CHARLIE CHAN À MONTE-CARLO (Eugene Forde)

MV5BMGQ2YmE3OWQtNmQxOS00MjVlLWE1OWMtNzE2ZGJiYzUwZTlhXkEyXkFqcGdeQXVyMzg2MzE2OTE@.V1_SY1000_CR0,0,706,1000_AL

REALISATEUR

Eugene Forde

SCENARISTES

Charles Belden et Jerome Cady, d’après le personnage créé par Earl Derr Biggers

DISTRIBUTION

Warner Oland, Keye Luke, Harold Huber…

INFOS

Long métrage américain
Genre : suspense
Titre original : Charlie Chan at Monte-Carlo
Année de production : 1937

Charlie Chan à Monte-Carlo marque la fin de la première période de la saga Charlie Chan au cinéma puisque ce seizième film est le dernier dans lequel Warner Oland joue le détective sino-hawaïen. L’intrigue voit Charlie Chan et son fils Lee enquêter sur une affaire de chantage et de meurtre qui implique deux rivaux financiers à Monte-Carlo…et si ce whodunit est globalement bien mené, avec une dynamique bien rodée après autant d’épisodes, ce sont surtout les éléments comiques qui m’ont le plus diverti.

Dans cette histoire, l’humour vient une nouvelle fois de l’enthousiasme débordant de Lee Chan (très bon Keye Luke) et aussi des gags autour de l’incompréhension de la langue française (Charlie est très fort mais il n’a pas encore résolu les mystères du français…quant à son fils N°1, ses efforts ne sont pas couronnés de succès). Si certains des personnages secondaires sont bien interprétés par des acteurs français, le chef de la police est joué par un américain et son accent est assez croustillant…tout comme son jeu savoureusement exubérant…

MV5BMTk2NzE4Nzg5OF5BMl5BanBnXkFtZTcwMjMxNjYyNw@@.V1

Grâce au personnage de Charlie Chan, Warner Oland fut l’un des acteurs les plus populaires des années 30. Mais son alcoolisme et ses problèmes de santé ont fini par impacter son travail et il a du quitter le tournage de ce qui aurait du être son 17ème Charlie Chan après une semaine. Warner Oland est alors parti se soigner dans sa Suède natale mais il n’est jamais revenu. Il y est mort à 58 ans des suites d’une broncho-pneumonie.

Le scénario de Charlie Chan at the ringside a alors été retravaillé pour devenir une enquête de Mr Moto, l’autre détective asiatique du moment campé par Peter Lorre…et Keye Luke apparaît en Lee Chan dans ce Mr Moto’s Gamble, sorti début 1938. Mais ce n’était pas la fin pour Charlie Chan au cinéma puisque le rôle est ensuite revenu à Sidney Toler pour 22 longs métrages tournés entre 1938 (Charlie Chan à Honolulu, sorti quatre mois après la mort de Warner Oland) et 1946 (The Trap).

1 J'aime