LE NOM DE LA ROSE (Jean-Jacques Annaud)

[quote]DATE DE SORTIE FRANÇAISE

17 décembre 1986

REALISATEUR

Jean-Jacques Annaud

SCENARISTES

Andrew Birkin, Gérard Brach, Howard Franklin, Alain Godard d’après le roman d’Umberto Eco

DISTRIBUTION

Sean Connery, Christian Slater, Helmut Qualtinger…

INFOS

Long métrage Français, Italien, Allemand
Genre : Aventure, Thriller
Durée: 2h11
Année de production : 1986

SYNOPSIS

En l’an 1327, dans une abbaye bénédictine, des moines disparaissent. Un franciscain, Guillaume de Baskerville aidé du jeune novice Adso von Melk mène l’enquête. C’est l’époque ou l’Eglise, en pleine crise, se voit disputer son pouvoir spirituel et temporel. C’est aussi l’apogée de l’inquisition. Un thriller moyenageux très attendu préparé avec soin pendant trois ans, respectant le mieux possible l’époque et qui a coûté la bagatelle de dix-neuf millions de dollars. C’est également un film de Jean-Jacques Annaud toujours passionnément entraîné par ses sujets.

[/quote]

https://www.youtube.com/watch?v=8bFyNjqB9eg

En hommage à Umberto Eco, disparu le 19 février dernier, arte diffusera Le nom de la rose ce lundi, réalisé par Jean-Jacques Annaud d’après le roman d’Eco, suivi du documentaire Umberto Eco - derrière les portes:

[quote]Pendant quelques jours, en 2012, la réalisatrice Teri Wehn Damisch avait été l’hôte d’Umberto Eco dans sa maison de Monte Cerignone, mais aussi à Milan et à Paris. Au milieu des livres, dans les cartons remplis de souvenirs, face aux bibliothèques ou aux images d’archives, cet intellectuel aux multiples talents se plaît à ouvrir et refermer l’une ou l’autre des nombreuses thématiques qu’il aborde dans ses entretiens. Sans masquer ses préjugés et ses obsessions, il évoque sa relation avec la religion, la manière dont il voit son succès, son intérêt pour les polars, ses amours, son engouement pour Paris, son enfance sous le fascisme, sa fascination pour le faux. Toujours jovial et généreux, c’est débordant d’énergie, d’idées, de projets d’écriture et de voyages qu’Umberto Eco avait ouvert les portes de son univers.
Portrait joyeux d’un penseur pluriel, qui fut à la fois historien du Moyen Âge, essayiste, sémiologue et critique de la culture de masse.
[/quote]

Le making of du film: