.

Dans le rôle principal, le suisse Vincent Pérez est (très) loin d’avoir la présence de Brandon Lee (et son jeu est même un brin gênant par moments). À ses côtés se distinguent principalement Mia Kirshner, à la tristesse émouvante, et Iggy Pop, en sbire du grand méchant…un vilain assez fade, caïd de la drogue fasciné par la douleur et la mort. Parmi ses sbires dégénérés, il y a notamment Thomas Jane dans un de ses premiers films (en pervers nommé Nemo) et Thuy Trang (la première Ranger Jaune de la série TV Power Rangers, décédée à l’âge de 27 ans dans un accident de voiture).

Malgré une atmosphère et des visuels qui suintent le désespoir et la décadence dans une « cité des anges » qui ressemble plus à l’antichambre de l’enfer, la mission vengeresse de Ashe se révèle assez répétitive, sans la poésie macabre et envoûtante qui faisait la force du The Crow de Alex Proyas.

1 « J'aime »

le 2ème non plus

Héhéhé… :wink:

C’est moi ou elle a un air de Victoria Abril sur cette photo ?

C’est toi…^^

Un p’tit aperçu des deux autres films de la franchise, que je n’ai toujours pas vus (et je n’en ai pas vraiment envie…mais avec ma curiosité morbide, il ne faut jamais dire jamais…^^) :

Dans The Crow : Salvation, le héros est joué par Eric Mabius (avec Kirsten Dunst dans le rôle du personnage féminin principal)

Et dans The Crow : Wicked Prayer (qui se traîne une jolie réputation de catastrophe industrielle), c’est Edward Furlong :


Ouch ! ^^

Un aperçu de l’adaptation du film en comic-book par John Wagner et Dean Ormston :

Une corneille, en fait… Mais toutes les traductions parlent d’un corbeau.

Tori.

Les maquillages des 2 derniers films font peine à voir…