JURASSIC PARK (Steven Spielberg)

Discutez de Jurassic Park

Un parc d’attraction peuplé d’animaux, où l’on pourrait voir de vrais dinosaures. Une idée folle, géniale, fascinante. C’est ce que propose John Hammond, le milliardaire à l’origine de l’idée, qui décide de consulter des scientifiques afin d’avoir un avis éclairé sur son projet de « parc jurassique ». Et c’est ainsi qu’un aréopage de savants (et un comptable) jouent les premiers touristes dans son « parc à dinosaures ».

image

Le romancier Michael Crichton est déjà un auteur à succès, romancier connu et cinéaste à ses heures. Ses récits de genre variés lui ont valu les faveurs d’Hollywood, même s’il faut reconnaître que ses différents passages derrière la caméra n’ont pas laissé de chef-d’œuvre, au mieux des récits pleins d’idées mais au montage souvent mollasson. Quand il écrit le texte de son prochain roman consacré à des dinosaures clonés, il travaille avec Steven Spielberg sur un projet de série télévisée (qui donnera naissance à Urgences). Cela met le cinéaste dans une position privilégiée pour découvrir le récit en gestation et commencer à développer un scénario. Quand le roman paraît, en 1990, les droits sont déjà achetés et le projet en route.

Dès le départ, Spielberg envisage de recruter Sam Neill pour le rôle du docteur Alan Grant. Dans un premier temps, ce dernier n’est pas disponible et le cinéaste fait le tour des acteurs qu’il connaît, de Kurt Russell à Richard Dreyfuss (trop chers) en passant par Harrison Ford et William Hurt (qui refusent le rôle). Jim Carrey auditionne pour un rôle, apparemment celui de Ian Malcolm, finalement confié à Jeff Goldblum. Et c’est le cinéaste Richard Attenborough (Un pont trop loin, Chaplin…) qui incarne le docteur Moreau local, John Hammond lui-même.

image

Le film recourt aux technologies informatiques, en plein développement à cette époque. ILM développe des algorithmes novateurs qui permettent des scènes jamais vues jusque-là, à l’exemple de la poursuite entre la jeep et le tyrannosaure. Mais l’expérience de Stan Winston, et la technique des « animatroniques », permet de créer des prothèses crédibles et mobiles avec lesquelles les acteurs interagissent.

Jurassic Park est un film qui joue également sur la complicité avec le spectateur. Le terme « animatronique » apparaît dans les dialogues, et la lumière des caractères sur les écrans d’ordinateur se projette sur le visage du raptor, rappelant sa nature de créature numérique.
Mise en abyme de l’ère du faux.

Jim

A vendre, détecteur de dinosaure : 45 euros, frais de port compris.

EtPxAYaXAAMJRi4

Ahahahahah

Mmm…pour rejoindre le ciné-club, je préfère qu’il y ait un billet. Va falloir revoir ça…^^

Bah voilà, vous avez tout perturbé le Doc !

Genre, comme pour Le Cave se rebiffe ?
Ça peut se faire dans un deuxième temps…

Jim

Mais comme tu y vas, toi !

Mais non, il est inaltérable.
Il sait ce que c’est que l’enthousiasme de la jeunesse.

Jim

Oui, voilà. C’est le but de cette rubrique depuis le début, un petit billet critique avec l’historique, c’est toujours intéressant…

Je mets ça à mon programme, alors !
:wink:

Jim

Ah, ben quand j’ai trouvé le sujet, je l’avais mis dans « Films », moi (il n’avait pas de catégorie)…
C’est Jim qui l’a bougé ! ~___^

Tori.

Comment il balance, lui !

Ah bon ?
Parce que j’ai suivi le lien, et c’était rangé ailleurs.
Bizarre.

Jim

Capture d’écran 2021-02-03 220112

Tori.

Je veux bien te croire, mais moi, ça s’affichait en CIS (quoi que ce mot puisse signifier).

Jim

Ah, ben c’est ce que ça m’affichait aussi avant que je ne modifie…
Bizarre que tu l’aies vu aussi, du coup.
Et CIS, ça voulait dire « CIne-Sanctuary » (parce que CS, c’était déjà utilisé pour « Comics-Sanctuary »).

Tori.

On a dû se croiser, sans doute.

Tu sais que je ne sais pas y aller sans passer par le lien que tu as mis ? Je vois pas où c’est, en fait. Je crois que je n’avais jamais vu cette section avant, et ça n’apparaissait pas quand j’ai fait une recherche sur « Jurassic Park ».
C’est sans doute moi qui m’en sers mal.

Jim

Je crois que ce sont des sujets générés automatiquement par le forum quand il y a une fiche sur le site. Perso, je n’en tiens pas compte puisque que je créé les sujets (je n’aime pas les « Discutez de… », c’est pas terrible comme premier post)…

Comme si on avait besoin de ça, en plus.