X-MEN RED #1-11 (Tom Taylor / Asrar, Carnero)


(Le Doc) #41

X-MEN RED #4

Written by: Tom Taylor.

Art by: Mahmud A. Asrar.

Cover by: Travis Charest.

Description: Jean Grey and her team of X-Men are trying to save the world…but one mutant could spoil that for everyone. When an old friend of Jean’s is corrupted and turned against her, will Jean have to do the unthinkable?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: May 16.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #42

X-Men Red #4 est, clairement, la conclusion de la première saga d’un groupe enfin formé. Après quelques rebondissements, quelques allées-et-venues de narration dans le temps, Tom Taylor achève cette histoire en réunissant ses personnages, et en installant la menace principale actuelle, qui est donc Cassandra Nova, mais surtout ses Sentinites - des nanites Sentinelles, qui prennent le contrôle des cerveaux pour pousser à tuer les Mutants ; et à pousser les Mutants à se tuer eux-mêmes.
L’idée de ressortir les Sentinelles est facile, cette variante est néanmoins intéressante, car l’auteur surfe dans son discours sur les nouvelles technologies et sur le communautarisme actuel et puissant, où les gens se replient sur eux et en viennent à s’agresser ; malin, comme la justification derrière les costumes des X-Men, qui les protègent de ces Sentinites.
L’ensemble se tient bien, Jean Grey est clairement le personnage principal mais les autres parviennent à exister, mention toujours spéciale à la jeune Gabby, parfaite. Dommage que Mahmud Asrar tire un peu la langue sur plusieurs panels, mais mon avis est sans appel : cette série me plaît bien, et s’en sort très bien dans une relance de la franchise.
Vivement la suite.


(Le Doc) #43

X-MEN RED ANNUAL #1

Written by: Tom Taylor.

Art by: Pascal Alixe.

Cover by: Travis Charest.

Description: After Resurrection. Before Red. Jean Grey was reborn in a world that had changed. Her friends and family had lived lives. Some had lost lives. This is Jean’s story of catching up losses and triumphs. Reconnecting with old colleagues, grieving for those lots, and meeting family members she didn’t know existed.

Pages: 40.

Price: $4.99.

In stores: May 30.

Source : www.comicscontinuum.com


(FC powaaaa) #44

Quel’qun a prévenu Alixe qu’il y a aussi des arrières-plans ?


(Le Doc) #45

X-MEN RED #5

Written by: Tom Taylor.

Art by: Mahmud A. Asrar.

Cover by: Travis Charest.

Description: Mutant hate is at an all-time high, and Jean Grey is caught right in the middle! Cassandra Nova’s plan is finally revealed…but to devastating consequences. And just because Jean Grey’s team finally knows what’s going on, doesn’t mean they can actually stop it. Someone close to Jean is about to become Nova’s latest pawn…but who? And why?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: June 6.

Source : www.comicscontinuum.com


(Le Doc) #46

Carmen Carnero sera la nouvelle dessinatrice de la série à partir du #6.

Premier aperçu :

Source : www.marvel.com


(Ben Wawe) #47

Soyons directs : je n’aime pas Pascal Alixe, et la lecture de X-Men Red Annual #1 fut, ainsi, un déplaisir pour les yeux ; dommage, d’autant plus que le scénario tient la route.
Prenant directement la suite de la saga en cinq parties de la résurrection de Jean Grey, scénarisée par Matthew Rosenberg, Tom Taylor entend ici “combler les blancs” entre cette histoire et le #1 de cette série ; et il s’en sort plutôt bien. Même si son récit n’est pas exempt de défauts (tout se gère en une journée, c’est trop), il est agréable de retrouver, encore, l’essence de Jean Grey, et sa volonté d’aller de l’avant.
La confrontation avec Black Bolt est un peu facile, l’idée d’amener Rachel & Laura du fait de leurs liens avec les deux hommes de la vie de Jean est brillante ; on est dans l’entre-deux, une histoire flirtant entre le très bon et le très simple. Dommage que ça soit si mal dessiné, ce passage obligé plutôt bien négocié aurait sûrement été plus agréable autrement illustré.

A contrario, X-Men Red #5, le dernier dessiné par Mahmud A. Asrar, est plutôt joli, et en plus bien écrit.
Prenant la suite des précédents, s’intéressant ici au destin d’un humain manipulé par une Nano-Sentinelle pour tuer une Mutante, l’épisode est intelligent et touchant dans sa démarche et sa volonté de n’oublier personne ; Jean Grey se pense comme une agente au service du monde entier, pas seulement des mutants. Puissant et intéressant.
La suite est plus épique, plus classique, avec un Namor tout dans la retenue et la puissante diplomatique ; efficace, et bien pensé. La réplique finale est juste superbe, et la volonté constante de la série de vouloir s’intéresser réellement à l’avancée des mutants dans le monde me plaît.
Ca fait des années qu’une série X-Men ne m’a pas semblé aussi intéressante, et pensée dans son apport à la franchise, et dans la compréhension des personnages et de leur projet ; vivement la suite.


(Blackiruah) #48

Bref une série de Tom Taylor… Pourquoi ce type n’a pas une série majeure depuis tout ce temps ?


(KabFC) #49

c’est l’auteur qui fait une série majeur, pas la série en elle-même. Quand Claremont reprend les X c’est mineur et regarde ce qu’il en a fait, quand Bendis (ca me fait mal, mais d’un point de vue économique c’est vrai) reprend les vengeurs, l’équipe ne vend pas depuis un bon bout de temps.

Si taylor est très bon il fera de ce titre un hit.


(Jim Lainé) #50

Je me demande si ça existe encore, les “sleepers” comme l’était X-Men à l’arrivée de Claremont. Les éditeurs sont tellement rapides à annuler des séries qui ne vendent pas, et l’organisation du catalogue est tel aujourd’hui que j’ai l’impression que ce genre de surprises n’est plus tellement possible.

Jim


(KabFC) #51

Miss Marvel sans être un carton me semble en être un vu la longévité du titre.


(victor newman) #52

Squirrel Girl l’est aussi je pense.


(KabFC) #53

euh ironie ?


(Ben Wawe) #54

La série X-Men qui ramène Jean Grey, c’est pas mineur quand même.


(とり) #55

~___^

Tori.


(Blackiruah) #56

C’est pas X-men Gold le titre majeur de la franchise ?

Sauf que dans les 2 cas, ils ont le titre majeur de leur univers et pas de sous série à côté qui se développe en parallèle en plus


(KabFC) #57

Comme Ben le titre qui ramène Jean c’est pas mineur. Le personnage a disparut depuis New X-Men de Morrison, il y a eu une mini pour la faire revenir, non c’est pas un truc vite fait.


(KabFC) #58

Oui enfin pour les X-Men le titre était carrément arrêté avant et les mutant il y en avait tout simplement plus.
Pour l’autre la franchise battait de l’aile depuis un long moment.


(victor newman) #59

Non.


(KabFC) #60

J’aurais pas mis Squirrel Girl dans les cartons, mais ok.