PIRANHAS (Joe Dante)

REALISATEUR

Joe Dante

SCENARISTE

John Sayles, d’après une histoire de Richard Robinson

DISTRIBUTION

Bradford Dillman, Heather Menzies-Urich, Kevin McCarthy, Keena Wynn, Dick Miller, Barbara Steele…

INFOS

Long métrage américain/hollandais
Genre : horreur
Titre original : Piranha
Année de production : 1978

“Je ne peux pas rivaliser avec ça. Leur gros poisson est nettement plus impressionnant que mon bonhomme en costume de poisson”. On peut résumer ainsi la réaction de Roger Corman après la vision des Dents de la Mer. Un critique de l’époque avait même écrit que “Les Dents de la Mer est un film de Roger Corman avec un gros budget”. C’est une façon très réductrice de voir l’excellent long métrage de Steven Spielberg…mais il y a tout de même du vrai là-dedans, car c’était jusque là le genre de sujet qui était généralement réservé aux séries B voire Z et pas aux films de studio.

Le père Corman ne s’est pas démonté et a tout de suite commandé un rip-off à ses équipes. Le développement a pris 3 ans (c’est le temps qu’il a fallu pour rassembler le pourtant modeste budget de 600.000 dollars…une fortune pour une production New World !) et Piranhas est finalement sorti la même année que Les Dents de la Mer 2 de Jeannot Swarcz et après d’autres ersatz comme Tentacules avec John Huston.

La Universal aurait bien voulu intenter un procès à Corman mais Steven Spielberg, qui avait vu Piranhas en avant-première et en a parlé comme du “meilleur pastiche de Jaws”, est intervenu. Il a ensuite travaillé régulièrement avec Joe Dante, en produisant notamment les deux Gremlins, Explorers et L’Aventure Intérieure.

Lorsqu’elle apparaît pour la première fois à l’écran, l’héroïne de Piranhas joue sur une borne d’arcade des Dents de la Mer. Amusante façon d’introduire ce pastiche où le grand requin blanc est remplacé par des piranhas génétiquement améliorés. Joe Dante et son scénariste John Sayles (futur auteur de films indépendants comme City of Hope et Lone Star) étaient bien conscients (et ils se doutaient bien que le public l’était aussi, vu les bons résultats de ces rip-off) que leur film n’existait que pour surfer sur le succès du Spielberg et à partir de là, leur but était de livrer le spectacle bis le plus divertissant possible.

Donc oui, Piranhas a quelques problèmes de scénario (principalement dans l’exposition des personnages) et quelques petits problèmes de rythme…mais pour ma part ces quelques réserves ne gâchent pas le plaisir du (re)visionnage. L’histoire est tout autant une copie de celle des Dents de la Mer qu’un hommage aux séries B des fifties et donc au cinoche du mentor Roger Corman (The Monster that challenged the world passe même à un moment à la télévision).
Joe Dante s’amuse même à ajouter une petite créature animée image par image dans le labo du savant à l’origine des poissons tueurs. Les héros ne la voient même pas, seulement le spectateur…certains ont dit que ce monstre petit format ne sert absolument à rien, mais je trouve qu’il donne un peu plus de mystère à l’endroit, aux étranges expériences qui s’y sont déroulées.

Joe Dante a posé avec Piranhas les bases de son cinéma…son humour, ses références, son amour des vieux films et des vieux cartoons et ses distributions nostalgiques et familières. On retrouve ainsi, entre autres, Kevin McCarthy (L’Invasion des profanateurs de sépultures) et Barbara Steele (Le Masque du Démon) en scientifiques, Paul Bartel (le réalisateur de La Course à la Mort de l’An 2000) en moniteur de camp de vacances et l’acteur fétiche de Corman, qui deviendra naturellement celui de Joe Dante, Dick “Mr Futterman” Miller en cynique directeur d’un parc aquatique qui place le profit avant le reste.

Les attaques des piranhas sont très efficaces, montant en puissance et n’épargnant personne, pas même les enfants ! Jouant en grande partie sur le bruit énervant qui les accompagne, le montage rapide et nerveux (signé Joe Dante et Mark Goldblatt) rend leurs apparitions suffisamment chaotiques pour souligner la tension…et cacher leur véritable aspect de poisson en plastoc montés sur des bâtons.
Parmi les responsables des effets spéciaux et des maquillages gores de Piranhas, on retrouve des noms comme Phil Tippett et Rob Bottin, bien connus des fans de cinéma fantastique et d’horreur qui s’intéressent à ces spécialités et qui étaient alors deux débutants âgés d’une vingtaine d’années qui venait de travailler sur la séquence de la cantina dans le premier Star Wars.

Leçon de cinéma par Joe Dante:

Les Dents de la mer, dont c’est le 45e anniversaire aujourd’hui !

Jim

J’ai revu le 4 hier. Pour la première fois depuis 1988 ou 1989, je ne sais plus. J’en cause prochainement…^^

Mais je crois que tu n’as pas ouvert de discussion sur le premier (et unique). Ou bien je suis passé à côté ?

Jim

Toujours pas. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le revoir depuis que j’ai commencé le ciné-club…
Ca viendra…ou alors quelqu’un le fera avant moi…^^