IN MEMORIAM - CINÉMA & TV


(FC powaaaa) #761

Pinaise, c’est l’hécatombe !


(Le Doc) #762

Le réalisateur britannique Lewis Gilbert nous a quittés à l’âge de 97 ans. Il était principalement connu pour avoir réalisé 3 films de la saga James Bond :

  • On ne vit que deux fois (1967) avec Sean Connery

on-ne-vit-que-deux-fois-film-3740

  • L’Espion qui m’aimait (1977) et Moonraker (1979) avec Roger Moore

l-espion-qui-m-aimait-film-3745

moonraker-film-3746


(Le Doc) #763

Le producteur Benjamin Melniker nous a quittés à l’âge de 104 ans.

Après avoir occupé de hautes fonctions au sein de la MGM (il fut notamment impliqué dans la signature de contrats importants pour le studio, comme Ben-Hur, 2001 et Dr Jivago), Benjamin Melniker devint producteur dans la deuxième moitié des années 70.
Avec son collaborateur Michael E. Uslan, il a acheté les droits cinématographiques de Batman en 1979, ce qui a conduit à leur présence au crédit de toutes les productions liées au Chevalier Noir, à partir du Batman de Tim Burton en 1989 jusqu’au long métrage animé Batman Ninja qui sort cette année.
Melniker et Uslan ont également co-produit d’autres adaptations de comics, comme les Swamp Thing, Catwoman, Constantine et The Spirit.


(Le Doc) #764

DeMeo

Le producteur et scénariste Paul De Meo est décédé le 26 février (son âge n’est pas communiqué).
Avec son partenaire d’écriture Danny Bilson, il avait débuté sur des séries B produites par Charles Band (Future Cop, Zone Troopers, Eliminators, Arena…). Les deux compères ont ensuite écrit The Rocketeer pour Disney avant de co-créer la série The Flash en 1991 et de travailler par la suite sur des comics et des jeux vidéos.

rocketeer-film-5301


(Jean-Marc Lainé) #765

Pas de quoi se vanter, cela dit.

Jim


(FC powaaaa) #766

Marcel “Appelez-moi l’directeur” Philippot est mort hier à 64 ans. Il a joué dans Le Schpountz, Palace, Kaamelott. Il était membre de l’émission le “Petit théâtre de Bouvard” (ça parle pas aux jeunes, ça)


(Le Doc) #767

Actrice fétiche de Claude Chabrol (elle a tourné une dizaine de films sous sa direction), la comédienne française Stéphane Audran nous a quittés à l’âge de 85 ans.
Tout au long de ses 50 ans de carrière, Stéphane Audran a également tourné pour Luis Buñuel, Samuel Fuller, Michel Audiard, Claude Sautet, George Lautner ou encore Jess Franco.

V1_UX214_CR0%2C0%2C214%2C317_AL


(Le Doc) #768

Il était comédien, danseur (dans la compagnie de Philippe Decouflé) et metteur en scène de théâtre. Depuis 1993, il était aussi l’éternel Président de la Présipauté du Groland.

Christophe Salengro nous a quittés à l’âge de 64 ans.


(Photonik) #769

Gasp… Alors ça, ça me fait un truc.
Toute l’équipe de Groland était passée près de chez moi pour une fiesta à la bonne franquette (j’ai d’ailleurs rencontré Moustic/Christian Borde à deux ou trois reprises, et c’est un mec en or), et tout le monde avait noté à quel point Salengro était abordable, sympa… et totalement racord avec l’esprit joyeusement anarchisant du programme.
RIP, mec !!! :disappointed_relieved:


(FC powaaaa) #770

Ah ouais, j’ai entendu ça tout à l’heure en rentrant !
Je l’avais vu dans les rues d’Angoulême, je crois que c’était la première année où j’y suis allé !


(Fred le Mallrat) #771

Steven Bochco, un des createurs de NYPD Blue et Hill Street Blues est mort d’une leucémie le 01/04/2018.


(Lord-of-babylon) #772

Putain je suis triste. L’homme sans qui la série télévisée moderne ne serait pas ce qu’elle est, est mort.

