LE DENTISTE (Brian Yuzna)

18611210

REALISATEUR

Brian Yuzna

SCENARISTES

Dennis Paoli, Stuart Gordon et Charles Finch

DISTRIBUTION

Corbin Bernsen, Linda Hoffman, Ken Foree, Molly Hagan, Virginya Keehne, Earl Boen, Mark Ruffalo…

INFOS

Long métrage américain
Genre : horreur
Titre original : The Dentist
Année de production : 1996

Dentiste de renom, le docteur Alan Feinstone avait tout pour être heureux. Il est respecté dans son métier, il a de l’argent, une somptueuse maison à Beverly Hills, une très belle femme…mais sous cette surface brillante se cache la pourriture et la décadence (comme dans le Society du même Brian Yuzna). Car Feinstone est maladivement obsédé par la propreté, jusqu’à perdre son calme pour une petite tâche sur sa chemise. Le jour où il découvre que son épouse le trompe avec l’homme à tout faire, il sombre définitivement dans la folie…

Le Dentiste reprend le schéma classique du jour où tout bascule pour le personnage principal. Feinstone est fait cocu par un beau gosse qui met ses mains dans la crasse toute la journée (tout ce qu’il déteste), il est harcelé par un inspecteur des impôts et il rate ses premières opérations car il se met à avoir des hallucinations. Corbin Bernsen (Les Indians) est savoureux en dentiste dément et c’est son interprétation qui donne le rythme des péripéties de cette bonne petite série B à l’humour noir qui joue avec délectation de l’image du fauteuil de dentiste transformé littéralement en engin de torture.

Brian Yuzna a bien tiré parti de son budget minuscule (le film a coûté environ 700.000 dollars), avec une utilisation judicieuse de la poignée de décors (principalement la maison du dentiste et son cabinet) et une bonne montée de la tension avant la première scène de torture qui fait vraiment basculer le métrage dans l’horreur. Et ils sont plutôt efficaces et inconfortables, ces passages sanglants où le dentiste trifouille dans la bouche de ses patients…

the_dentist_still

Co-signé par deux vieux complices du réalisateur, Dennis Paoli et le regretté Stuart Gordon (qui était un temps pressenti à la mise en scène), le scénario du Dentiste connaît quelques faiblesses (la partie enquête du duo de flics n’est pas la plus intéressante) mais dans l’ensemble…et même si le film aurait gagné à être encore plus mordant…Brian Yuzna a emballé un divertissement bis très sympathique porté par une tête d’affiche qui s’en donne à coeur joie.

Aux côtés de Corbin Bernsen, la distribution permet de retrouver Ken Foree (Zombie) en policier, Earl Boen (le psychiatre des Terminator) en inspecteur des impôts qui va passer un sale quart d’heure, Virginya Keehne (vue notamment dans L’Invasion vient de Mars et Ticks) ainsi qu’un jeune Mark Ruffalo dans un de ses premiers rôles.