DOCTOR STRANGE (Scott Derrickson)

Le Maître des Arts Mystiques rejoindra le Marvel Cinematique Universe à partir de la troisième phase de longs métrages qui débutera en 2015 avec la sortie d’Ant-Man.

Même si il n’y a pas encore de communiqué officiel de la part de Marvel, le studio a porté son choix sur le metteur en scène Scott Derrickson (Le Jour où la Terre s’arrêta, Délivre-nous du mal).
Les négociations semblent bien avancées puisque le réalisateur de L’Exorcisme d’Emily Rose et de Sinister a lui-même officialisé la chose sur son compte twitter :

BpPNTn8CEAA6o8_

Sortie prévue en 2016 ou 2017.

Excellent.
Je ne connais pas le travail de Derrickson, mais je suis très curieux de voir ce qui sera fait. Un des persos les plus originaux du Marvel Universe devrait normalement permettre de sortir un peu des sentiers désormais rebattus du comic-book movie. On croise les doigts…

Plus important à mes yeux, j’espère que Panini profitera de l’occasion pour exhumer du matos inédit, Doc Strange ayant été pendant la majorité de son existence un des persos Marvel majeurs les plus discrets en France.
Des suggestions ? Je dirais le cycle de Steve Dirko, bien sûr, et puis les travaux d’Englehart avec Brunner et Colan. Puis du Stern et du Smith…et ma foi, ce serait pas mal pour commencer !!

C’est encore un peu loin, mais je miserais bien sur les Ditko en Intégrale et un Marvel Classic avec les Englehart/Brunner (entre autres, bien sûr…je ne me rappelle plus si le one-shot de P. Craig Russell a été publié en V.F.)…

Non, je ne crois pas.

Alors bon, Derrickson, je suis mitigé.
Je veux dire, formellement, c’est un type qui a des idées. L’exorcisme d’Emily Rose ou surtout Sinister présente de très bonne trouvailles. Notamment, Sinister utilise de manière roublarde l’écran dans l’écran pour susciter la peur et pour réinvestir de vieilles astuces de films d’horreur.
J’ai donc pas trop de souci là-dessus (même si je crains que ça n’oriente le visuel vers quelque chose de post-lovecraftien, et le post-lovecraftien, dans l’univers de Doctor Strange, c’est quand même un truc un peu tardif amené par Roy Thomas (et repris par des mecs comme Claremont…).
Mais bon.
Non, ce qui m’inquiète le plus, d’une certaine manière, c’est le côté conservateur de Derrickson. Ses films sont marqués par une méfiance des autorités (religieuses, politiques) mais aussi par une quête de la rédemption qui soumet ses personnages à des instances supérieures et immanentes, qui confine les récits à la sphère du châtiment, de la contrition. Entre les personnages névrosés et masochistes et les condamnations morales un peu lourdes (et pour tout dire de droite), ça m’ennuie de voir ce réalisteur rigide s’approcher d’un univers où la force de libération, c’est l’imagination.

J’aurais préféré, bien entendu, un Guillermo Del Toro sur le coup (le portail dimensionnel à la fin de Pacific Rim et le monde en suspension des extraterrestres donnent une idée de ce qu’il pourrait proposer, plastiquement parlant).
Et Derrickson, en revanche, sur du Lovecraft paranoïaque, il serait formidable.

Ce qui me fait dire qu’en fait, j’ai pas souvent vu d’images de film qui me fasse dire “purée, ce mec, faudrait lui confier Doctor Strange”. C’est un univers si particulier que c’est pas facile de visualiser quelque chose qui pourrait déjà constituer une direction à creuser…

Tu noteras qu’il pose avec un numéro de la période Stern (l’arc contre les Vampires, de mémoire Dan Green au dessin, chose rare), et c’est plutôt bon signe.

Tes suggestions pointent directement vers des choses formidables. Même si la période entre Englehart et Stern est bien sympa à lire (Starlin, Claremont…). C’est effectivement le haut du panier. Gageons au moins que Marvel va ressortir des choses, bien évidemment !

Jim

Ah tiens, j’avais oublié la période Starlin dont j’ai pourtant lu quelques trucs formidables, comme la saga avec l’Intermédiaire (“Le Seigneur des Intervalles” en bonne VF de l’époque) et le retour de l’Ancien.
Claremont, je ne crois pas en avoir lu, et Stern, j’ai surtout bavé devant un TPB (“Into the Dark Dimension”, me semble-t-il ?), en faisant finalement d’autres choix…

Guillermo Del Toro, eh oui. Il aurait été le candidat idéal, on est bien d’accord… N’a-t-il pas caressé cette idée, d’ailleurs ?