Le premier travail dont je me rappelle c’est le pilote de Columbo (réalisé par un inconnu du nom de Spielberg) et s’il a déjà montré son talent dans les année 70 c’est à partir de 1980 qu’il impose sa marque. Il est celui qui a foutu un coup de pieds magistral à un format ronronnant en mettant le scénariste au centre du processus créatif et en cassant le moule de l’épisode unitaire sans réelle conséquence.
S’il y a une série a retenir de lui c’est bien sur Hill Street Blues. Chronique de la vie quotidienne dans commissariat lambda. Avec Bochco le policier n’est plus le héros a la Starsky et Hutch mais un fonctionnaire de police qui essaye de faire son job. Alors que les séries de l’époque était centrées sur un personnage, Bochco met en avant un ensemble de personnage d’égale importance. Enfin il met en place des fils rouges narratif qui courront sur plusieurs épisodes.

Tout ça n’a l’air de rien aujourd’hui mais a l’époque c’était novateur. Les années 80 seront les années Bochco avec La loi de Los Angeles et il mettra le pieds a l’étrier à David E Kelley l’un des grands mogul de la série dans les année 90

Dans cette décennie Bochco va offrir Murder One dont la première saison est consacrée à l’intégralité d’une affaire (encore une fois c’était novateur) mais c’est bien avec NYPD Blues qu’il va encore une fois marquer durablement la fiction télévisé. Série fondatrice de cette décennie avec Urgences, X-Files et Homicide, elle repousse les tabous télévisuelles en matières de nudité et langage et va peu a peu mettre en avant un personnage hors des canons de l’époque à savoir le détective Andy Sipowicz incarné par Dennis Franz.

Avec Hill Street Blues, Steven Bochco a ouvert ce qui fut appelé par la suite l’âge de la quality TV. Une décennie d’expérimentation à plein de niveaux dont les effets sont encore durable. C’est peu dire qu’un grand homme de la télé nous a quitté


(Jean-Marc Lainé) #773

Alors ce n’est pas le pilote (en fait, il y a deux deux pilotes), mais c’est le premier épisode officiel de la première saison. Et c’est le premier épisode qui n’est pas écrit par Levinson et Link, les créateurs du personnage. Bochco écrira trois des sept épisodes de cette première saison.
Et ce premier épisode est une merveille de mécanique, mais aussi de caractérisation.

Jim


(Fred le Mallrat) #774

Jamais vu Hill street mais je suis un fan de NYPD Blue… Je me regarde d ailleurs la série à nouveau grace à Polar+


(Lord-of-babylon) #775

Hill Street Blues fut diffusée en France sur Canal + puis la Cinq sous le titre de Capitaine Furillo (changement de titre significatif quand au fait qu’en France à l’époque, la série policière se résumé encore à Starsky et Hutch)

Aujourd’hui, elle est (comme Homicide) une grande oubliée de l’histoire de la série télévisée en France du fait de sa non rediffusion et l’absence d’un travail critique d’envergure quand au racine de la fiction télé moderne


(Lord-of-babylon) #776

Exact. Ayant tapé tout le texte sur mon téléphone sans possibilité de vérifier je me suis trompé. Merci.


(Jean-Marc Lainé) #777

Pour ma part, je ne connais que de nom (je suis pas sûr d’avoir vu un épisode) parce que je n’ai jamais eu Canal + et que la Cinq, au village sur une colline, on ne la recevait pas. Depuis, j’ai passé tellement d’années sans télé que je ne la regarde quasiment jamais (donc même des trucs rediffusés, je ne les vois pas passer).

Jim


(Lord-of-babylon) #778

Si vous voulez vous en faire une idée, on doit encore trouver à pas cher les coffrets dvd des deux premières saisons qui sont sortis en France. Ensuite il y a l’intégrale en zone 1 assez reuch. Je remet une pièce dans la machine mais ca serait vraiment bien que cette série (et Homicide histoire qu’on arrête de croire que The Wire soit sorti comme par miracle de la cuisse de Jupiter) soit réhabilitée via une sortie dvd ou dans des offres de SVOD. Mais faut pas rêver pour le moment c’est mort


(Lord-of-babylon) #779

Pour le plaisir.

(Bruce Weitz aurait fait un excellent Logan à l’époque)


(Le Doc) #780

ISAO TAKAHATA (1935-2018)

V1_UX214_CR0%2C0%2C214%2C317_AL

Le réalisateur et scénariste japonais Isao Takahata nous a quittés à l’âge de 82 ans.

Co-fondateur du studio Ghibli avec Hayao Miyazaki, Isao Takahata a notamment réalisé les longs métrages d’animation Le Tombeau des Lucioles, Pompoko, Mes voisins les Yamada et Le conte de la Princesse Kaguya.

V1_SY1000_CR0%2C0%2C707%2C1000_AL