Au sujet de Derrickson, sans avoir vu ses films, je me souviens d’une controverse effectivement au sujet de ses positions publiques sur la religion, qui teintent son travail sur un film d’exorcisme, par exemple, d’une sorte de “premier degré” (à défaut d’une meilleure expression) déroutant. J’avoue néanmoins que le simple fait d’en parler me rend curieux du résultat…
Mais je crois que je préfèrerais me faire “Sinister” avant ; ce dernier travail a certes partagé la critique, mais elle était quand même unanime sur la qualité principale de cet auteur : c’est un bon metteur en scène, indépendamment du discours qu’il peut développer.

Ce serait une bonne occasion, alors. J’ai loupé la V.O. à l’époque…et comme tu le soulignes dans ton billet, les planches de P. Craig Russell sont magnifiques…

Sinister, c’est effectivement très correct.
Le Jour où la Terre s’arrêta, c’est plus fade. Pas tant la réalisation que le scénario absolument plat.
Et j’attends Délivre-nous du Mal avec intérêt.

Le choix de ce réalisateur donne le sentiment d’une orientation relativement dark pour Strange. Une approche à la Constantine, avec une touche superhéroïque, quoi. J’espère me tromper. Pour moi, le Strange de Ditko, c’est le haut du panier de la prod historique de Marvel. Plus intéressant que Spiderman. Juste mon feeling… pas la peine de me tomber dessus. :wink:

Je pense exactement la même chose que toi pour les “Strange Tales” de Steve Ditko.

Attention, la tonalité dark (encore qu’il faille s’entendre sur ce que ça englobe) est quand même une constante dans ce titre. Ce que font Englehart et Brunner par exemple c’est trippant mais aussi d’une noirceur assez poussée. D’autres périodes (y compris les épisodes de Starlin, tiens) n’y sont pas non plus aller avec le dos de la cueillère, dans le genre.
Mais le perso est protéiforme, et peut supporter les avatars les plus divers, y compris la veine comique : Roy Thomas s’y est essayé sur le tard sur le “Gambit de Faust”. Avec beaucoup de bonheur à mon goût. Et il y aussi la veine unique de Ditko, donc, plus proche du merveilleux pur teinté d’une certaine inquiétude, et masquant une sorte de froideur et de rigueur dans les concepts. Beaucoup de possibilités, donc.

Dark, pourquoi pas ? J’aimerais surtout éviter un récit des origines, je crois.

Le problème avec les origines, c’est que tu passes la moitié du film à raconter sa vie, et puis on va passer l’autre moitié avec son entraînement, et on va avoir 5 minutes de fin contre Dormammu… Et c’est d’un classique à mourir.
J’espère qu’ils sauront s’en affranchir pour une fois.

Exactement.
Dans le cas de Strange, en plus, ce serait savoureux de procéder en zappant les origines, car c’est de cette manière que le perso est apparu initialement, lors de la courte histoire de 10 pages de Strange Tales…110 ? D’ailleurs, à l’époque le perso était représentée avec des traits asiatiques, comme une sorte de version jeune de l’Ancien, c’est dire si les origines du perso n’était pas établie à ce moment.
On était directement introduit dans l’univers du perso, sans fioritures, par le biais d’un “client” louant ses services contre Cauchemar. Et j’imagine que le spectateur des années 2010 n’est pas plus couillon que le lecteur des années 60…

Moi un truc qui me botterait, c’est un gros pré-générique à la “Indiana Jones” qui reprendrait telle quelle la trame de Strange Tales 110, suffisamment riche pour développer des idées visuelles bien barges, puis on enchaîne sur une quête bien barrée dans la Dimension Noire, pourquoi pas, en introduisant Dormammu, Clea et l’Ancien (et pourquoi pas Mordo).
Ce qu’il faudrait éviter c’est la structure de l’anime sorti il y a quelques années maintenant, avec modernisation ratée et canevas scénaristique exactement conforme à ce que tu décris.

je n’y crois pas une seule seconde malheureusement

Joaquin-Phoenix-LP

Selon une rumeur toute récente, Marvel serait intéressé par Joaquin Phoenix (Gladiator, Walk the Line, Signes…) pour le rôle du Docteur Strange.

Le casting de l’acteur sera-t-il officialisé ce week-end au Comic Con ?

Wait and see…

Pas con, c’est un choix intéressant. Sans compter qu’il porte la moustache comme personne comme on le voit dans “Her”…

En parlant de casting, je me souviens que dans les années 1980, quand je suivais assidûment La Dernière Séance et que je découvrais des films comme Le Prisonnier de Zenda, je me disais que Stewart Granger aurait fait un Docteur Strange de premier ordre.

Jim

Excellent acteur, je le trouve parfait dans le “Moonfleet” de Fritz Lang.

Citation

Je pense que Ditko serait ravi de voir son travail qualifié de “crazy acid-trip way of traveling”.

Jim

Si je me souviens bien, un gars de chez Marvel (ça devait être Ralph Macchio, mais j’ai pas le temps de vérifier, là) avait parlé du travail de Ditko presque en ces termes devant l’intéressé, ce qui ne lui avait pas plu du tout…

Depuis, sa famille est sans nouvelle.